Lorsque l’addonomie est nécessaire, ses types et ses caractéristiques

Lorsque les végétations adénoïdes sont diagnostiquées à un enfant et que le médecin recommande le retrait (adénotomie), les parents sont souvent perdus, doutant que cela soit nécessaire, ils ne savent pas de quel type d’opération il s’agit, comment se préparer et quel type d’opération. Regardons ces questions.

Pourquoi enlever les végétations adénoïdes chez les enfants?

Les adénoïdes sont des amygdales pharyngiennes hypertrophiées. Ce n'est pas un abcès, pas une collection de tissus, pas une tumeur, mais une variante du développement d'un organe. Chez certains enfants, les végétations adénoïdes atteignent de grandes tailles, chez d'autres bébés, l'amygdale pharyngée peut rester petite jusqu'à l'atrophie. Il n'y a pas de régularité dans la croissance des végétations adénoïdes, même si elles étaient dans l'enfance avec les parents, il n'est pas du tout nécessaire que l'enfant les ait.

Il faut se rappeler que la présence d’adénoïdes n’entraîne pas nécessairement leur retrait ou leur traitement. Même un degré d'hypertrophie plus élevé peut constituer une variante de la norme physiologique, si cela ne gêne pas l'enfant. En revanche, les végétations adénoïdes de petite taille, mais situées d’une certaine manière, peuvent provoquer diverses maladies.

Si un enfant ne respire pas par le nez, il souffre souvent d'otite, il n'entend pas bien sur une ou deux oreilles - les végétations adénoïdes doivent être traitées. Si le traitement conservateur avec des remèdes populaires ou des médicaments n’aide pas, une adénotomie doit être pratiquée.

Comment se préparer à l'adénotomie?

Avant une adénotomie, il est impératif de subir un examen ambulatoire. La liste des études peut varier en fonction de la clinique et du type d'anesthésie choisi. L'enfant au moment de l'opération doit être en parfaite santé, même à cause d'un léger rhume ou d'une toux, le retrait des végétations adénoïdes sera différé jusqu'à la guérison complète. En plus de la santé somatique, chez un petit patient, toutes les vaccinations doivent être effectuées, en fonction de l'âge. L'hospitalisation d'enfants non vaccinés est autorisée s'il existe un détournement médical de la vaccination pour quelque raison que ce soit.

Quels tests doivent être pris avant l'opération?

  • Numération sanguine complète (formule leucocytaire, plaquettes, ESR).
  • Analyse d'urine (standard - propriétés physiques et microscopie de sédiment).
  • Test de coagulation sanguine au doigt et / ou coagulogramme.
  • Analyse biochimique du sang (protéine totale, urée, créatinine, électrolytes, AlAT, AsAT).
  • Radiographie ou tomographie des sinus paranasaux.

Si les végétations adénoïdes doivent être retirées sous anesthésie générale, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires: biochimie, groupe sanguin et facteur Rh.

L'adénotomie est généralement pratiquée le lendemain de l'hospitalisation. Vous ne pouvez rien manger devant, vous pouvez boire du liquide le matin. Un régime alimentaire particulièrement strict doit être observé avant une intervention chirurgicale sous anesthésie générale.

Variétés

Pour éliminer les végétations adénoïdes chez les enfants, deux types d’interventions sont actuellement utilisés:

  • Adénotomie classique.
  • Adénotomie endoscopique.

Adénotomie classique

L'adénotomie classique est réalisée à l'aide de l'adénotome de Beckmann. L'adénotome de Beckmann est un couteau incurvé spécifique. Il est parfois équipé d'une boîte (adenote en forme de boîte) dans laquelle tombe le tissu réséqué. L'opération est effectuée dans la position du patient assis dans un fauteuil spécial ou allongé sur la table d'opération. L’adénotome se déclenche par la bouche de l’enfant par le palais mou, puis se dirige vers l’arche du nasopharynx. En un seul mouvement, les adénoïdes sont coupés et le tissu réséqué est retiré par la bouche.

