Causes de l'apparition et du traitement des plaies dans le nez

L'inflammation dans la cavité nasale est un problème commun. Des formations petites mais douloureuses apparaissent en hiver, lorsque les défenses de l'organisme sont réduites. Ils indiquent la présence de comorbidités. Avant de vous débarrasser des plaies dans le nez, déterminez les causes. Le traitement doit être axé sur l'élimination de la maladie sous-jacente.

Quelles sont ces plaies?

Les peaux sèches qui gênent le processus d’inspiration et d’expiration, un bouton, une inflammation du follicule pileux - tout ceci est une classification des plaies. Dans certains cas cliniques, ce mot désigne des ulcères et des plaies à la surface de la muqueuse nasale. Le papillome est un autre sous-type.

Lorsque les néoplasmes vykakivanii suspectes dans le nez, le patient doit être alerté. Le chancre peut être une "plaie" indiquant le développement de la syphilis.

Officiellement, le système de DCI ne permet pas de diagnostiquer une plaie au nez. Ce concept indique un problème survenu dans la cavité nasale. L'analyse des autres symptômes aide à déterminer la maladie exacte.

Raisons

N'essayez pas de résoudre le problème sans l'aide de médecins! Le traitement à domicile est justifié lorsque les plaies commencent à guérir au bout de 3-4 jours. Si une plaie ne guérit pas longtemps et qu'elle disparaît, cela indique la présence d'un problème grave (allant jusqu'à l'oncologie).

Pourquoi dans le nez des croûtes douloureuses et des plaies sont constamment formées:

  1. Éruptions herpétiques. Cette maladie se caractérise par l'apparition de bulles sur le contour des lèvres. Les patients remarquent l'apparition de plaies au bout et aux ailes du nez. La maladie récidive après l'hypothermie.
  2. Irritation des muqueuses. À de telles conséquences conduit à un rhume ou une sinusite. Les capillaires s'affaiblissent et sont facilement endommagés lorsque vous essayez d'arracher la croûte. De ce fait, un ulcère douloureux se forme et ne peut guérir sans un traitement approprié.
  3. Dommages à la nature mécanique (chez les enfants). L'intégrité de la membrane muqueuse est endommagée lors de l'empotage d'objets étrangers et de doigts dans le nez. Les enfants peuvent se blesser au nez en jouant ou en marchant: un hématome apparaît sur le site de l'impact.
  4. Furonculose Le patient a besoin d'une thérapie complexe et d'une immunité accrue. La colère peut sauter à tout moment de l'année. Vous ne pouvez pas presser bout dans le visage: le pus pénètre dans le cerveau.
  5. Sycosis - sacs à cheveux enflammés. À la place du follicule, une petite bulle de pus apparaît. La raison de la formation d'une telle maladie est le non-respect des règles d'hygiène personnelle et la pénétration dans l'organisme du staphylocoque.
  6. L'eczéma. Formé à la suite d'une sinusite purulente et de la rhinite allergique, et dans certains cas - en raison de la tuberculose, le mélanome, l'hémangiome. Difficile à traiter.
  7. Diphtérie. Corynebacterium est à l'origine de la maladie. L'érosion et les dépôts blancs peuvent se produire. Diagnostiqué chez les enfants.
  8. Tumeur. Il peut s'agir d'une croissance maligne, bénigne ou ne guérissant pas. Au début, le cancer du nez ressemble à une plaie qui se développe progressivement et commence à saigner.

Autres sources de formation de plaies: adénoïdes, insuffisance hormonale, présence de vers, immunité réduite, abus de gouttes pour vasoconstriction.

Les symptômes

L'infection virale est considérée comme la principale cause de la formation de plaies dans la cavité nasale. Une personne souffre de fièvre (jusqu'à 40 ° C), de maux de tête et d'une faible activité. La membrane muqueuse se dessèche et commence à se fissurer. La peau autour du nez est rougie, s'épaissit et se blesse facilement. Les mêmes symptômes provoquent et des allergies.

Avec l'herpès sur les muqueuses et la peau éclatante de petites bulles remplies de pus. Au fil du temps, une sensation de démangeaison apparaît. Au contact des bulles commencent à éclater. Les symptômes se manifestent chez les personnes immunodéprimées.

La rhinite provoque un gonflement de la cavité nasale et la formation de plaies. En raison de la rhinite abondante, l'inflammation de la membrane muqueuse commence. Dans la forme atrophique de la rhinite, les vaisseaux sanguins sont endommagés, ce qui provoque l'apparition d'ecchymoses et de petites fissures. Un liquide épais et clair est recueilli dans les sinus et la cavité nasale, ce qui sent mauvais et rend la respiration difficile. Une personne peut à peine sentir. Des plaies avec des croûtes sanglantes couvrent toute la surface des muqueuses. Peut commencer à pourrir.

Dans les sinusites et les sinusites, un adulte se plaint de douleurs douloureuses dans la zone du pont nasal, d'une sensation de constriction des sinus et d'un nez bouché. Il y a une grande quantité de pus. Une personne souffre de gonflement du visage et d'une faiblesse générale (frissons, fièvre, perte d'appétit).

La formation d'une ébullition provoque de la fièvre, une douleur intense au nez, une rougeur de la peau dans la zone des dommages. Lorsque touché, le sentiment douloureux s'intensifie. Les décharges contiennent du sang. Au fil du temps, un abcès purulent apparaît, visible à travers la peau.

La sycose est un petit abcès (ou plusieurs pustules). La peau devient rougeâtre et enflée. Au centre de l'abcès poussent les cheveux, qui sont facilement arrachés.

Pourquoi les plaies apparaissent-elles régulièrement?

Ce symptôme indique la présence d'infections chroniques. L'inflammation dure 2 à 3 semaines et ses symptômes sont permanents, seul leur degré de gravité change. Une telle image peut survenir lorsque le patient ignore le traitement ou ne termine pas le traitement.

La cause de l'apparition de plaies peut être la propriété de l'infection d'acquérir une résistance aux médicaments. Elle s'installe dans le corps du patient et se rappelle à la moindre diminution des forces de protection de l'immunité.

En outre, l'apparition de plaies dans le nez indique des problèmes avec un organe vital ou un système d'organe. Par exemple, cela indique une déficience dans le fonctionnement du système digestif ou la présence de diabète.

Les indicateurs médiocres du microclimat intérieur sont une autre raison du soulèvement régulier des plaies. La sécheresse accrue de l'air est une source d'amincissement de la membrane muqueuse et du développement actif de microbes, conduisant à la formation d'une plaie.

Pourquoi les plaies guérissent-elles longtemps?

Cette évolution de la situation est possible avec un schéma thérapeutique analphabète. Par exemple, dans le cas où le patient est confondu avec la syphilis, le chancre et les éruptions herpétiques. L'utilisation de pommades antiherpétiques pour la syphilis sera inefficace. Ceci est une autre confirmation que vous n'avez pas besoin de vous impliquer dans l'auto-traitement. L'utilisation de gouttes et de pommades en présence d'allergies médicamenteuses provoque une aggravation de la maladie et le mal de nez ne disparaît pas pendant une longue période.

