Traitement de l'infection à adénovirus chez l'adulte - revue des médicaments avec leurs prix

L'agent causatif de cette infection est l'adénovirus. Chez l'homme, il provoque une inflammation du nasopharynx, une intoxication générale du corps, une kératoconjonctivite (lésions de la conjonctive et de la cornée de l'œil), une mésadénite (augmentation du nombre de ganglions lymphatiques du mésentère), une amygdalopharyngite (processus inflammatoire dans les amygdales et à l'arrière du larynx).

Gravité de la maladie

En cas de gravité, l'infection à adénovirus chez l'adulte peut être légère, modérée et grave. Les signes de chaque type de maladie:

Accompagné d'une température inférieure à 38,5 degrés et d'une intoxication générale.

Il provoque une température inférieure à 40 degrés, mais ne s'accompagne pas d'une intoxication.

Elle survient avec des complications: kératoconjonctivite, inflammation des bronches ou des poumons.

Des complications

Dans les cas avancés et sans traitement approprié, l'infection à adénovirus cause des problèmes du système nerveux central et une insuffisance cardiaque. Les complications les plus courantes de cette maladie sont:

  • la sinusite;
  • conjonctivite purulente;
  • otite moyenne;
  • une pneumonie;
  • la sinusite;
  • une bronchite;
  • dommages aux reins;
  • fausse couche spontanée chez la femme enceinte;
  • anomalies intra-utérines dans le développement de l'enfant.

Tactique de traitement

Dans la période aiguë, la literie est recommandée pour les adultes. Le patient doit être isolé dans une pièce séparée, car l'adénovirus est facilement transmis par les gouttelettes en suspension dans l'air. Une hospitalisation est nécessaire en cas de risque élevé ou de complications déjà existantes. Médicaments de base:

Groupe de médicaments utilisés

La lutte contre les complications bactériennes.

  • Stopangin;
  • Bioparox;
  • Sumamed.

Suppression de la reproduction du virus dans le corps. Ces médicaments sont à la base du traitement par l’étiotropie (élimination de la cause de la maladie).

  • Arbidol;
  • Zovirax;
  • Collyre Viferon.
  • Kipferon;
  • Kagocel;
  • Amixin.

Excrétion des expectorations des bronches.

  • Gadelix;
  • Sinekod;
  • Ambrobene.

Baisser la température supérieure à 38,5 degrés.

  • Le paracétamol;
  • L'ibuprofène;
  • Maxicold

Gouttes vasoconstricteurs, sprays nasaux

Élimination de la congestion nasale.

  • Naphthyzinum;
  • Rhinostop

Thérapie antibactérienne

Les antibiotiques suivants sont souvent utilisés:

Posologie pour adultes

Contre-indications au traitement

2 comprimés d'affilée pendant 20-30 minutes, jusqu'à 4 fois par jour.

  • la grossesse
  • l'allaitement maternel;
  • sensibilité aux composants du médicament.
  • bouche sèche;
  • l'urticaire;
  • éruption cutanée;
  • allergie

400 mg en 1-2 doses par jour

  • la colite;
  • la grossesse
  • insuffisance rénale;
  • la vieillesse
  • thrombocytopénie;
  • néphrite;
  • prurit;
  • l'urticaire;
  • maux de tête;
  • saignements;
  • dysfonctionnement rénal;
  • les acouphènes;
  • des vertiges.

1-2 g par voie intramusculaire toutes les 4-2 heures

  • histoire d'entérocolite;
  • saignements;
  • porter la grossesse;
  • hypersensibilité individuelle.
  • phlébite (inflammation des parois veineuses);
  • des nausées;
  • l'hépatite;
  • syndrome de diarrhée;
  • vomissements;
  • diminution du nombre de plaquettes;
  • jaunisse cholestatique.

Antiviraux pour l'infection à adénovirus

Le traitement étiotropique dans ce type d’infection repose sur l’utilisation de médicaments antiviraux. Leur action vise à éliminer la cause de la maladie. Les principales drogues qui tuent l'adénovirus:

Posologie pour adultes

Contre-indications au traitement

Introduisez 1 suppositoire 1-2 fois par jour.

  • hypersensibilité à l'interféron alpha
  • réactions allergiques

6-8 comprimés par jour, répartis en 4 doses.

  • l'arythmie;
  • la goutte;
  • insuffisance rénale chronique;
  • urolithiase.
  • douleur épigastrique;
  • somnolence ou insomnie;
  • des démangeaisons;
  • polyurie (augmentation du volume urinaire quotidien);
  • des nausées;
  • vomissements;
  • la constipation;
  • la diarrhée
  • hypersensibilité à la composition d'Arbidol
  • réactions allergiques

Remèdes populaires contre l'infection à adénovirus

Avec une toux sèche avec cette maladie aidera la collecte de la poitrine, thé aux framboises, camomille, viorne, lait chaud avec une pincée de soda. Les remèdes populaires suivants sont également efficaces pour les adultes:

  • Verser 1 cuillère à soupe. avoine non raffinée 5 c. lait, cuire environ une heure, puis filtrer. Donnez un peu de fraîcheur, ajoutez 1-2 c. l chérie Boire toute la journée en petites portions.
  • K 2 Art. l beurre ajouter 2 jaunes d'oeuf, 1 c. farine et 2 c. chérie Mélangez tout, utilisez jusqu'à 5 fois par jour et 1 cuillère à soupe. l

Infection à adénovirus chez les enfants et les adultes: signes, traitement

L'infection à adénovirus est une pathologie aiguë causée par un adénovirus. La maladie se manifeste par une intoxication générale du corps, une inflammation du nasopharynx, des signes de kératoconjonctivite, une amygdalopharyngite et une mésadénite.

L'infection à adénovirus est très répandue. Il représente environ 10% de toutes les pathologies d'étiologie virale. Les taux d'incidence les plus élevés sont observés au cours de la période automne-hiver en raison d'une diminution du statut immunitaire systémique.

Des cas de pathologie sporadiques et des épidémies sont enregistrés.

Types de dommages adénovirus:

  • La conjonctivite hémorragique se développe après une infection respiratoire antérieure ou à la suite d'une infection dans l'eau de piscines ou de plans d'eau de surface;
  • ARVI - dans des groupes d'enfants et d'adultes nouvellement formés;
  • Kératoconjonctivite chez le nouveau-né;
  • La méningoencéphalite est une forme rare qui se développe chez les enfants et les adultes;
  • L’infection nosocomiale est le résultat de manipulations médicales.

Étiologie et pathogenèse

L'agent causal de la maladie est l'adénovirus, qui a été isolé pour la première fois des adénoïdes et des amygdales d'enfants malades. Il est constitué d’ADN recouvert de capside, grâce à quoi le virus conserve ses propriétés pathogènes et résiste au froid, au séchage, aux alcalis et à l’éther.

Le réservoir d'infection est malade ou porteur du virus.

Les mécanismes de transmission de l'agent pathogène sont:

  1. Aérosol ou gouttelette, qui est mis en œuvre par des gouttelettes aéroportées,
  2. Fécal-oral, vendu alimentaire, eau et contact domestique.