L'adénotomie classique est réalisée sous anesthésie locale et générale. Les deux types d'anesthésie ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Novocain, lidocaïne, ultracain sous forme de spray ou de gouttes sont utilisés pour l’anesthésie locale. 20 à 30 minutes avant l'opération, les enfants reçoivent une prémédication. On leur injecte des sédatifs afin que l'enfant puisse bien fonctionner et qu'il n'ait pas peur. Les anesthésiques locaux sont utilisés immédiatement avant le retrait des végétations adénoïdes. Des examens de la suppression de l'amygdale pharyngée hypertrophiée sous anesthésie locale suggèrent que les enfants tolèrent bien l'opération. Après l'opération, il n'y a pas de «période post-anesthésique» sous anesthésie locale.

Le stress de l'anesthésie générale pour le corps de l'enfant est plus que de la douleur pendant l'intervention même, car l'adénotomie est réalisée en quelques minutes.

Avantages de l'anesthésie locale:

  • Il n'y a pas de "sortie" de l'anesthésie.
  • Il n'y a pas d'effet toxique des médicaments.
  • Intervention rapide.
  • Il n'y a pas de danger d'aspiration.

Inconvénients de l'anesthésie locale:

  • L'effet de la "présence" sur ses propres opérations.
  • Peur de la salle d'opération et des étrangers.
  • Une légère douleur persiste.

L'adénotomie classique est parfois réalisée sous anesthésie générale. Le type d'anesthésie préférable pour un enfant particulier est déterminé par le médecin, compte tenu du désir des parents.

L'anesthésie générale est vraiment meilleure pour les jeunes enfants (âgés de 3 à 4 ans). L'enfant peut avoir peur de locaux inconnus, étrangers et ne suivra pas les instructions du personnel. Les enfants en âge d'aller à l'école primaire ou secondaire sont plus souvent opérés sous anesthésie locale. Une anesthésie générale est également utilisée, s’il est nécessaire de pratiquer une adénotonsillotomie - retirez les végétations adénoïdes et coupez les amygdales.

Dans la plupart des cas, l'anesthésie par voie intraveineuse est utilisée, elle est idéale pour les interventions à court terme, tout en utilisant des médicaments tels que le propofol, le sodium thiopental, la kétamine. Si nécessaire, l'anesthésie est «étendue», une anesthésie par inhalation (masque ou endotrachéale) est ajoutée à l'anesthésie par voie intraveineuse.

Avantages de l'anesthésie générale:

  • Anesthésie complète.
  • Il n'y a pas de peur d'intervention.

Inconvénients de l'anesthésie générale:

  • Risque d'aspiration du contenu gastrique (c'est pourquoi toutes les interventions sont effectuées sur un estomac vide).
  • Souvent un moyen long et douloureux de sortir de l'anesthésie (surtout chez les jeunes enfants). En période postopératoire peut être vomissements, faiblesse, vertiges.
  • L'effet toxique des médicaments anesthésiques - après l'anesthésie par inhalation, de nombreux enfants souffrent de cauchemars, de troubles du sommeil.

Adénotomie endoscopique

Actuellement, l'adénotomie endoscopique est de plus en plus utilisée. En raison de sa plus grande précision et de son caractère moins invasif, ce type d’intervention ne reçoit que des commentaires positifs des parents d’enfants-patients.

Certains enfants ont besoin de retirer de nouveau les végétations adénoïdes, car l'amygdale pharyngée a la capacité de se développer après une adénotomie. Pour la readenotomy, la chirurgie endoscopique est indispensable. Malheureusement, toutes les institutions fournissant des soins ORL aux enfants en hospitalisation ne disposent pas d'un équipement endoscopique.