Traitement

Les néoplasmes provoquent un inconfort douloureux. Après leur apparition, le patient doit consulter un spécialiste ORL. Il examine soigneusement les voies nasales et vous explique comment traiter les plaies du nez chez un adulte.

Pour se débarrasser de la plaie dans le nez, des gouttes, des aérosols, des crèmes, des gels ou des pommades sont prescrits. Dans le rôle d'une méthode auxiliaire utilisé des remèdes à base de plantes et de la médecine traditionnelle. Sous cette condition, ils vont passer plus vite.

Traitements traditionnels

Pour le traitement des éruptions cutanées dues à l'herpès à l'aide d'une thérapie complexe. Mais il est impossible d'éradiquer complètement le virus de l'herpès. Les médicaments modernes ralentissent simplement le processus de reproduction et masquent les symptômes pendant un certain temps. Traiter l'herpès recommande:

  • des antihistaminiques (Zodac, Zetrin, Diazolin);
  • médicaments antiviraux (acyclovir, valaciclovir, penciclovir);
  • médicaments pour améliorer l'immunité (Cycloferon, Licopid);
  • adaptogènes (Immunal, Apilak, Pantocrin).

Le traitement de l’infection à staphylocoques est réalisé à l’aide de:

  • antibiotiques (macrolides, céphalosporines);
  • antiseptiques (furatsilina et miramistina);
  • préparations pour la restauration de la microflore (Bifiform, Linex);
  • une goutte pour la vasoconstriction (Tizina, Rinonorm);
  • solutions salines (Aquamaris, Aqualore);
  • mucolytiques;
  • inhalation avec l'ajout de camomille, calendula.

Pour éliminer la sécheresse accrue de la membrane muqueuse et guérir les petites fissures, appliquez la pommade Vichnevsky, Rescuer, Ichthyol, Levomekol. Utilisez également à cet effet un spray: Dolphin, Aqualore, Marimer.

En tant que procédure physiothérapeutique, une organothérapie, un lavage et une iontophorèse sont prescrits. L'élimination des excroissances par la chirurgie n'est généralement pas nécessaire. Après certaines procédures, une cicatrice peut rester.

Méthodes traditionnelles de traitement

Les moyens les plus efficaces pour soigner les plaies:

  • Inhalation avec l'ajout de concoctions à base de plantes et d'huile essentielle. À cette fin, utilisez un inhalateur portable, un bol profond ou une casserole (méthode efficace à domicile). On fait bouillir de l'eau et on y verse 2 ou 3 gouttes d'huile. Ensuite, ils couvrent la tête avec un grand morceau de tissu, se penchent sur le vaisseau et respirent les vapeurs qui guérissent.
  • Huile de calendula. L'herbe séchée est placée dans une casserole, infusée d'huile végétale et chauffée au bain-marie pendant environ 1,5 à 2 heures. Puis versé dans un bocal et défendre 24 heures. L'huile finie doit être lubrifiée le mucus et la peau affectée.
  • Coquille d'œuf à la coque. Il aide avec les plaies d'herpès. Il est placé sur la plaie avec un côté interne en forme de compresse.
  • Huile additionnée d'ail. L'ail finement haché est mélangé avec de l'huile d'olive. Cette masse a un effet antiseptique et cicatrisant. Lubrifiez la zone endommagée devrait être 2-3 fois par jour.
  • Recevoir des tisanes contribue à renforcer le système immunitaire. Le cours de traitement: 2-3 mois. Thym, framboise, mélisse, absinthe, genévrier sont utilisés comme base.
  • Carnation Élimine efficacement l'infection par l'herpès. Les bâtons (étoiles) sont conseillés de mâcher et d’avaler.
  • Réchauffer le nez. Pour cela, une lampe à irradiation UV, un œuf à la coque (pré-enrobé avec un chiffon fin), un sac de sel chauffé dans une poêle à frire conviendront.

Pour se débarrasser des croûtes, le médecin peut vous prescrire une iontophorèse et des médicaments pour les ramollir. Mais comme aide, les secrets de la médecine traditionnelle sont également utilisés.

Tout d'abord, le nez est lavé avec de l'eau minérale, instillée avec du menthol (1 goutte dans chaque narine). Ensuite, mettez une compresse de pommes de terre bouillies: deux pommes de terre cuites dans leur peau sont légèrement refroidies et conservées sur les parties lésées du nez jusqu'à ce qu'elles refroidissent. Après quelques interventions, la croûte devient plus douce et disparaît.

Traitement des plaies dans l'enfance

Sauter du nez douloureux chez un enfant provoque une infection à staphylocoques. Les microorganismes se déposent sur les muqueuses et provoquent gonflement, plaies, ulcères, écoulement de pus. Le complexe thérapeutique doit être dirigé vers la guérison des voies respiratoires. Il devrait être composé de:

  1. agents antibactériens (azithromycine, ceftriaxone);
  2. médicament pour la restauration de la microflore (Linex);
  3. rincer le nez avec une solution saline;
  4. inhalations à base de plantes;
  5. gargarismes avec décoction de camomille;
  6. mesures supplémentaires pour augmenter les forces de protection de l'immunité (citron, lait au miel, thé aux framboises, etc.).

Le traitement des infections à staphylocoques chez l'enfant nécessite du temps, de la patience et une surveillance médicale (ORL ou pédiatre).

Prévention

Pour éviter le développement de plaies dans la cavité nasale, vous devez maintenir votre système immunitaire et suivre ces recommandations:

  • Remplir un régime avec des produits contenant une grande quantité de vitamines et de minéraux. Cela provoque une guérison rapide de tout dommage causé à la peau.
  • Mener une vie saine et active: améliore le fonctionnement du système circulatoire, ce qui a un effet positif sur tout le corps. Aide à se débarrasser des toxines.
  • Augmenter la quantité de miel consommée dans le régime. La propolis accélère la régénération des tissus.
  • Surveillez le niveau d'humidité de l'air: effectuez un nettoyage humide régulièrement.
  • Marcher dans la rue pendant 2-3 heures par jour.
  • Ne pas abuser des agents vasoconstricteurs (muqueuses sèches).
  • Traitez votre nez régulièrement avec la solution Aquamaris.

Si un membre de votre famille souffre d'éruptions herpétiques, donnez-lui des serviettes et de la vaisselle personnelles. Rappelez-vous de vous laver les mains à l'eau et au savon après chaque contact avec des éruptions cutanées. Les frottis ont besoin d'un coton-tige. S'abstenir de s'embrasser.

La présence de plaies dans la cavité nasale est un problème désagréable, mais qui peut être résolu. Le spécialiste sera en mesure de déterminer le bon déroulement du traitement et surveillera le processus de guérison. Si la plaie ne disparaît pas pendant longtemps - demandez à nouveau quoi traiter, il peut être nécessaire de corriger le complexe thérapeutique. Le processus de guérison des plaies est long, mais présente un haut niveau d'efficacité.