Les virus parasitent les cellules épithéliales des voies respiratoires et de l'intestin grêle. Les capillaires de la muqueuse sont dilatés, la couche sous-muqueuse est hypertrophiée, elle est infiltrée de leucocytes et des hémorragies localisées apparaissent. Cliniquement, ces processus manifestent une inflammation du pharynx, des amygdales, de la conjonctive et des intestins.

Les virus à flux lymphatique pénètrent dans les ganglions lymphatiques et s'y accumulent, ce qui entraîne le développement d'une lymphadénopathie périphérique et d'une mésadénite. L'activité de l'immunité aux macrophages est supprimée, l'endothélium vasculaire est affecté, une virémie se développe.

Pathogènes par voie hématogène dans divers organes. Les virus sont souvent fixés dans le foie et la rate avec le développement d'une hépatosplénomégalie.

Classification

Il existe plusieurs classifications de la maladie en groupes:

  • Par gravité - légère, modérée et lourde;
  • Avec le flux - lisse, compliqué;
  • Par type - typique et atypique;
  • Selon la gravité des symptômes cliniques - avec une prédominance de symptômes d'intoxication ou avec une prédominance de changements locaux.

Clinique de la maladie chez l'adulte

La période d'incubation dure 2 semaines et se caractérise par la pénétration d'adénovirus dans les cellules et leur mort ultérieure.

Le prodrome est le stade des précurseurs de la maladie, qui s’observe des premières manifestations au tableau clinique détaillé. Il dure 10-15 jours et se manifeste par une faiblesse, une fatigue, une faiblesse.

La maladie se caractérise par des lésions sévères des organes et des systèmes: du nez et de la cornée aux intestins.

Chez l'adulte, l'infection à adénovirus se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Symptômes d'intoxication - fièvre, maux de tête, muscles, douleurs articulaires.
  2. Violation de la respiration nasale et abondantes sécrétions muqueuses;
  3. Inflammation des amygdales: œdémateuses, friables, rouges avec une floraison en pointillé blanchâtre;
  4. Lymphadénite.

Lymphadénite et inflammation des amygdales - signes d'infection à adénovirus

L'infection descend et affecte le pharynx, la trachée et les bronches. Une laryngite, une pharyngite ou une trachéite se développe avec une bronchite supplémentaire. Les symptômes de pathologies sont:

  • Enrouement;
  • Toux sèche et douloureuse qui devient progressivement humide;
  • Maux de gorge;
  • Essoufflement.

La kératoconjonctivite est une inflammation de la conjonctive et de la cornée des yeux, se manifestant par la sensation de sable dans les yeux, leur rougeur, leur injection sclérale, leur douleur, la formation de croûtes sur les cils et de films sur la membrane conjonctivale. Des taches blanchâtres apparaissent sur la cornée, qui se confondent, conduisant à un trouble de la cornée.

Avec le développement simultané de la conjonctivite et de la pharyngite, une fièvre pharyngoconjonctivale se produit.

La défaite de l'intestin est accompagnée d'une mésadénite - une inflammation des ganglions mésentériques, accompagnée de douleurs abdominales paroxystiques, d'une intoxication et d'un dysfonctionnement intestinal. Pour la lymphadénite mésentérique clinique caractéristique "abdomen aigu".

Les complications de la maladie chez l’adulte sont les pathologies suivantes: sinusite frontale, sinusite, Eustachite, otite moyenne purulente, pneumonie bactérienne secondaire, obstruction bronchique, maladie rénale.

Clinique de la maladie chez les enfants

L'infection à adénovirus chez les enfants se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Syndrome d'intoxication. L'enfant devient souvent méchant, devient agité, ne dort pas bien, vomit souvent, son appétit s'aggrave, des coliques intestinales et une diarrhée se développent.
  2. La respiration nasale est difficile, une pharyngite, une trachéite, une amygdalite se développent. Au début de la maladie, l'écoulement nasal a un caractère séreux, puis s'épaissit et devient mucopurulent.
  3. Symptômes de pharyngite - douleur et mal de gorge, toux. Les amygdales sont hypertrophiées et vont au-delà des arcs palatins qui deviennent rouges et gonflent. Sur la paroi arrière hyperémique du pharynx, apparaissent des foyers de couleur rouge vif, recouverts de mucus ou de calottes blanchâtres.
  4. La bronchite se développe avec l'ajout d'une infection bactérienne. Il se manifeste par une toux sèche et obsessionnelle, qui inquiète beaucoup le bébé. Au bout d'un moment, la toux est humidifiée et des expectorations apparaissent.
  5. La conjonctivite est un symptôme fréquent de la maladie, qui apparaît au cinquième jour d'indisposition. Les enfants s'inquiètent de la douleur et des brûlures aux yeux, de la douleur, des larmoiements, du sentiment d'interférences et des démangeaisons. La membrane muqueuse de l'œil devient rouge et enflée, les cils se collent, des croûtes apparaissent, représentant une décharge desséchée de la conjonctive enflammée.
  6. Peut-être le développement de la gastro-entérite, ainsi que la propagation de l'infection dans les voies urinaires, qui se manifeste par une sensation de brûlure pendant la miction et l'apparition de sang dans les urines.

Un enfant malade a une apparence typique: visage pâteux, paupières gonflées et hyperémiques, œil rétréci. À la palpation, on trouve des ganglions lymphatiques mobiles et élargis. Pour les jeunes enfants se caractérise par une violation de la chaise - la diarrhée.

Chez les nourrissons, la maladie se développe extrêmement rarement, en raison de la présence d'une immunité passive. Si l'infection se produit, la maladie est grave, en particulier chez les enfants présentant une pathologie périnatale. Les patients après l’ajout d’une infection bactérienne présentent des signes d’insuffisance respiratoire. Cela peut être fatal.

Par gravité, il existe trois formes d’infection à adénovirus:

  • Facile - avec une température inférieure à 38,5 ° C et une intoxication.
  • Modéré - avec une température allant jusqu'à 40 ° C sans intoxication.
  • Grave - avec le développement de complications: inflammation des bronches ou des poumons, kératoconjonctivite.

Complications de la pathologie chez les enfants - inflammation de l'oreille moyenne, du croup, de la bronchite, de la pneumonie, de l'encéphalite, du dysfonctionnement du système cardiovasculaire, d'une éruption cutanée maculo-papuleuse.

Diagnostics

Le diagnostic de la pathologie comprend l'étude de la situation épidémiologique, la collecte des plaintes et l'anamnèse de la maladie, le sérodiagnostic et l'examen virologique de la décharge du nasopharynx.

Signes d'infection à adénovirus:

  1. Historique épidémiologique;
  2. La combinaison de l'intoxication, des symptômes d'inflammation du nasopharynx et de la muqueuse oculaire;
  3. Parcours vallonné;
  4. Inflammation exsudative;
  5. Polyadénite;
  6. Syndrome hépatolienal.

La séquence des symptômes est d’une grande importance pour le diagnostic de la pathologie.

Le diagnostic différentiel de l'infection à adénovirus doit être réalisé avec la grippe. Un trait distinctif de ce dernier est la prédominance des symptômes d'intoxication sur les phénomènes catarrhales. L'hépatosplénomégalie, la lymphadénite et la respiration nasale sont également absents de la grippe. Déterminer avec précision l'étiologie de la maladie n'est possible qu'avec l'aide de diagnostics de laboratoire.