L'adénotomie endoscopique est très efficace dans les cas où les végétations adénoïdes ne se développent pas dans la lumière des voies respiratoires mais se propagent le long de la paroi muqueuse. Avec cette structure, ils n'interfèrent pas avec la respiration, mais violent la ventilation du tube auditif. Un dysfonctionnement permanent du tube auditif conduit à une otite et à une perte auditive acquise.

Comment s'effectue le retrait endoscopique des adénoïdes?

L'adénotomie endoscopique est réalisée dans 99% des cas sous anesthésie générale. Du fait qu’il s’agit d’une intervention moins invasive et plus précise, le temps d’opération est calculé en dizaines de minutes (et non en quelques minutes, comme dans une adénotomie conventionnelle). Le retrait des végétations adénoïdes par voie endoscopique sous anesthésie locale est possible chez les enfants plus âgés, qui peuvent rester assis calmement pendant 10 à 20 minutes sans bouger.

Après l'anémisation de la muqueuse nasale et l'introduction d'un médicament anesthésique, un endoscope est inséré dans la cavité nasale le long du passage nasal inférieur. En premier lieu, le médecin examine les végétations adénoïdes, puis procède à leur suppression. Pour la résection de l'amygdale pharyngienne hypertrophiée, divers instruments endoscopiques peuvent être utilisés: pince de résection, électrocautère, boucle de résection. Le choix de l'instrument dépend de l'équipement de l'appareil endoscopique et des caractéristiques structurelles de l'amygdale pharyngienne. Peut-être un retrait endoscopique des végétations adénoïdes par la bouche.

Une variante de l'adénotomie endoscopique est l'adénotomie du rasoir. Pour ce type d'intervention endoscopique, un rasoir est utilisé comme outil de coupe. Le rasoir est une micro incision similaire à une perceuse située dans un tube creux. Sur le côté du tube, il y a un trou à travers lequel le couteau rotatif capture et coupe le tissu. Le rasoir est connecté à un aspirateur (aspiration), de sorte qu'aucun tissu enlevé ne pénètre dans la lumière des voies respiratoires, le risque d'aspiration diminue.

Après intervention

La période postopératoire après n'importe quelle adénotomie se déroule presque également. Selon les parents et les petits patients eux-mêmes, la sévérité de la période postopératoire dépend du type d'anesthésie et non de la méthode de retrait. Parfois, les enfants sortent longtemps d'anesthésie en criant et en pleurant. Dans la période postopératoire peut être vomissements (souvent avec du sang avalé), des nausées, des vertiges. Si l'enfant a été opéré sous anesthésie générale, il est transféré pour observation en soins intensifs après l'intervention, s'il est immédiatement transféré dans le service sous anesthésie locale. 2-3 jours après la chirurgie, les jeunes patients rentrent chez eux.

Pour un déroulement favorable de la période postopératoire à la maison, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire approprié. Malgré le fait que les végétations adénoïdes étaient «dans le nez» et non dans la cavité buccale, la nutrition joue un rôle important dans le rétablissement rapide. Dans les premiers jours postopératoires, vous ne pouvez donner à l'enfant que des aliments mous, en purée: purée de pommes de terre, céréales pour bébés. Après 5-7 jours, vous pouvez diversifier le menu avec des plats "mous": pâtes, porridge ordinaire, soufflé, œufs brouillés, etc. Pendant toute la période postopératoire, il est impossible de donner:

  • Les plats chauds et froids, bien que certains médecins recommandent de donner de la crème glacée pour un effet rafraîchissant et anesthésique.
  • Boissons gazeuses, jus de fruits et jus de fruits concentrés.
  • Aliments solides: craquelins, chips, biscuits.
  • Plats salés et épicés.

Tous ces produits, à l'exception des biscuits et des craquelins, provoquent un afflux de sang vers la muqueuse buccale et le nasopharynx, ce qui peut provoquer un saignement postopératoire tardif. Les biscuits, les croustilles et les craquelins endommagent la muqueuse oropharyngée.