Causes de congestion nasale

La formation dans la cavité nasale des plaies, des ulcères, des croûtes sèches et de l'acné s'appelle simple - plaies dans le nez. Le plus souvent, leur apparence ne cause pas d'anxiété particulière chez les patients. Et ce n'est pas surprenant. Après tout, ce n’est pas une maladie, mais seulement un symptôme.

Mais est-ce aussi inoffensif qu'il y paraît au premier abord? Il s'avère que si le nez développe constamment des plaies, cela indique la présence dans le corps d'un certain nombre de maladies graves.

Pourquoi il y a des plaies au nez

La formation de lésions diverses dans les voies nasales est due à un grand nombre de maladies, dont les caractéristiques doivent être réexaminées afin de prendre les mesures appropriées pour les éliminer rapidement.

Conséquences de l'infection

La pénétration de bactéries et de virus devient un facteur prédisposant à la défaite de la muqueuse nasale. Les températures élevées provoquées par la grippe ou le froid entraînent une sécheresse qui entraîne la formation de petites fissures qui se transforment en plaies dans le nez.

Le mucus aqueux, compagnon constant de la rhinite à étiologie virale, endommage la peau sous le nez, ce qui provoque également la formation de vavok. Les enfants sont les plus susceptibles à la macération de la peau autour du nez.

Rhinite

L'absence de traitement opportun et adéquat de la rhinite (nez qui coule) est la cause la plus courante de plaies dans le nez qui ne guérissent pas.

Les sécrétions persistantes qui irritent la membrane muqueuse sont à l'origine de la maladie lorsque le bout du nez fait mal. Le processus pathologique est un cercle vicieux de phénomènes successifs:

  1. Le désir d'éliminer la congestion nasale et de normaliser la respiration par le nez en cas de nez qui coule oblige le patient à expulser un mucus épais avec un effort considérable.
  2. Au cours du processus de libération des voies nasales de l’accumulation abondante de substance sécrétoire, une augmentation significative de la pression se produit dans les vaisseaux sanguins situés dans le nez, ce qui entraîne des lésions.
  3. En conséquence, des fissures microscopiques se forment. Ils sont recouverts de croûtes, constamment blessées et ne guérissent donc pas longtemps.

Il est possible d'interrompre cette chaîne à l'aide d'une approche professionnelle dans le choix de la méthode de traitement thérapeutique. Par conséquent, dans la formation de croûtes dans le nez qui ne guérissent pas plus de 3 à 5 jours, il est nécessaire de contacter un otolaryngologue.

L'herpès

Chez l'homme (presque tout le monde), le corps est un virus de l'herpès dormant. Il s'active en affaiblissant les forces immunitaires.

Des bulles d'eau, localisées sur la peau autour du nez et à l'intérieur de ses ailes, provoquent des brûlures et des démangeaisons.

La violation de l’intégrité des bulles est particulièrement dangereuse, car l’infection qui s’y développe peut se propager très rapidement et toucher diverses parties de la peau.

Les croûtes qui se forment sur le site de guérison des éruptions d’herpès ne doivent pas être déchirées ni peignées. Cela provoque la propagation du virus.

Inflammation de la membrane muqueuse

Des ulcères au nez peuvent se former sur le fond de la sinusite, la sinusite, la rhinite chronique. Leur apparition est précédée par l'apparition d'une douleur dans la région du nez, d'un grand nombre de pertes purulentes et d'une difficulté à respirer par le nez.

Les tentatives visant à dégager le nez de mucus épais traumatisent la membrane des voies nasales, ce qui contribue à l’infection des zones endommagées de la membrane muqueuse et à la formation de lésions sur celle-ci.

Furonculose

L'inflammation du follicule pileux, qui se propage aux tissus voisins, provoque la dispersion des microbes purulents, ce qui provoque la formation d'une ébullition dans la narine.

L'absence de mesures thérapeutiques conduit à la formation de multiples furoncles, localisés à un endroit et formant un grand ulcère - l'articulation.

De tels ulcères purulents au nez se forment souvent chez des personnes dont le domaine d'activité est associé à un long séjour dans des pièces poussiéreuses.

L'érysipèle de la peau en présence de fissures ou de rayures sur les tissus situés au niveau des ailes du nez, accompagné d'une hyperhémie et d'un œdème prononcés.

Le processus inflammatoire est capable de se propager des zones externes à l'intérieur du nasopharynx. Ceci est lourd avec la possibilité de constriction du larynx et d'insuffisance respiratoire.

Sycose

Une infection à staphylocoques touchant les sacs capillaires situés aux entrées nasales entraîne une sycose des narines. S'il n'y a pas de traitement, des formations purulentes peuvent se propager aux coins des lèvres.

Ozena

C'est un nez qui coule de manière chronique, accompagné de sécrétions muqueuses fétides de consistance épaisse. Les plaies à ozena sont recouvertes d'une croûte épaisse. Les dommages peuvent provoquer des saignements.

L'eczéma

Des croûtes sèches se forment avant d'entrer dans les voies nasales. La tendance aux manifestations allergiques, à la rhinite chronique ou à la sinusite purulente - sont les principales conditions préalables au développement de l’eczéma.

La syphilis

La formation d'un chancre dur situé devant les narines est le premier signe d'infection par la syphilis. L'œdème de la muqueuse nasale et l'apparition d'un écoulement purulent avec des impuretés sanguines indiquent également la présence d'une maladie vénérienne. La forme courante de la syphilis (troisième stade) provoque la formation d’ulcères purulents dans le nez; l’infection affecte le septum osseux du nez, à la suite de quoi elle tombe.

Tuberculose nasale

La maladie entraîne la formation de tumeurs dans le nez. Ils ne sont pas malins, mais leur apparence entraîne des difficultés respiratoires nasales. De plus, avec la tuberculose nasale, de nombreuses érosions douloureuses apparaissent à l'intérieur.

Tumeur

Dans tous les cas, les tumeurs bénignes ou malignes du nez sont gênantes pour le patient, entraînant des difficultés respiratoires nasales et des sensations douloureuses.

La détection de tous les néoplasmes est une indication pour un examen immédiat de leur origine.

Autres raisons

Ces maladies ne constituent pas une liste complète des facteurs contribuant à la formation de plaies nasales.

Souvent, la cause de leur apparition est les états et les situations suivants:

  • lésions du nez, accompagnées de saignements, de la formation d'un hématome ou d'un abcès;
  • violation de la microflore locale due à l'utilisation prolongée d'antibiotiques;
  • violation de la durée admissible du cours des médicaments vasoconstricteurs;
  • rétrécissement des vaisseaux situés dans le nez, causé par le tabagisme excessif et la consommation de boissons alcoolisées;
  • air sec dans la chambre.