Les méthodes de recherche en laboratoire permettent de confirmer le diagnostic. Ceux-ci incluent:

  • ELISA - détection de l'antigène adénoviral dans les cellules épithéliales affectées;
  • La méthode virologique consiste à détecter les adénovirus dans les lavages du nasopharynx, du sang ou des matières fécales;
  • Le sérodiagnostic est une réaction de neutralisation, une réaction de liaison complémentaire.

Traitement

Le traitement de l'infection adénovirale consiste à utiliser des médicaments antiviraux, des immunomodulateurs et des immunostimulants, des antibiotiques généraux et locaux, des médicaments pour soulager les symptômes.

  1. La thérapie antivirale commence par l’utilisation de médicaments virocides répandus. Ceux-ci incluent: "Arbidol", "Zovirax", "Onguent Oxolinique".
  2. Immunomodulateurs - interférons naturels: «Grippferon», «Kipferon», «Viferon» et interférons synthétiques: «Polyoxidonium», «Amiksin».
  3. Immunostimulants - «Kagocel», «Izoprinozin», «Imudon», «Imunorix».
  4. L'antibiothérapie commence après l'apparition des symptômes d'une infection bactérienne secondaire et l'apparition de complications. Agents antibactériens locaux - Grammidine, Bioparox, Stopangin. Antibiotiques généraux - Amoxiclav, Sumamed, Supraks, Cefotaxime.
  5. Le traitement symptomatique consiste à éliminer l'œdème de la membrane muqueuse à l'aide de gouttes vasoconstricteurs, à nettoyer le nez avec une solution saline ou à l'Aquamaris, à administrer un traitement antitussif avec Cinekod et Gidelix, des expectorants et des médicaments mucolytiques ACC et Ambrobene.

Caractéristiques du traitement de l'infection adénovirale chez les enfants

  • On montre aux enfants malades le repos au lit, une boisson chaude abondante et une alimentation douce.
  • Si la température d'un enfant est supérieure à 38,5 ° C, il convient d'utiliser des médicaments antipyrétiques conformes à l'âge - «Nurofen», «Panadol». Bien réduire la température chez les enfants vinaigre essuyant le corps.
  • Le traitement étiotropique consiste à utiliser "Interféron", "Viferon".
  • Le lait chaud avec du soda aide à faire face à une toux sèche. Le même effet a chauffé l'eau minérale alcaline. La lutte contre la toux grasse est réalisée en utilisant des expectorants - Ambroxol, Bromhexin.
  • Le traitement de la conjonctivite d'un enfant consiste à se laver les yeux avec une solution faible de permanganate de potassium ou de thé, puis aux yeux avec une solution de Sulfacyl Sodium ou de Levimicitin.
  • Lorsque des symptômes de rhinite apparaissent, les patients sont ensevelis dans le nez avec Pinosol, Nazivin, Tizin après avoir nettoyé les muqueuses avec une solution saline ou des aigues-marines.
  • Thérapie réparatrice - multivitamines.

Prévention

Les principales mesures de prévention visent à accroître la résistance globale du corps de l’enfant et à isoler les enfants malades d’une équipe organisée.

  1. Procédures de bien-être - durcissement, nutrition adéquate;
  2. Acceptation des adaptogènes végétaux - teintures d’Eleutherococcus, Schizandra, Echinacea;
  3. Prise périodique de complexes de vitamines et de minéraux, et pendant la période automne-hiver - médicaments immunomodulateurs et immunostimulants.
  4. Chloration de l'eau dans les piscines.
  5. Prévention des courants d'air et de l'hypothermie, vêtements adaptés aux conditions météorologiques.
  6. Réduction des contacts en saison épidémique, exclusion des visites aux rassemblements de masse.

Après avoir isolé l'enfant malade de l'équipe d'enfants, une désinfection finale est effectuée dans la pièce. Les objets environnants sont traités avec des solutions contenant du chlore - chloramine ou sulfochlorantine. La prévention d’urgence est mise en œuvre lors de l’épidémie en assignant des immunostimulants aux enfants de contact.

En cas d'épidémie, la quarantaine doit être déclarée pour éviter la propagation de l'infection. En cas d'épidémie, le personnel médical doit porter des masques et les changer toutes les trois heures.

Infection à adénovirus: symptômes et traitement chez l'adulte

En 1953, des scientifiques-virologues ont révélé une nouvelle maladie appelée infection à adénovirus. Il s'agit d'une pathologie aiguë qui se manifeste par une inflammation du nasopharynx, une intoxication générale du corps, des symptômes de mésadénite, d'amygdalopharyngite et de kératoconjonctivite.

L'infection à adénovirus est une maladie assez commune, qui représente environ 10% de toutes les maladies d'origine virale. L'incidence maximale est observée durant la période automne-hiver, lorsque le statut immunitaire est affaibli.

Causes de l'infection adénovirale

En règle générale, la source de l’infection est une personne malade. Étant donné que l'agent responsable de la maladie, contenu dans le mucus nasal, pénètre facilement dans l'environnement en vous mouchant le nez, en éternuant, en parlant, en toussant, ainsi que dans les matières fécales et l'urine, vous pouvez être infecté simplement en respirant l'air déjà infecté par le virus. De plus, l'infection peut se produire par voie fécale-orale, auquel cas la maladie est assimilée à des lésions infectieuses du tractus gastro-intestinal.

Absolument tous les groupes de la population sont exposés à l'infection à adénovirus, y compris les enfants à partir de 6 mois. Pourquoi l'infection ne se produit pas plus tôt? Le fait est que les nourrissons ont une immunité stable contre cette infection, obtenue avec le lait maternel, qui contient des anticorps spéciaux capables de résister à la maladie. À l'avenir, l'immunité est réduite et il existe un risque d'infection. Jusqu'à l'âge de 7 ans, un enfant peut être atteint de cette pathologie plusieurs fois. En conséquence, le corps des enfants produit une immunité grâce à laquelle les enfants sont moins susceptibles de contracter une infection à adénovirus.

Comment l'infection à adénovirus chez l'adulte pénètre-t-elle dans le corps?

La pénétration de l'infection se produit lors de l'inhalation par les voies respiratoires d'une personne En outre, le virus peut envahir l'intestin et la conjonctive. Pénétrant dans l'épithélium, l'agent pathogène pénètre dans le noyau, où il commence à se développer et à se multiplier activement. Les ganglions lymphatiques sont également souvent touchés. Les cellules infectées pénètrent dans le sang, puis l’infection se propage rapidement dans tout le corps.

Les premières attaques virales sont les amygdales, le larynx et la membrane muqueuse des sinus. Il y a un fort gonflement des amygdales, qui s'accompagne d'un écoulement séreux du nez. Le processus inflammatoire de la conjonctive oculaire se produit de manière similaire. Il y a un gonflement de la muqueuse conjonctivale, des écoulements de couleur jaune ou blanche, une sensation de corps étranger, des mailles rouges de leurs vaisseaux sanguins éclatés, ainsi que des larmoiements, des démangeaisons, des brûlures, des picotements et une sensibilité accrue à la lumière vive.

L'agent causal de la maladie, pénétré dans les tissus des poumons, peut déclencher le développement d'une pneumonie et d'une bronchite. De plus, le virus a un effet néfaste sur le travail d'autres organes, par exemple le foie, la rate ou les reins.