En plus du régime alimentaire, l'enfant doit observer un mode physique doux durant la période postopératoire. Il est interdit de visiter la piscine, le bain, le sauna; vous ne pouvez pas rester longtemps dans le bain ou sous une douche chaude. L'activité physique doit être modérée - il n'est pas nécessaire de forcer le bébé à rester assis ou couché toute la journée, laissez-le bouger, conformément à son bien-être.

Pour une régénération tissulaire appropriée après une adénotomie, aucun médicament n'est généralement nécessaire. Pas besoin de se rincer le nez ou d'essayer de pénétrer dans le nasopharynx. La surface de la plaie est recouverte de blooms de fibrine, de nouveaux tissus se forment en dessous, le bloom est progressivement rejeté, de manière imperceptible pour l'enfant lui-même. Si vous ressentez une douleur intense, vous pouvez administrer à l'enfant du paracétamol ou de l'ibuprofène (il existe encore de bonnes critiques concernant les médicaments Panadol et Ibuklin).

Si soudainement un petit patient a de la fièvre ou une odeur désagréable de la bouche ou du nez, il est nécessaire de consulter un médecin.

Avant de consulter un médecin, vous ne pouvez que rincer doucement la cavité nasale (Aquamaris, Salin, Rinolux, Delufen). Il n'est pas souhaitable de se laver le nez avec une seringue, une seringue ou une autre méthode "violente". Un puissant jet de liquide peut endommager la couche de fibrine et provoquer un saignement.

L'adénotomie est une intervention nécessaire dans l'hypertrophie compliquée de l'adénoïde. Les complications de l'hypertrophie des végétations adénoïdes comprennent: une otite fréquente, des troubles de l'audition et de la respiration nasale, des modifications du crâne facial et des morsures. Quel type d'adénotomie choisir et quel type d'anesthésie utiliser - le choix incombe aux parents et au médecin traitant. Des revues de médecins sur la chirurgie endoscopique indiquent les avantages de cette méthode avec des végétations adénoïdes "plates" ou une lecture de tomate. La période postopératoire précoce est plus difficile chez les enfants soumis à une anesthésie générale, la période postopératoire tardive est la même pour tous les types d'anesthésie. L'adénotomie pratiquée en temps opportun est un moyen direct de récupérer et de prévenir efficacement les complications.

Chirurgie pour enlever les végétations adénoïdes: types, indications, conduction, recommandations après

Afin de comprendre si un enfant a une hypertrophie adénoïde, il convient de consulter un médecin ORL qui établira le diagnostic correct lors de l'examen. Lors de l'examen, les végétations adénoïdes sont sondées avec un doigt inséré par la bouche dans la partie postérieure-inférieure du nasopharynx. La rhinoscopie postérieure est également utilisée pour examiner le nasopharynx à l'aide d'un petit miroir inséré dans la bouche. De plus, les méthodes d'examen instrumentales peuvent être assignées:

  • Radiographie du nasopharynx et des sinus paranasaux,
  • Diagnostic endoscopique - introduction d'un fibroscope dans le nez, suivi d'une inspection visuelle des végétations adénoïdes.

Sur la base de l'enquête a révélé le degré d'augmentation des végétations adénoïdes:

  • 1 degré - les végétations adénoïdes bouchent les trous reliant les voies nasales au pharynx, moins de 1/3, l'enfant est perturbé par le ronflement nocturne et les rhumes fréquents,
  • 2e année - les choans sont fermés à un tiers ou à la moitié de la lumière, l'enfant respire mal avec le nez dans le sommeil et pendant la veille,
  • Grade 3 - la lumière du gland est complètement obstruée par les végétations adénoïdes, l’enfant souffre de graves violations de la respiration nasale et, si elle n’est pas traitée, le mauvais type de morsure et le type de visage adénoïde se forment pendant longtemps.