Chez l'enfant, la condition préalable la plus courante pour la formation de clés est l'habitude de cueillir constamment les croûtes du nez. Chez un patient adulte, il s'agit tout d'abord de l'effet négatif d'une infection par des microorganismes pathogènes.

Quels que soient les facteurs qui provoquent la formation de plaies, leur présence devrait servir de raison pour identifier ces causes et les éliminer.

Comment traiter

En raison du fait que la formation de plaies dans le nez cause de nombreuses causes et que leur traitement implique l’utilisation de différentes méthodes, tenant compte des caractéristiques de la maladie, qui est devenue un provocateur de manifestations négatives.

Le principe fondamental de la thérapie est la différenciation du processus pathologique et le soulagement de l’état du patient, impliquant l’élimination de la cause première de la maladie.

La base du traitement est l'utilisation de médicaments. L'utilisation de la médecine traditionnelle est autorisée comme méthode auxiliaire. L'intervention chirurgicale est extrêmement rare - en l'absence de dynamique positive du traitement conservateur.

Une approche différenciée du choix des médicaments offre une grande efficacité des effets thérapeutiques.

Pour l'herpès

Se débarrasser du virus de l'herpès est presque impossible. L'utilisation d'antiviraux empêche la propagation de l'infection et favorise la guérison des lésions existantes.

A cette fin, le médecin prescrit:

  1. Médicaments à spectre antiviral. Les plus efficaces sont Amiksin, Acyclovir, Lavomax.
  2. Médicaments antihistaminiques. C'est Diazolin, Zodak ou Tsetrin.
  3. Médicaments immunostimulants. Cycloferon, izoprinosine et Licopid ont fait leurs preuves.

En outre, le traitement implique l’utilisation d’adaptogènes. Immunal, Pantocrinum ou Apilac sont prescrits dans ce groupe.

Traitement des plaies staphylococciques

Il est également assez difficile de guérir cette infection. Par conséquent, le traitement implique l’utilisation de:

  1. Médicaments antibactériens - Azithromycine ou Ceftriaxone.
  2. Antiseptique pour la réhabilitation des voies nasales - solutions de Miramistin et Furacilin.
  3. Solutions salines pour le lavage des voies nasales. Les meilleurs sont Aqualor et Aquamaris.
  4. Les médicaments qui aident à rétablir une microflore normale. Ce Linex, Laktovit ou Bifiform.
  5. Gouttes nasales avec effet vasoconstricteur. Les plus populaires sont Rinonorm, Tizin et Xylometazolin.
  6. Nasonex et Fliksonase sont recommandés pour l'administration nasale de corticostéroïdes.

Si le mal de nez ne passe pas pendant longtemps, le médecin recommande en plus de faire des inhalations avec des solutions pharmaceutiques sur des herbes médicinales. Bien aider les infusions de calendula, d'eucalyptus et de camomille.

Caractéristiques du traitement des enfants et des femmes enceintes

Compte tenu de la nécessité d'utiliser des médicaments sans danger pour le fœtus en développement, il est recommandé aux femmes d'utiliser pendant la grossesse Panavir ou Zovirax sous forme de gels et de pommades à usage externe.

Pour le traitement de la furonculose chez l'enfant, le médecin prescrit l'algorithme d'action suivant dans un établissement médical:

  • traitement antiseptique;
  • ouvrir l'abcès et en retirer le contenu;
  • traitement antibactérien.

La formation d'une croûte après de telles procédures est normale, mais elle ne peut pas être perturbée.

Pour accélérer le processus de guérison, une pommade nasale pour la sécheresse et les plaies est prescrite.

Parmi les agents les plus efficaces ayant des propriétés antiseptiques et contribuant à éliminer la sécheresse de la membrane muqueuse, des plaies, des fissures et des croûtes, il convient de noter les onguents cicatrisants:

  • Levomikol;
  • Oxolin;
  • Maître nageur;
  • Onguent Vishnevsky;
  • Viferon.

Pas moins efficacement traiter les plaies dans le nez Marimemer pulvérise; Dauphin, Aqualore.

L'utilisation de crèmes émollientes à action antiseptique donne de bons résultats. La crème Boro Plus est un représentant de premier plan.

Effets positifs indiscutables des séances de physiothérapie. Ce sont la iontophorèse, les procédures organothérapeutiques et la désinfection nasale.

Remèdes populaires

Parmi les recettes folkloriques efficaces méritent l'attention:

  1. Huile de calendula, cuite indépendamment. Pour ce faire, faites bouillir 50 g d'huile d'olive, ajoutez 3 c. l fleurs et laisser tremper un mélange de 60 minutes sur le bain de vapeur. Refroidir, filtrer et frotter les plaies de remède résultantes.
  2. Traitement des croûtes dans le nez imbibé de soufre, retiré de l'allumette. Certes, il est plus prudent d'acheter de la pommade au soufre à la pharmacie.
  3. Pour renforcer le système immunitaire, il est recommandé d'utiliser des infusions aux herbes du thym, du millepertuis, de la mélisse, de la framboise et de l'églantier.

Avant d'utiliser ces outils, vous devriez consulter votre médecin.

Les tentatives pour faire face à la maladie elles-mêmes entraînent un retard dans le processus de guérison.

Seules des tactiques de traitement choisies par des professionnels, le strict respect des prescriptions du médecin traitant donneront des résultats positifs en éliminant l’inconfort du nez et en évitant le développement de complications.

Plaies de nez: causes. Comment traiter et pourquoi ne pas prendre longtemps?

Le nez et sa cavité constituent la première étape de la protection contre les microbes pathogènes, qui tendent à pénétrer dans le corps par des gouttelettes en suspension dans l’air.

Le problème des plaies et des plaies dans le nez au moins une fois dans leur vie, chaque personne est confrontée. Demandez-vous pourquoi il y a des plaies dans le nez et que faire si l'inflammation à l'intérieur du nez ne disparaît pas pendant une longue période ou si elle se répète constamment.

Quelles sont ces plaies?

Le concept de plaies, chaque patient considère différemment. Pour certains, ce sont des croûtes sèches qui gênent la respiration, pour d'autres, il s'agit d'inflammations des follicules pileux et de l'acné, et d'autres, en général, appellent des plaies profondes et des ulcères de la muqueuse nasale.

Par conséquent, ce que l'on appelle "plaie" ou "poilu" dans le nez peut être n'importe quoi: de l'inflammation banale de la peau au chancre, qui apparaît dans la syphilis.

Il n'y a pas de diagnostic "une plaie est apparue dans le nez", car elles sont toutes différentes et apparaissent pour des raisons différentes. Déterminez quelles maladies de la cavité nasale surviennent le plus souvent et comment elles sont correctement appelées en médecine.

Plaies de nez: causes

La cause des plaies sont diverses conditions. Ci-dessous, nous nous concentrerons sur les plus fréquentes et vous expliquerons comment et pourquoi elles se développent:

Furoncles et anthrax. Le furoncle est une inflammation purulente du follicule pileux et des tissus environnants. La maladie se développe avec une diminution de l'immunité générale et la pénétration de microbes pyogènes pathogènes dans la muqueuse nasale.