Classification des maladies

L'infection à adénovirus est classée dans les groupes suivants:

  • Par type de pathologie - typique et atypique.
  • Par gravité - légère, modérée et sévère.
  • Selon la gravité des symptômes - avec une prédominance de changements locaux ou de symptômes d'intoxication.
  • Par la nature de l'écoulement - compliqué, lisse.

Symptômes et signes de la maladie

La période d'incubation de l'infection à adénovirus dure en moyenne de trois à sept jours. A ce stade, les symptômes suivants sont observés:

  • Nez qui coule (rhinite);
  • faiblesse générale;
  • ganglions lymphatiques enflés, ainsi que leur douleur;
  • maux de tête;
  • gastro-entérite (diarrhée, vomissements, distension abdominale, nausée);
  • inflammation de la conjonctive (larmoiement, rougeur, démangeaisons);
  • augmentation de la température corporelle (jusqu'à 39 degrés);
  • inflammation dans la gorge (rougeur, mal de gorge, pharyngite, etc.).

L'infection à adénovirus, comme toute autre, commence par le développement rapide des signes d'intoxication suivants:

  • Léthargie, maux de tête;
  • les sauts de température;
  • somnolence

Après 1-2 jours, il y a une détérioration de la santé générale et une augmentation de la température. Ce processus s'accompagne de l'apparition de symptômes grippaux:

  • Douleur dans la gorge;
  • toux
  • processus inflammatoires du palais mou;
  • congestion des sinus nasaux.

Pendant 5-7 jours, il y a des manifestations de la conjonctivite, sur les paupières peuvent former des infiltrats.

N'oubliez pas que les symptômes de l'infection à adénovirus sont similaires à ceux d'autres maladies infectieuses du système respiratoire (grippe, infections respiratoires aiguës, SRAS, etc.). Vous ne devez donc pas vous lancer dans un autodiagnostic et essayer de traiter vous-même la pathologie. Dans de tels cas, assurez-vous de consulter un médecin.

La spécificité de la manifestation de l’un des symptômes ci-dessus est déterminée par la localisation du processus inflammatoire et par le type du virus qui frappe. Par exemple, les signes d'intoxication générale peuvent être faibles (inconfort abdominal) ou, au contraire, présenter des symptômes prononcés (vomissements abondants, diarrhée).

Les signes de la maladie chez les enfants

Chez l’enfant, l’infection à adénovirus se manifeste par les symptômes suivants:

  • Dans le contexte d'obstruction respiratoire nasale, une amygdalite, une trachéite, une pharyngite se développe.
  • Aux premiers stades de l'infection, on observe un écoulement nasal séreux qui devient ensuite mucopurulent.
  • Syndrome d'intoxication. L'enfant ne dort pas bien, devient agité et capricieux, crache souvent. En outre, son appétit diminue, des diarrhées et des coliques intestinales apparaissent.
  • Dans le cas de l'apparition d'une infection bactérienne, se développe une bronchite qui se manifeste d'abord sous la forme d'une toux obsessionnelle et sèche, suivie d'une hydratation et de crachats.
  • Il y a des symptômes de pharyngite - toux, maux de gorge et maux de gorge. Les amygdales s'agrandissent et dépassent les arcs palatins qui gonflent et rougissent à leur tour. Sur la paroi pharyngée postérieure touchée, on observe des foyers inflammatoires de couleur rouge intense, recouverts de dépôts blanchâtres ou de mucus.

La conjonctivite est un symptôme assez commun de l'infection à adénovirus, qui se manifeste aux jours 4 à 5 depuis le début de la maladie. Les enfants se plaignent de brûlures et de douleurs aux yeux, de démangeaisons, de sensation de corps étranger, de larmoiements et de douleurs. La membrane muqueuse des yeux se gonfle et devient rouge, les cils se collent et se recouvrent de croûtes constituées de sécrétions séchées de la conjonctive enflammée.

Le développement de la gastro-entérite et la propagation de la maladie dans les voies urinaires entraînent une sensation de brûlure au cours du processus de miction, ainsi que l’apparition de gouttes de sang dans les urines. Le visage d'un enfant malade acquiert une apparence caractéristique: œil rétréci, paupières hyperémiques et gonflées, etc. Chez les très jeunes patients, on note une diarrhée (une violation de la chaise).

En règle générale, chez les nourrissons, l'infection à adénovirus ne se développe pas, en raison de l'immunité passive. Mais si une infection s'est produite, l'évolution de la pathologie devient grave, en particulier chez les enfants atteints de maladies congénitales. Les patients ayant des enfants après l’ajout d’une infection bactérienne présentent des symptômes d’échec respiratoire pouvant même provoquer une issue fatale.

Les complications de l'infection à adénovirus chez les enfants peuvent être les pathologies suivantes:

  • Violations du système cardiovasculaire;
  • croupe;
  • une pneumonie;
  • une bronchite;
  • inflammation de l'oreille moyenne;
  • éruption maculo-papuleuse sur la peau;
  • encéphalite.

Diagnostics

Le diagnostic de la maladie comprend la collecte de l'anamnèse et des plaintes, le sérodiagnostic, l'étude du tableau épidémiologique, l'examen virologique de la décharge des voies nasales. En outre, des activités de diagnostic sont en cours pour différencier les infections adénovirales présentant des symptômes grippaux. Un trait caractéristique de ce dernier est la prédominance des signes d'intoxication du corps sur les phénomènes catarrhaux. En outre, lorsque la grippe est absente lymphadénite, hépatosplénomégalie, une violation de la respiration nasale.

Établir un diagnostic précis n'est possible qu'après avoir effectué des tests de laboratoire. Le diagnostic de l'infection à adénovirus utilise les méthodes suivantes pour confirmer le diagnostic:

  • Sérodiagnostic.
  • Étude virologique. Conduit pour identifier les adénovirus dans les selles, les prélèvements sanguins ou nasopharyngés.
  • Immunoassay. Elle consiste en la détection d'adénovirus dans les cellules épithéliales.

Traitement de l'infection à adénovirus chez l'adulte

La thérapie de la maladie est réalisée avec l'utilisation de médicaments, ainsi que de la médecine traditionnelle.

Traitement médicamenteux

Un médicament spécial, dont l'action est destinée à combattre précisément l'adénovirus, n'existe pas aujourd'hui. La thérapie combinée comprend des médicaments qui aident à éliminer les symptômes de la maladie et à supprimer l’activité du virus, l’agent pathogène.

Le plus souvent, les médicaments suivants sont prescrits pour l'adénovirus:

  • Vitamines.
  • Immunostimulants.
  • Immunomodulateurs utilisant des interférons naturels: Kipferon, Grippferon, Viferon, synthétiques - Amiksin, Polyoxidonium. Parmi les médicaments ayant une action similaire, on peut noter Kagocel, Imudon, Izoprinosin, Imunorix.
  • Expectorant (Ambrobene, ACC) et antitussif (Gidelix, Sinekod).
  • Antihistaminiques.
  • Antipyrétique (à des températures supérieures à 39 degrés).
  • Gouttes nasales.
  • Moyens pour combattre la diarrhée (avec des symptômes de gastro-entérite).
  • Analgésiques (pour les maux de tête).
  • Des antibiotiques sont utilisés en cas de pathologies chroniques concomitantes du système respiratoire et d’apparition de complications. Des agents antibactériens locaux sont utilisés (Stopangin, Bioparox, Grammidin). Sumamed, Cefotaxime, Amoxiclav, Supraks font partie des antibiotiques généraux.