Ces plaies ne peuvent être observées que dans le nez ou se répandre dans tout le corps (furonculose commune). Se produisent souvent chez les enfants ayant des enfants affaiblis qui souffrent de désordres intestinaux. Un carbuncle est une série de furoncles concentrés dans la même région. Sycose des narines. L'inflammation dite purulente des follicules pileux et des tissus adjacents. Ces plaies se propagent souvent à la lèvre supérieure et au menton. La cause en est une infection staphylococcique ou autre qui est entrée dans le corps de l'extérieur ou de l'intérieur, par exemple avec une sinusite. La sycose est souvent associée à un eczéma, ce qui peut poser des problèmes pour le diagnostic de cette maladie. Infection d'herpès. Il provoque le virus de l'herpès. Sur le seuil du nez, des vésicules douloureuses apparaissent avec un contenu trouble, s’ouvrant pour exposer l’érosion hémorragique et les plaies. Eczéma entrant dans le nez. Cette maladie accompagne presque toujours le coryza purulent chronique et la sinusite. Une macération de la peau accompagnée de sécrétions persistantes, de maux de nez fréquents et de cueillettes du nez entraîne des lésions et des lésions de la membrane muqueuse. Parfois, l'eczéma au nez peut être l'un des symptômes d'un eczéma corporel courant. Un traumatisme mécanique permanent du nez provoque l'apparition de plaies caractéristiques qui démangent et gêne esthétiquement le patient.
Érysipèle L'érysipèle de la cavité nasale se développe souvent après la transition du processus inflammatoire de la peau du visage. La maladie est grave, la cause est une infection à streptocoque avec une diminution de l'immunité. Rhinophyma et rosacée. Processus inflammatoire chronique de la peau, plus fréquent chez les hommes âgés. Apparaissent des formations uniformes ou nodulaires sur la peau du nez, qui ressemblent à un peigne à coq. Un long trajet de la maladie entraîne une défiguration du visage. Dégénérescence polypeuse de la muqueuse nasale. Lorsque de gros polypes apparaissent, le patient peut les voir lui-même dans le nez et les considérer comme une simple plaie. Extérieurement, les polypes sont blanchâtres, lisses et, avec une croissance prononcée, peuvent s'étendre au-delà de la cavité nasale, privant complètement le patient de la respiration nasale. Maladies infectieuses spécifiques, telles que la syphilis. Dans le nez, bien que rarement, les canidés peuvent être localisés - une formation dense et douloureuse avec une érosion au centre, qui est un signe de syphilis. Sur le fond de l'infection à VIH et de certaines autres maladies, des plaies ou des abcès peuvent apparaître dans le nez. Ceci doit être rappelé dans le diagnostic et le traitement de telles plaies. Ozena (écoulement nasal fétide). La cause exacte de la maladie n’est pas complètement comprise. Avec cette pathologie, des croûtes de sang apparaissent dans le nez. Le processus s'accompagne d'une odeur désagréable du nez et d'une atrophie de la membrane muqueuse.

Moins fréquemment, le patient prend des plaies, des tumeurs ou des polypes pour les plaies. La colonisation du nez par des bactéries contribue à l'habitude de grimper constamment dans le nez, à une immunité réduite et à de l'air sec dans la pièce.

Quels sont les symptômes de ces plaies?

Les manifestations et les signes de plaies dépendent de l'infection et de la cause qui les a provoqués. Les symptômes de la maladie peuvent être complètement différents:

Plaies de nez - causes et traitement chez les enfants et les adultes

Les petites plaies, les éruptions cutanées, les ulcères, les croûtes apparaissant dans la cavité nasale apportent un sérieux inconfort et vous incitent souvent à vous interroger sur les causes. Chez les gens, on les appelle des "plaies", perçues comme un problème gênant, mais certaines d'entre elles peuvent causer de graves complications. Pourquoi apparaissent-ils et comment sont-ils éliminés?

Quelles sont les plaies dans le nez

Un tel diagnostic n'existe pas en médecine officielle - les lésions impliquent toute violation de l'intégrité des muqueuses des voies nasales, accompagnée de sensations désagréables. Chaque personne a son propre sujet: vésicules aqueuses, plaies, croûtes, plaies, résultant d'un traumatisme, activité de micro-organismes pathogènes. Ils peuvent apparaître à l'intérieur des voies nasales ou à l'extérieur des narines. Sous la définition de "plaies" la plupart des gens tombent:

  • Les fissures - se produisent principalement sur la partie externe des voies nasales (à la base, à la pointe, sur les côtés des narines), souvent pendant la rhinite, lorsque vous devez vous moucher de manière constante et que la peau sensible et mince est soumise à un frottement actif. Leur apparence est précédée d'une forte rougeur.
  • Furoncles - cavités purulentes denses et très douloureuses faisant saillie au-dessus de la surface de la peau. Au fur et à mesure que l'ébullition arrive à maturité, une tige blanche y est compactée, qui sort ensuite, suivie de pus.
  • Croûte - ressemble souvent à une plaie de guérison. Il peut être situé sur la muqueuse interne ou à l'extérieur, caractérisé par une surface rugueuse et dense de couleur brun-rouge, jaune-vert. Le déchirer fait mal et cela provoque un saignement, car le réseau de petits capillaires est endommagé.
  • Sore (érosion) - caractérisé par un évidement rempli de contenu purulent. La surface est toujours humide, les bords sont nets, la germination se fait en profondeur sans traitement.
  • L'eczéma - se compose de taches et de croûtes dont la surface est recouverte de petites écailles. La plaie peut être humide ou sèche dans la nature, toujours difficile à éliminer et présente de nombreux dommages.
  • Les follicules pileux - ressemblent à des pustules, sont formés à l'extérieur des voies nasales et ont un poil qui pousse au centre.
  • Herpès - chez la plupart des gens, le nez (les voies nasales et le septum) apparaît après une rhinite prolongée. Tout d'abord, de petits boutons se forment, puis se développent en bulles avec le liquide à l'intérieur. Quand ils éclatent, une croûte dense se forme en haut.