Une antibiothérapie est recommandée pour compléter les médicaments dont l'action vise à restaurer la microflore intestinale.

Lizobact

Ingrédient actif: pyridoxine, lysozyme.

Lizobact appartient à un petit groupe d'antibiotiques que les femmes enceintes et allaitantes peuvent prendre. De plus, il n’a presque aucune contre-indication.

Hexoral

Ingrédient actif: hexéthidine

Disponible sous forme de spray, il a un effet anesthésiant. Avant d'utiliser le médicament nécessite la consultation d'un médecin.

Le traitement des patients atteints d'une infection à adénovirus est effectué en ambulatoire avec l'observance obligatoire du repos au lit pendant toute la durée du traitement. Il est nécessaire de fournir au patient un repos complet, d'éliminer toutes les activités physiques et de créer un régime alimentaire équilibré. Bienvenue à l'utilisation du bouillon de poulet, des soupes de vitamines, du poulet et de la viande bouillie avec l'ajout d'ail. Pendant la période de maladie, il est nécessaire de consommer plus de liquide: thé chaud aux framboises, citron, églantier, groseilles, gelée, jus naturels, compotes ou eau minérale ordinaire sans gaz.

Surveillez attentivement la température de votre corps: s'il ne fait pas 38 ° C, vous ne devez pas l'abattre, car le corps tente de lutter contre les virus. Pour faciliter l'état du patient sur son front, vous pouvez lui imposer une serviette humide.

Lorsque la toux est sèche, il est recommandé d'utiliser du lait chaud avec du soda (au bout d'un couteau) ou du miel en association avec un médicament qui supprime la toux. Avec une toux grasse, on utilise des médicaments à effet expectorant.

Le traitement de l'infection à adénovirus, accompagné de lésions oculaires, est effectué en lavant et en appliquant des compresses issues de la préparation d'un thé fort. En outre, le médecin peut vous prescrire une pommade spéciale pour les yeux ou des gouttes. En outre, le patient doit être protégé de la lumière vive.

Tous les traitements contre l'adénovirus sont-ils complétés par une supplémentation en vitamine A? B1-B3, B6, C.

Infection à adénovirus: traitement des remèdes populaires

La médecine traditionnelle a de nombreuses recettes très efficaces utilisées dans le traitement de cette infection.

Pour les syndromes de gastro-entérite, les remèdes suivants seront efficaces:

  • Hypericum Plants d'herbe séchée (10-15 gr.) Versez de l'eau bouillante (300 ml), insistez. Prendre après les repas 3 fois / jour.
  • Les myrtilles Il est nécessaire de préparer la compote à partir de baies séchées et de l’utiliser refroidie dans des volumes illimités.
  • Un bon effet est observé lors de l'utilisation d'un tel remède populaire: 1 c. sel dilué dans un verre de vodka et boire à la fois.
  • La diarrhée sévère peut être arrêtée en préparant une bifold d'âne avec de l'eau bouillante (1 cuillère à soupe). Boire 5-8 fois / jour pendant 1 cuillère à soupe. l

Vous pouvez éliminer les symptômes du rhume avec les remèdes suivants:

  • Râpez l'oignon et remplissez-le de lait bouillant. N'insistez pas plus de 30 minutes. Prenez chaud le matin après votre réveil et le soir avant d'aller vous coucher.
  • Faites chauffer 200 ml de vin rouge et prenez 3 fois par jour à petites gorgées ou buvez une fois par jour avant de vous coucher.
  • Camomille (2 sacs) versez de l'eau bouillante (1 c. À soupe), laissez agir pendant 40 minutes. L'outil résultant pour se rincer la bouche ou rincer les sinus nasaux.
  • Miel (2 c. À soupe. L.) Incorporer l'eau tiède (1 c. À soupe), ajouter le jus de citron. Buvez 2 fois / jour au lieu de thé.

Dans le traitement de la conjonctivite qui accompagne l'infection à adénovirus, vous pouvez utiliser les recettes suivantes de la médecine traditionnelle:

  • Rose Musquée Fruits arbustifs (1 cuillère à soupe) verser de l'eau chaude (300 ml), faire bouillir pendant 30 minutes. Dans le bouillon obtenu, humidifiez les boules de coton et attachez-les aux yeux.
  • Des pommes de terre Râpez le légume et appliquez la boue sur les yeux affectés pendant 15 à 20 minutes. Procédure à effectuer quotidiennement.
  • Aloe. Diluez le jus de plantes avec de l'eau bouillie et appliquez des cotons-tiges humidifiés dans la solution médicinale jusqu'à l'œil. En outre, le jus d'aloès (1 partie) est dilué avec de l'eau (10 parties) et cet outil est utilisé sous forme de gouttes. Instiller 1 goutte dans chaque œil 3-4 fois / jour.

L’infection à adénovirus est une maladie grave qui ne tolère pas le mépris, vous ne devez donc pas vous mêler à l’autodiagnostic ni à l’auto-traitement. Dans ce cas, il est préférable de contacter votre médecin qui, après avoir effectué les recherches nécessaires, établira un diagnostic précis et vous prescrira un traitement adéquat.

Infection à l'adénovirus chez l'adulte, symptômes et traitement

Les adénovirus pénètrent très facilement dans le corps humain et s'y multiplient rapidement sans protection immunitaire suffisante. Dans le même temps, ils peuvent causer de nombreuses maladies associées au processus inflammatoire sur les organes muqueux.

Le plus souvent, l'infection adénovirale affecte les enfants qui font partie de l'équipe, par exemple à la maternelle. Mais chez les adultes, cette affection peut également être observée et, à l’âge adulte, les symptômes sont plus vifs et plus intenses. L'activation des adénovirus se produit durant la période automne-hiver, lorsque le système immunitaire est affaibli. Comment l'infection se manifeste-t-elle et comment s'en débarrasser correctement?

Principaux symptômes de l'infection à adénovirus

Une infection de ce type est considérée comme une pathologie aiguë. Tout d'abord, le tissu muqueux est affecté, selon l'emplacement, les symptômes apparaissent.

Les symptômes chez les enfants et les adultes sont quelque peu différents. À partir du moment où les virus pénètrent dans le corps et de la manifestation de tous les symptômes, il faut environ deux semaines, parfois beaucoup plus tôt, pendant cinq jours. La période d'incubation chez l'adulte est d'environ 10 jours, mais il existe une possibilité de rechute.

Depuis l'entrée des adénovirus dans le corps, les premiers signes commencent à apparaître. Une personne ressent une légère indisposition, une faiblesse, des courbatures, son activité est sensiblement réduite. Puis des signes plus lumineux commencent à apparaître:

  • Intoxication extensive du corps, qui se manifeste par une température élevée;
  • Douleur douloureuse dans les muscles et les articulations;
  • Maux de tête;
  • La lymphadénite;
  • Débit muqueux abondant du nez, perturbant le processus de respiration;
  • Inconfort et maux de gorge;
  • Des larmes;
  • Toux de nature différente;
  • Le processus inflammatoire dans les amygdales: augmentation de leur volume, gonflement, rougeur, douleur en avalant;

Avec le développement de la maladie, le bien-être d'une personne s'aggrave, la faiblesse augmente, c'est un signe d'intoxication générale du corps.