Causes de congestion nasale

Chez une personne en parfaite santé, il peut se former des fissures, des croûtes, des ulcères au nez à la suite de dommages mécaniques, car le mucus est très fin. Un coup ou une égratignure (surtout chez les enfants qui ont l’habitude de se fourrer dans le nez) provoquera une inflammation, des saignements et, si l’on ajoute une infection par le haut, la situation s’aggravera. Les raisons les plus graves sont:

  • Immunité réduite - conduit souvent à l'activation du virus de l'herpès, surtout en cas de mauvais rhume (irritation de la membrane muqueuse due au frottement constant lorsque vous vous mouchez).
  • Utilisation prolongée et incontrôlée de gouttes vasoconstricteurs - elles assèchent la cavité nasale, provoquant la formation de fissures, puis peuvent apparaître, au cours de l’infection ou des dommages mécaniques, des croûtes, des ampoules et des plaies.
  • Les troubles du tractus digestif et les maladies du système endocrinien (en particulier le diabète sucré) affectent souvent l’état de la peau, de sorte qu’ils peuvent apparaître de petites plaies (éléments inflammatoires, démangeaisons) dans les voies nasales.
  • Allergie - peut apparaître comme une réaction au contact constant avec des produits chimiques émettant des vapeurs nocives dans l’air, une réaction au pollen, à la poussière, aux squames animales et à d’autres facteurs qui entrent en contact avec le nez. Les plaies allergiques sont principalement des plaies qui se présentent sous la forme d'une blessure mécanique (les démangeaisons vous obligent à peigner un point particulier), de petites éruptions cutanées, des croûtes sur toute la muqueuse interne.
  • Infection fongique, virale ou bactérienne - Le staphylocoque, la tuberculose, la syphilis, qui se manifestent par des plaies (leur nombre augmente constamment sans traitement), est particulièrement actif. Une infection à streptocoque apparaît érysipèle. Une infection plus légère qui pénètre dans les canaux sébacés provoque la formation d'une ébullition.
  • Rhinite chronique - peut provoquer un eczéma non cicatrisant en raison de l'irritation constante de la région autour des narines causée par le mucus qui coule, les frottements. Lorsque la décharge purulente développe une inflammation des follicules pileux, conduisant à la sycose.
  • L'air sec à l'intérieur ou à l'extérieur - n'irrite pas moins la membrane muqueuse des voies nasales que les gouttes vasoconstricteurs, conduit à la formation de croûtes denses.
  • Croissance anormale des membranes muqueuses de la cavité nasale - peut entraîner l'apparition de polypes, facilement blessés, entraînant l'apparition de plaies saignantes.

Quels symptômes accompagnent les plaies

La gêne dans la zone touchée peut avoir plusieurs manifestations - douleur, démangeaisons, sensation de tiraillement, sensation de brûlure. Il peut être prononcé ou apparaître uniquement au toucher, accompagné de symptômes généraux supplémentaires (malaise, nez qui coule, etc.). Le tableau clinique des plaies les plus courantes est:

  • Herpès - Les principaux symptômes sont des cloques dans la région enflammée, qui démangent beaucoup et augmentent progressivement en nombre. Après quelques jours, ils traversent et sont recouverts d'une croûte solide (toute la zone près du nez et de la membrane muqueuse). Si vous le retirez, cela augmentera la douleur et provoquera des saignements.
  • Le furoncle - la douleur est caractéristique non seulement de la zone enflammée, mais aussi des tissus adjacents du nez, la peau est rouge, réagissant au toucher par une douleur accrue. L'ébullition augmente progressivement, une tige se forme à l'intérieur. Les ganglions lymphatiques régionaux peuvent gonfler.
  • La sycose est un symptôme bénin en dehors du stade aigu, caractérisé par un œdème grave et une hyperémie (rougeur) de la peau. De petites pustules avec des poils au centre de chacune sont situées à l'entrée du nez, couvertes de croûtes.
  • Éruption cutanée allergique - les symptômes qui l'accompagnent sont des démangeaisons et une sensation de brûlure graves, des éternuements, des larmoiements et une sécrétion abondante de mucus liquide clair provenant du nez. Les éruptions cutanées sont petites et abondantes, une infection bactérienne peut être ajoutée lors du peignage.
  • Eczéma - rougeur et gonflement du visage lors d'une exacerbation. L'éruption est localisée sous le nez, tombe sur les lèvres et les coins de la bouche. Lorsque les bulles s'ouvrent, elles restent sous les plaies, resserrant progressivement les croûtes avec les fissures et les furoncles.
  • Érysipèle - commence par des crevasses sur le bout du nez qui, après avoir pénétré dans la plaie de l’infection, s’enfoncent profondément. Le problème peut également affecter les lèvres, les paupières, le larynx (un gonflement apparaîtra).
  • Dégénérescence polypeuse - s'accompagne de démangeaisons pendant le développement. Le symptôme clé est la difficulté à respirer par le nez, une réduction de la lumière des voies nasales. Lorsque vous touchez le mucus peut ressentir de la douleur.
  • Sinusite (et autres formes de sinusite) - se caractérise par une douleur dans le nez, une violation de la respiration nasale, une voix nasale, la séparation du mucus avec du pus. L'état de santé général se dégrade également, une personne peut perdre l'appétit, avoir des troubles du sommeil, se plaindre de maux de tête.
  • Ozena est une maladie rare, définie comme une rhinite fétide. Il se caractérise par une atrophie de la muqueuse nasale, une forte odeur désagréable de la bouche, une croûte épaisse de sang sur la muqueuse nasale.
  • Les tumeurs ne sont pas les plaies les plus courantes, mais nécessitent une visite immédiate chez le médecin. Le cancer commence par un petit ulcère saignant, augmentant progressivement, et un papillome mou - avec des tumeurs, similaires à l'inflorescence du chou.
  • Diphtérie - commence par des érosions sur les ailes du nez, puis un revêtement blanchâtre sur la muqueuse interne est ajouté. Dans le même temps, la gorge est affectée (un raid apparaît également). L'agent responsable est Corynebacterium. Chez les enfants, la maladie est diagnostiquée plus souvent que chez les adultes.

Comment traiter les plaies dans le nez

La plupart des processus inflammatoires qui accompagnent ce problème peuvent être traités en ambulatoire (à domicile). Cela dure 1 à 2 semaines, selon la cause de la plaie. Le schéma thérapeutique comprend les étapes suivantes:

  1. Nettoyage - principalement antiseptique, en se lavant le nez.
  2. Élimination des symptômes - on utilise ici des pommades, des lotions, des solutions.
  3. Immunité locale accrue - également grâce aux onguents et aux solutions.
  4. Stimulation de la réparation des tissus (guérison).

Lorsque des fissures apparaissent, il est impératif d'utiliser des agents de régénération qui stimulent la régénération des tissus afin d'empêcher l'infection de pénétrer à travers la peau endommagée. La pommade pour la cicatrisation de la muqueuse nasale est souvent utilisée dans les dernières étapes du traitement - avant qu’elle ne soit traitée avec des antiseptiques, des anti-inflammatoires et d’autres médicaments. Vous pouvez travailler avec eux de trois manières:

  • appliquer une couche dense en frottant doucement;
  • étendre une couche épaisse sur un coton ou une compresse et appliquer en compresse;
  • tremper un coton-tige et injecter dans la narine (si la plaie est profonde dans le nez).

En cas d'inflammation de la membrane muqueuse des voies respiratoires, de croûtes difficiles à éliminer, de maladies chroniques accompagnées de congestion nasale, il est conseillé d'utiliser des remèdes locaux qui hydratent la membrane muqueuse et stimulent l'activité sécrétoire. Certains d'entre eux ont une qualité antiseptique supplémentaire, réduisent les irritations, protègent contre l'air sec et les basses températures. La pommade nasale pour la sécheresse et les plaies est appliquée 3-5 fois par jour pendant 5-7 jours. La muqueuse est traitée après le nettoyage (lavage).

L'inhalation

Si la cause de la formation de plaies n'est pas la grippe, les infections virales respiratoires aiguës et autres infections, accompagnée d'une forte fièvre, le médecin peut prescrire l'inhalation de vapeur comme méthode supplémentaire de traitement. Grâce aux effets de l'air chaud et humide, les croûtes se ramollissent, la sortie du mucus s'améliore, la guérison des fissures est accélérée. Les décoctions à base de plantes (camomille, sauge, calendula), utilisées pour la procédure, aident à réduire l'inflammation et l'irritation, ont un effet antiseptique, nettoient les voies nasales. Lorsque la rhinite, la sinusite, l'inhalation fétide de nez qui coule est effectuée comme suit:

  1. Couvrir l'herbe avec de l'eau (la concentration est standard ou élevée - 2 c. À table. L / tasse).
  2. Porter à ébullition dans un bain-marie. Retirer de la cuisinière.
  3. Plier sur la capacité, couvrir avec une serviette. Respirez à la vapeur pendant 10 minutes en inspirant par le nez et en expirant avec la bouche.

Laver

Si un grand nombre de croûtes denses se sont accumulées dans les voies nasales, elles ne peuvent pas être déchirées - ramollissez plus efficacement et retirez-les délicatement à l'aide d'un coton-tige. Il aide dans ce lavage qui a également un effet antiseptique (lors de l’utilisation de solutions spéciales), hydrate, soulage les irritations, améliore la respiration nasale, élimine les sécrétions muqueuses en excès. Il est conseillé de laver avec une antrite, une rhinite allergique et de le faire de plusieurs façons:

  • Utilisez une seringue de 10 ml (sans aiguille) pour injecter lentement le liquide, la tête penchée sur le côté. Après le retour en position verticale pour permettre à la solution de s'écouler.
  • Poire en caoutchouc (seringue pour bébé) utilisée pour comprimer la base ronde.
  • Si vous avez acheté une solution d’eau de mer (Aqualor, Aquamaris), vous devez incliner la tête sur le côté, insérer profondément la pointe dans la narine supérieure (elle doit être placée horizontalement) et appuyer sur la pompe. Jet ou douche laver la cavité indépendamment. Pour chaque côté, vous pouvez faire 2 clics.

Comment traiter

La sélection des médicaments et des procédures est souhaitable pour effectuer sur la base des analyses, parmi lesquelles il existe bacpossev. Il aide à identifier la sensibilité de l'agent pathogène aux médicaments et à rendre le traitement aussi efficace que possible. Le traitement est nécessairement complexe (une plaie n'étant qu'un symptôme de la maladie, il est donc nécessaire d'influencer sa cause), ce qui suggère l'utilisation de remèdes systémiques et locaux. Ceci est particulièrement important dans la lutte contre l'herpès, qui n'est pas détruit: seule une forte immunité réprime son activité. Les principales directions de traitement:

  • élimination de la cause - avec l'aide de médicaments choisis individuellement par le médecin;
  • stimulation du processus de guérison - mesure symptomatique réduisant le degré d'inconfort;
  • renforcer l'immunité (même avec des plaies d'une simple rhinite froide) - il aide à prévenir l'apparition de complications graves, accélère la régénération des tissus et détruit les virus et les bactéries pathogènes.

Préparations

En raison du grand nombre de causes conduisant à la formation de plaies sur la membrane muqueuse des voies nasales ou sur la partie externe des narines, il n'existe pas de liste universelle de médicaments pour un traitement rapide et efficace. Le médecin peut conseiller des médicaments appartenant aux groupes suivants:

  • Les antiviraux (Arbidol, Acyclovir) sont nécessaires pour combattre les microorganismes pathogènes de l’intérieur, en particulier si le rhume, la grippe et l’aggravation de l’herpès ont provoqué la formation de plaies. Les médicaments sont utilisés à l'intérieur et réduisent le risque de complications. Pour le traitement topique, utilisez des pommades antivirales antibactériennes - Tétracycline, Acyclovir, Viferon.
  • Les immunomodulateurs (interféron, imudon) - aident à augmenter les défenses de l'organisme, facilitent le rétablissement rapide après une maladie infectieuse, ne permettent pas aux micro-organismes pathogènes d'affecter les organes adjacents. Utilisé oralement.
  • Antiseptiques - à usage local: traitement avec des tampons, rinçage, lotions. De tels médicaments (Miramistin, Furacilin, Chlorhexidine) préviennent le développement d’infections et accélèrent légèrement les processus de régénération.
  • Antibiotiques (macrolides, céphalosporines) - par voie orale (amoxicilline, comprimés de lévofloxacine) et par voie externe (Bioparox en spray est appliqué localement) en présence d’une infection bactérienne. La posologie est fixée par le médecin, de même que la durée du traitement. Après eux, il est nécessaire de restaurer le tube digestif en prenant des probiotiques (Linex).
  • Anti-inflammatoire - principalement un moyen d'action locale; dans les cas graves, il s'agit d'une pommade hormonale (sur les corticostéroïdes). Soulager l'inflammation, gonflement, soulager la condition avec furonculose. De tels médicaments incluent l'acide de Fuzidovaya, la pommade d'Ichthyol.
  • Les antihistaminiques (Zodak, Claritin) - sont utilisés par voie orale pour traiter les réactions allergiques, soulager l'enflure, les démangeaisons et les rougeurs. Peut compléter le schéma de contrôle de l'herpès en tant qu'élément auxiliaire.
  • La guérison - signifie que l’amélioration du trophisme tissulaire et la stimulation du processus de régénération, est utilisée localement. Utilisé pour l'eczéma sec, l'érosion, les fissures. Ceux-ci incluent Bepanten, Solcoseryl, sauveteur.

La liste des groupes de médicaments autorisés est incomplète: dans de rares cas, le médecin peut vous conseiller des analgésiques et des gouttes antipyrétiques et vasoconstricteurs. Chaque cause du nez ou de l’intérieur a ses particularités de traitement:

  • Herpès - il est nécessaire d'utiliser des pommades sur l'acyclovir (Valacyclovir, Zovirax), et en cas d'évolution grave (santé médiocre, dommages étendus), il est intéressant de boire le médicament avec le même principe actif pendant 3 à 5 jours sous forme de comprimés.
  • La sinusite - le traitement est basé sur des solutions nasales avec des solutions antiseptiques (Furacilin est considéré comme le plus populaire). Dans les cas graves, l'utilisation d'antibiotiques par voie orale est nécessaire: lévofloxacine, céfaclor.
  • Furonculose - un traitement systémique est rarement nécessaire; le traitement des zones touchées à l'alcool éthylique à 70% et à la pommade d'ichthyol est indiqué. En l'absence de dynamique positive, il est recommandé de boire le cours de Cefazolin, la vancomycine.
  • Sycose - implique également un traitement local, mais plus long qu'avec la furonculose. Veillez à appliquer plusieurs fois par jour la pommade: Levomikol, Gentamicin, Flutsinar.
  • Eczéma - L’utilisation de remèdes locaux est le traitement principal. Pour éliminer les croûtes, elles sont ramollies avec de l'huile d'olive imprégnée de cotons-tiges. L'émulsion de rizorcine, tanin et sintomycine aide à soulager les démangeaisons, les rougeurs et les irritations de la peau.