Types cliniques d'infection à adénovirus

En fonction de l'emplacement et de la forme du développement de la pathologie, considérez les types d'infection suivants:

  • Une amygdalopharyngite (affection du nasopharynx);
  • Pharyngoconjonctivite (affection de la gorge et des yeux);
  • Adénite mésentérique (ganglions lymphatiques dans le cou);
  • Qatar des voies respiratoires supérieures (le nasopharynx et la trachée sont touchés);
  • Kératoconjonctivite (la manifestation la plus rare d'infection dans laquelle il y a des dommages à la cornée et à la conjonctive).

Le traitement est prescrit après avoir déterminé la forme de la maladie. Il est également important de déterminer le stade de la pathologie, elle peut être légère, modérée et sévère. Ce dernier nécessite généralement un mode stationnaire.

Diagnostics

Les symptômes de l'infection à adénovirus n'étant pas très prononcés, il est souvent confondu avec les signes d'autres maladies virales. Pour éviter une telle erreur et commencer un traitement adéquat, il est nécessaire de consulter un médecin. Le spécialiste étudie d’abord les symptômes évidents, pour confirmer le diagnostic, prescrit un certain nombre de tests de laboratoire:

  • L'analyse virologique, la méthode la plus précise pour déterminer l'adénovirus, le matériel d'analyse est le sang, les selles ou les prélèvements du nasopharynx;
  • ELISA pour déterminer l’antigène du virus;
  • Sérodiagnostic, nommé dans le cas où il y a une probabilité d'erreur, cette analyse détermine la réaction des compliments contraignants.

Cet ensemble d’études suffit à confirmer le diagnostic et à prescrire un traitement. Aujourd'hui, il existe une autre méthode de microscopie électronique, elle est considérée comme la plus précise, mais malheureusement, une telle analyse n'est pas effectuée dans toutes les cliniques.

Méthodes de traitement d'une infection à adénovirus

Le traitement des manifestations de l'infection adénovirale dure une semaine. Si la thérapie est commencée hors du temps, des complications peuvent survenir, puis le traitement passe à 15-20 jours. Sous forme de complications sont de telles maladies:

  • Otite moyenne aiguë;
  • Différents types de sinusite, y compris la sinusite;
  • Bronchite étendue, dans les cas particulièrement avancés - pneumonie et même tuberculose;
  • Forme purulente de la conjonctivite;
  • Troubles du système digestif, du cœur, des reins et du système nerveux.

Pour éviter un tel scénario, il est nécessaire de commencer le traitement rapidement. Il prévoit un traitement antiviral, un soulagement des symptômes et le rétablissement de la protection immunitaire.

Des antiviraux à large spectre d’action sont prescrits pour combattre le virus. Souvent nommé "Arbidol", "Zovirax".

Des agents antibactériens sont prescrits lorsque la maladie évolue activement et qu'il existe un risque de complications. Dans ce cas, deux types d'antibiotiques sont prescrits:

  • Local - "Bioparox", "Grammidin";
  • Une action commune est Sumamed, Cefotaxime.

Un certain nombre de médicaments sont prescrits pour soulager les symptômes chez les adultes. Le schéma thérapeutique comprend généralement les médicaments suivants:

  • Antipyrétique et analgésique - Paracétamol, Ibuprofène;
  • Antitussifs, s'il existe un tel symptôme - "ACC", "Herbion", "Pektolvan";
  • Gouttes dans le nez pour soulager le gonflement de la membrane muqueuse - "Rinazoline", "Yevkabal";
  • Gouttes dans les yeux, il peut s'agir de médicaments antibactériens, mais si le stade le permet et s'il n'y a pas de formation purulente, alors «Sulfacil» est prescrit;
  • Dans la lutte contre un virus de toute origine, la protection immunitaire est nécessaire, donc, pour augmenter son niveau, des complexes de vitamines et des immunostimulants sont prescrits.

Le traitement a généralement lieu à la maison. Si, au cours de la semaine, les symptômes ne réduisent pas leur intensité, il existe un risque d'hospitalisation.

Pour rendre le traitement plus efficace, il est complété par des remèdes populaires. Hypericum teinture est considérée comme très efficace dans la lutte contre l’infection à adénovirus chez l’adulte. Utilisez également une décoction de fleurs de camomille pour vous laver les yeux. Pour augmenter l'immunité globale peut être appliquée compote avec les bleuets. Les moyens non traditionnels ne sont utilisés que comme méthode auxiliaire, cela ne fonctionnera pas de se débarrasser de l'adénovirus avec leur aide. Cela nécessite une thérapie antivirale difficile avec l'utilisation d'antibiotiques dans certains cas.

Cette pathologie est traitée très simplement, provoque dans de rares cas des complications. Le processus de traitement ne rend difficile que le non-respect des prescriptions du médecin ou du traitement retardé.

Infection à adénovirus: caractéristiques du traitement chez l'adulte et l'enfant

L'infection à adénovirus affecte principalement le système respiratoire et le tractus gastro-intestinal. Le plus souvent, les enfants âgés de six mois à trois ans sont susceptibles d’être infectés par un adénovirus. Les principales voies de transmission sont les voies aériennes, les voies de contact et les voies fécale-orale. Une saisonnalité particulière pour l'infection à adénovirus n'est pas typique, mais le risque d'infection augmente néanmoins à la fin de l'hiver, au printemps et au début de l'été. Il est très important de commencer le traitement à temps, car un traitement tardif risque de provoquer de graves complications et une exacerbation d'autres maladies chroniques.

Manifestations d'infection à adénovirus

Il existe environ 50 types d'adénovirus, chacun provoquant certains symptômes. Chez les enfants, les voies respiratoires supérieures sont le plus souvent touchées, ce qui se manifeste par de la fièvre et une congestion nasale. Les voies respiratoires inférieures peuvent également être impliquées dans le processus, conduisant au développement d'une pneumonie. Les troisième et septième types de virus provoquent une fièvre pharyngoconjonctivale, qui se manifeste par des symptômes tels que:

  • la conjonctivite;
  • pharyngite;
  • fièvre
  • la rhinite;
  • ganglions lymphatiques cervicaux élargis.

Les adénovirus de types 40 et 41 sont impliqués dans les lésions intestinales, provoquant des diarrhées et de la fièvre chez un enfant. En outre, les adénovirus dans 50% des cas sont la cause de la cystite hémorragique chez les enfants. Chez l'adulte, la manifestation la plus fréquente de l'infection à adénovirus est la DRA. Les symptômes des maladies respiratoires aiguës sont caractérisés par:

  • fièvre
  • gorge, rougeur;
  • toux
  • nez qui coule;
  • faiblesse générale;
  • mal de tête.
L'adénovirus est généralement accompagné de fièvre.

Si les premiers symptômes d'une infection à adénovirus apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Conjonctivite avec infection à adénovirus - vidéo

Traitement

Traiter l'infection adénovirus doit être sous la supervision d'un médecin, surtout quand il s'agit de la maladie chez un enfant. Un choix inapproprié de drogues peut faire plus de mal que de bien.

Médicamenteux

Le traitement des maladies adénovirales est dans la plupart des cas symptomatique et, dans un processus simple, la prescription d'antibiotiques n'est pas nécessaire.

Les objectifs principaux de la thérapie:

  • normalisation de la température corporelle (avec une augmentation de température supérieure à 38,5 ° C, des médicaments antipyrétiques, tels que le paracétamol, l'ibuprofène) sont indiqués;
  • Lutte contre la toux - quand une toux humide, mucolytiques et expectorants sont recommandés (Ambroxol, Mukaltin, Bromhexin, ACC) sous forme orale (sirops, comprimés) et par inhalation. Les préparations froides ne sont prescrites qu'en cas de toux sèche prolongée;
  • traitement de la conjonctivite - solution de furatsilina, pommade oxolinique, gouttes pour les yeux (Ophtalmoferon, lévomycétine) sont utilisés;
  • lutter contre le froid - lorsque la congestion nasale est prescrite, une solution saline ou de l'eau de mer est prescrite et des vasodilatateurs sont également utilisés (Nazivin, Otrivin, etc.);
  • renforcement du corps - complexes de vitamines et de minéraux;
  • restauration de la microflore (Bifiform).

Avec le développement de complications ou un risque élevé de leur apparence, un traitement antibiotique est prescrit. Il s’agit également d’un traitement étiotrope largement utilisé (visant à s’attaquer aux causes profondes de la maladie), notamment de médicaments tels que Viferon, Cycloferon et Isoprinosine, qui tuent le virus.

Causes de l'infection à adénovirus: symptômes et méthodes de traitement

L'infection à adénovirus est un ensemble de pathologies accompagnées de lésions du système respiratoire, de la vision, du tissu lymphoïde et des intestins. Le plus souvent, une telle maladie est détectée chez les patients en hiver, mais peut-être en été. Les adénovirus se distinguent par leur résistance accrue aux effets négatifs de l'environnement extérieur, c'est-à-dire qu'ils tolèrent bien les basses températures et les solvants organiques. Dans le même temps, ils parviennent à détruire en une demi-heure lorsqu'ils sont chauffés. Le tableau clinique de cette pathologie est représenté par une intoxication modérée ou légère. En cas de maladie bénigne, un traitement local est effectué et, lorsque la maladie est en cours d'exécution, un traitement de désintoxication est sélectionné.

Causes d'infection

La principale source d’infection est considérée comme une personne malade, en particulier dans les premiers mois qui suivent l’apparition de la pathologie. Un virus présent dans le mucus pénètre dans l’environnement lorsqu’il se mouche.

En outre, il est possible que l’infection se produise par des porteurs passifs du virus. Une infection peut affecter le corps d'une personne en bonne santé par le biais de gouttelettes en suspension dans l'air, c'est-à-dire lorsqu'elle respire de l'air et qu'elle contient un virus. Avec cette étiologie, une personne malade peut excréter un virus lors de la toux, ainsi que des selles et de l'urine.

L'infection à adénovirus ne se produit presque jamais chez les nourrissons, en raison du fait qu'ils acquièrent une immunité avec le lait maternel. Il contient des anticorps spécifiques contre le virus qui aident à prévenir l’infection. Après l’introduction de l’alimentation complémentaire, les fonctions de protection du corps de l’enfant s’affaiblissent sensiblement et celui-ci devient plus sensible à la maladie.

Jusqu'à 7 ans, un bébé peut avoir plusieurs fois de telles infections, mais après cet âge, il forme généralement une forte immunité qui, à l'avenir, réduit le risque de développer une pathologie.

Le plus souvent, une infection à adénovirus pénètre dans le corps par inhalation via le système respiratoire. Les endroits disponibles pour l'introduction du virus dans le corps humain sont l'intestin et la membrane muqueuse de l'œil. Au début, l'infection infecte l'épithélium, puis pénètre dans le noyau où commence la division active des cellules pathogènes. Peu à peu, le virus est introduit dans les ganglions lymphatiques et, une fois que les cellules nouvellement créées se trouvent, pénètrent dans le sang et propagent l'infection dans tout le corps humain.

Initialement, l'adénovirus chez l'adulte affecte la muqueuse du nasopharynx, des amygdales et du larynx. La conséquence de cette pathologie est un fort gonflement des amygdales, associé à la libération d'expectorations séreuses par le nez. Selon le même schéma, il se produit un œdème de la muqueuse conjonctivale et une augmentation des déchirures, de l'adhérence des cils, des brûlures et une photophobie deviennent des symptômes caractéristiques de cette affection.

Les virus sont capables de pénétrer dans le tissu pulmonaire, provoquant la progression de la pneumonie et de la bronchite. En outre, la présence d'une telle infection dans le corps humain peut nuire au fonctionnement d'organes tels que le foie, les reins et la rate.

Symptômes de pathologie

Avec une infection à adénovirus, l'apparition de divers symptômes chez l'adulte est possible et dépend de la gravité de l'évolution de la maladie.

Après avoir été introduit dans l'organisme, le virus peut être présent chez l'homme pendant une journée, mais il peut arriver que la pathologie ne se manifeste pas avant plusieurs semaines.

Chez les patients adultes, les manifestations caractéristiques de la pathologie se développent dans une séquence spécifique. Au tout début de la maladie, les signes de maladie suivants apparaissent souvent:

  • la température corporelle augmente;
  • la congestion nasale apparaît;
  • douleur dans la gorge et maux de gorge;
  • la faiblesse de tout l'organisme est notée.

Quelques jours après le début de l’infection, la température peut atteindre 39 degrés. En outre, des douleurs dans les articulations et les muscles commencent à perturber la personne, ainsi que des migraines et une léthargie. De plus, l'appétit peut diminuer ou être complètement absent. Dans les formes graves d’infection, l’intoxication de l’organisme tout entier se développe, qui s'accompagne de douleurs abdominales et de diarrhée, ainsi que de nausées et de vomissements.

Les symptômes caractéristiques de cette pathologie sont un œdème et une rougeur des amygdales, qui grossissent et commencent à dépasser au-delà des arcades palatines. La langue accumule des taches superficielles de couleur blanche ou marron. Dans certains cas, des rayures de couleur rouge vif peuvent y apparaître. Une augmentation du follicule est notée et un dépôt blanchâtre est présent sur ceux-ci, qui est facilement gratté au cours de l'examen.

Au cas où l'infection à adénovirus chez l'adulte se transformerait en une forme compliquée, une bronchite peut se développer avec une forte toux sèche. Après plusieurs jours, les crachats commencent à se séparer, dans lesquels il peut y avoir du pus.

Lorsque l'infection adénovirus est observée, l'inflammation de la membrane muqueuse et la défaite du virus peut se produire pas le premier - le cinquième jour. Habituellement, le site de la conjonctivite devient la muqueuse d'un œil, mais après quelques jours, le second organe de la vision est également affecté par le processus inflammatoire. Avec une infection oculaire par un adénovirus, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • les protéines deviennent rouges;
  • douleur et démangeaisons dans les organes de vision;
  • le déchirement augmente;
  • les paupières gonflent fortement;
  • il y a hyperémie;
  • la conjonctive gonfle sévèrement;
  • la sensibilité à la lumière augmente.