Physiothérapie

Au traitement de la toxicomanie, vous devez absolument ajouter quelques procédures pour aider à accélérer le processus d'élimination des plaies. Ils ont peu d’effet sur les causes, l’effet symptomatique est plus prononcé. Les plus efficaces sont les méthodes physiothérapeutiques suivantes:

  • L'électrophorèse est indiquée pour les sinusites, les sinusites, les sinusites frontales et les rhinites prolongées, réalisées avec du chlorure de calcium. La procédure est un effet sur les impulsions électriques muqueuses qui transmettent la solution de médicament. L'électrophorèse élimine l'enflure, l'inflammation, améliore la circulation sanguine et stimule la régénération.
  • Rayonnement UV - le rayonnement ultraviolet améliore le flux sanguin, réduit l'inflammation, a un effet bactéricide et antiviral, stimule la réparation des tissus. La procédure n'est pas réalisée sur les ulcères, en présence de maladies auto-immunes, de tuberculose.
  • La thérapie par magnéto-laser repose sur l'utilisation d'une combinaison d'un champ magnétique et d'un rayonnement laser de faible intensité. La procédure améliore le processus de guérison des tissus, fait preuve d'une efficacité élevée dans l'eczéma, l'herpès, les ulcères, mais présente de nombreuses contre-indications.

Traitement des remèdes populaires

Si nous parlons de plaies, dont les causes sont l'air sec, les blessures, l'herpès, le nez qui coule abondamment, vous pouvez éviter d'utiliser la plupart des médicaments et vous concentrer sur la médecine traditionnelle. Les recettes suivantes ont fait leurs preuves:

  1. Écraser deux gousses d'ail, passer à travers la presse. Au jus obtenu, mélangez 1 c. miel liquide, trempez un coton-tige avec ce mélange. Mettez dans le nez pendant une demi-heure. La procédure peut être répétée 3 fois par jour jusqu'au soulagement complet de la plaie, en l'absence d'irritation des muqueuses (le jus d'ail est très agressif). L'outil est efficace dans les processus inflammatoires et les croûtes, qui sont à l'origine d'une infection bactérienne.
  2. S'il y a de l'huile d'argousier à la maison, aucune pommade réparatrice pour le nez n'est nécessaire: ce remède a de fortes propriétés régénératrices et est sans danger même pour les petits enfants. Traitez simplement la plaie causée par une cause quelconque (à l’exception de l’infection fongique), 2 à 3 p / Jour, si elle est à l’extérieur, ou insérez un tampon imbibé d’huile pendant 20 minutes, si elle est à l’intérieur. Le traitement peut être effectué jusqu'à la guérison complète.
  3. Les pellicules d'œufs de poule crus peuvent être traitées à l'aide d'une pellicule d'œufs de poule crue. Placez-les sur la zone touchée et maintenez-les pendant 30 à 40 minutes. Répétez ces actions jusqu’à 3 jours / jour, jusqu’à ce que la plaie ne disparaisse pas.
  4. La décoction de pommes de terre pour l'inhalation est un bon moyen d'adoucir en douceur les croûtes, d'améliorer la respiration nasale et d'hydrater les muqueuses. Les tubercules pelés sont cuits à feu moyen sous un couvercle pendant 20 minutes, puis, après avoir été vaporisés, la vapeur provenant de la casserole est respirée pendant 10 minutes. La procédure est effectuée le soir et uniquement en l'absence de température et d'un processus inflammatoire puissant.
  5. Les mauvaises plaies de guérison, en particulier celles causées par l'herpès, peuvent être graissées avec du soufre. Mouiller la tête d'allumette, gratter la couche noire, graisser la zone touchée. Effectuez la procédure 3-5 p. / Jour jusqu'à la récupération.

Caractéristiques du traitement des plaies dans le nez d'un enfant

Chez les enfants âgés de 1 à 3 ans, les causes des blessures et des croûtes sont la grande vulnérabilité des muqueuses, le non-respect des règles d'hygiène de base et l'immunité ouverte contre les micro-organismes pathogènes (même d'un jouet qui gisait au sol et se mettait à la bouche). Le traitement doit être discuté avec un médecin, la sélection indépendante de médicaments est interdite. Assurez-vous de suivre les directives suivantes:

  • rincez régulièrement les voies nasales et humidifiez-les avec des solutions d'eau de mer (Aqualor, Aquamaris);
  • ne pas utiliser de gouttes vasoconstricteurs;
  • maintenir une humidité optimale dans la pièce;
  • utiliser des médicaments qui ont la fonction d'immunomodulateurs - Teinture d'échinacée, Anaferon, Immunal;
  • inhalation avec de l'eau minérale ou une solution saline;
  • Pour restaurer la membrane muqueuse, utilisez Vishnevsky ou la pommade Oxolin.

Les enfants reçoivent principalement un traitement à base de pommades (à l'exception des affections causées par la turbeculose, la syphilis et d'autres infections graves). Levomekol, Lincomycin ont des propriétés antibactériennes. Panivir, Arazaban aident avec l'herpès, et Sinaflan peut être utilisé pour l'inflammation grave. Si des antibiotiques sont nécessaires, leur dose est calculée en fonction de l'âge et du poids du bébé. L'application est effectuée sous la surveillance d'un médecin.

Prévention

Il n'est pas possible pour tout le monde de se protéger complètement de la formation de plaies sur le nez ou sur les muqueuses, mais il est possible de réduire la probabilité de ce problème. La cause principale est une infection, alors les médecins conseillent:

  • pendant les épidémies de rhume et de grippe, renforce l’immunité localement et systématiquement: en plus des comprimés, il est impératif d’utiliser des onguents contre la sécheresse pour protéger la muqueuse nasale (Oxolinic);
  • se laver le nez après son retour de la rue, en utilisant une solution saline;
  • buvez des vitamines complexes et des oligo-éléments à l’automne et au printemps;
  • utiliser des solutions d'eau de mer pour hydrater la muqueuse, si elle a tendance à se dessécher ou lors de l'application de gouttes vasoconstricteurs;
  • se conformer au régime de travail et de repos, pour assurer un sommeil complet de 8 heures.

En Savoir Plus Sur La Grippe