Un symptôme typique de la pathologie est une inflammation de la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures associée à une conjonctivite, c'est-à-dire au développement d'une infection adénovirale pharyngoconjonctivale. C'est pour lui lors de l'examen qu'un spécialiste peut diagnostiquer une telle maladie. La spécificité de l'occurrence d'un symptôme est déterminée par le type de virus et la source du processus inflammatoire.

Complications possibles

Les experts disent que les cas d’infection adénovirale compliquée sont extrêmement rares. Dans le même temps, une maladie mal traitée ou un manque de traitement efficace conduit au développement de:

  • otite moyenne;
  • la sinusite;
  • la sinusite;
  • une bronchite;
  • conjonctivite purulente.

Dans les cas avancés, des lésions rénales, des problèmes de système nerveux central et un dysfonctionnement du muscle cardiaque peuvent survenir.

En cas de pathologie au cours de la grossesse, des infections supplémentaires peuvent se développer et des complications graves se développer. La grossesse et le travail avec une telle infection peuvent être assez difficiles. Une infection du corps de la mère au cours du premier trimestre peut entraîner une fausse couche spontanée.

Si le virus pénètre plus tard dans le corps, le développement du fœtus peut en être affecté. L'infection à adénovirus peut pénétrer dans le placenta, ce qui peut causer diverses anomalies chez un bébé en développement. Dans le même temps, le pronostic d'une telle pathologie est plutôt favorable. L'infection à adénovirus pendant la grossesse est traitée avec succès.

Méthodes de diagnostic de pathologie

Pour l'infection adénovirus est caractérisée par l'apparition de signes similaires à d'autres types de maladies. C'est pour cette raison que pour confirmer la présence d'une infection dans le corps d'un adulte, un examen complet est effectué, dont les résultats permettent de poser un diagnostic correct.

Afin de confirmer la présence d’une infection à adénovirus dans le corps, un diagnostic de laboratoire est prescrit, c’est-à-dire que des analyses de sang générales et biochimiques sont effectuées, ainsi que l’expectoration libérée.

Si la maladie se présente sous une forme légère et non compliquée, le patient ne subit aucun changement particulier. Dans une telle situation, seule une augmentation de la RSE et de la leucocytose est possible. Dans l'étude des expectorations, il est possible de déterminer la sensibilité des bactéries à certains médicaments antibactériens. Dans le même temps, le diagnostic d'infection à adénovirus comprend un examen instrumental, c'est-à-dire qu'un spécialiste procède à un examen des organes thoraciques. Avec un tel examen, il est possible d'identifier de petites lésions focales lors de l'apparition d'une pathologie telle que la pneumonie. S'il existe des preuves, les médecins peuvent prescrire les types de diagnostics suivants:

  • test d'urine;
  • immunofluorescence;
  • examen sérologique;
  • méthode virologique.

Après avoir évalué tous les résultats de l’enquête, il est possible de dresser un tableau complet de l’évolution de la pathologie et de sélectionner le traitement le plus efficace.

Méthodes de thérapie

Habituellement, l'infection à adénovirus chez l'adulte est traitée à la fois avec des thérapies traditionnelles et des recettes populaires. Le choix de la méthode dépend de la gravité de la maladie et des symptômes apparaissant au cours de son évolution. Si un adulte a une infection adénovirale légère, un traitement local est sélectionné. Des gouttes nasales sont prescrites, à l'aide desquelles il est possible d'arrêter la sécrétion de mucus par le nez.

  • En cas de lésion oculaire, les gouttes ophtalmiques sont choisies parmi lesquelles une solution de sulfate de sodium ou une solution de désoxyribonucléase est considérée comme la plus efficace. Lorsqu'un film apparaît sur la cornée, au lieu de gouttes, une pommade à la prednisolone est prescrite et doit être appliquée après la paupière. Le rinçage des yeux peut être effectué avec différentes solutions, par exemple Furacilin.
  • En cas de développement grave d'une infection à adénovirus, les méthodes de traitement sont sélectionnées pour détoxifier le corps. On attribue au patient des solutions spéciales qui sont injectées dans le corps par voie intraveineuse. En outre, le traitement est effectué à l'aide de médicaments antibactériens à large spectre qui détruisent divers foyers d'infection et éliminent les symptômes désagréables.
  • Un traitement antibiotique pour l’infection à adénovirus doit être complété par un moyen de restauration de la microflore intestinale.
  • Geksoral est un médicament efficace qui aide à éliminer les douleurs dans la gorge. Lors du traitement d'une infection à adénovirus, un tel médicament doit être utilisé avec une prudence accrue après une consultation préalable avec un spécialiste.
  • Le recours à des antipyrétiques n’est recommandé que lorsque la température corporelle dépasse 38,5 degrés. De plus, de tels médicaments peuvent être pris dans le cas où une température plus basse provoque une gêne. Il est possible de normaliser la température corporelle à l'aide de médicaments antipyrétiques tels que l'ibuprofène et le paracétamol.

Dans le cas où le développement d'une infection à adénovirus dans le corps est accompagné de l'apparition d'une toux grasse, l'administration de médicaments expectorants et de mucolytiques est indiquée. Les médicaments suivants donnent un bon effet dans le traitement de cette pathologie:

Pour éliminer la toux, les médicaments peuvent être prescrits sous forme de comprimés et de sirops ayant des effets expectorants. Des inhalations peuvent également être administrées. Dans le cas où un adulte est préoccupé par une toux sèche, le traitement est effectué avec des médicaments antitussifs.

Lorsque diverses complications surviennent, une thérapie étiotropique est effectuée, qui consiste à éliminer la cause sous-jacente de la maladie. Le traitement est effectué à l'aide de médicaments tels que Viferon, Cycloferon et l'izoprinosine, dont l'action vise à détruire le virus. Pour augmenter les défenses de l'organisme et normaliser le système immunitaire, divers vitamines et minéraux sont pris.

En règle générale, la pathologie peut être guérie avec succès après 7 à 10 jours avec un traitement efficace. Si les cellules virales sont retenues dans le corps, la période de récupération peut être retardée de plusieurs semaines.

L'élimination de l'infection adénovirale peut être réalisée avec l'aide de la thérapie populaire. Lorsque la toux sèche, il est recommandé de traiter avec l'aide de la collecte des seins, du thé avec des framboises, du tilleul et de la camomille, ainsi que de boire du lait chaud. Pendant toute la maladie, le repos au lit et une nutrition spéciale doivent être observés. Les procédures physiothérapeutiques fournissent un bon résultat pour éliminer une telle infection.

Dans la plupart des cas, le pronostic de la pathologie est assez favorable et on ne détecte que dans certaines situations des complications pulmonaires chez l'adulte et la mort est extrêmement rare. Dans le même temps, il n'est pas nécessaire de prendre une infection à adénovirus comme un rhume, mais à contacter un spécialiste dès l'apparition des premiers signes caractéristiques. Un diagnostic opportun et un traitement efficace peuvent prévenir le développement de problèmes de santé graves. Les symptômes et le traitement de l'infection à adénovirus chez l'adulte sont déterminés par le stade de la pathologie et l'état général de la personne.

En Savoir Plus Sur La Grippe