Opérations d'élimination des adénoïdes

La finalité du traitement et la définition de la tactique chirurgicale sont strictement individuelles et basées sur les résultats d’un examen médical. En général, on peut dire que:

Les adénoïdes de grade 1 à 2 peuvent être traités de manière conservatrice, alors que les adénoïdes de grade 3 doivent être supprimés.

En tant que complément au traitement médicamenteux dans les premières phases de la végétation adénoïde, la méthode de traitement au laser est actuellement utilisée avec succès - traitement des adénoïdes avec un faisceau laser, suppression de l’œdème et exercice d’un effet bactéricide à la surface des végétations. En raison de cette action du laser, une diminution progressive de la taille de l'amygdale nasopharyngée et une restauration de la respiration nasale sont observées. Le traitement consiste en 10 à 15 interventions quotidiennes, à renouveler tous les six mois. La thérapie au laser présente les avantages suivants: absence de douleur, sécurité et bonne efficacité. Les inconvénients de la méthode ne sont pas révélés.

Traitement chirurgical

L'opération de l'adénotomie chez l'enfant est possible par plusieurs méthodes:

  1. Ablation endoscopique des végétations adénoïdes à l'aide d'un endoscope inséré à travers le nez sous le contrôle d'une caméra miniature à l'extrémité d'un endoscope connecté à un moniteur accroché au mur. Ainsi, le médecin voit tout ce qui se passe dans le nasopharynx au moment de l'adénotomie.
  2. Cautérisation au laser ou coagulation. Il diffère de la thérapie au laser en ce que les végétations adénoïdes sont cautérisées à l'aide d'un faisceau de puissance supérieure au cours d'une procédure, c'est-à-dire que les végétations adénoïdes sont complètement éliminées. En thérapie laser, l'utilisation d'un faisceau laser est conçue pour éliminer le gonflement, l'inflammation et les infections à la surface de l'amygdale du rhinopharynx, tout en préservant le tissu adénoïde.
  3. L'élimination manuelle standard des végétations adénoïdes est réalisée à l'aide de l'instrument adénotome inséré par la bouche dans le nasopharynx. Après un tel retrait «à l'aveugle», il existe une forte probabilité que le tissu adénoïde ne soit pas complètement retiré et qu'il repousse à mesure que le bébé grandit.

Indications pour l'adénotomie:

  • Végétation adénoïde 3 degrés,
  • Souvent des rhumes, compliqués d'otite purulente, de sinusite, de sinusite, d'amygdalite,
  • Violations du sommeil nocturne, perte d'audition, maux de tête persistants, formation du type de visage adénoïde.

Contre-indications:

  1. L'âge d'enfant jusqu'à deux ans,
  2. Maladies infectieuses aiguës - ARVI, infection intestinale, rubéole, varicelle, etc.
  3. Anomalies congénitales du squelette facial (fente palatine, fente labiale),
  4. Le premier mois après la vaccination,
  5. Maladies oncologiques
  6. Maladies du sang
  7. Maladies allergiques au stade aigu.

Quelle est l'anesthésie utilisée lors d'une adénotomie chirurgicale?

Le choix de l'anesthésie est une question controversée pour les parents de l'enfant chez qui l'opération est prévue.

Bien sûr, l'anesthésie générale comporte un certain risque, en particulier pour les enfants allergiques et ayant des problèmes neurologiques, mais ces dernières années, l'anesthésiologie pour enfants a fait de grands progrès et vous pouvez maintenant faire confiance à l'anesthésiste qui examine l'enfant avant l'opération. En ce qui concerne l'adénotomie, on peut dire que l'anesthésie générale est préférable à l'anesthésie locale. Cela est dû au fait que pendant le court sommeil d'un enfant sous anesthésie générale, le médecin a un meilleur accès et une vue d'ensemble du champ opératoire, de même que le petit patient lui-même ne ressent pas d'émotions négatives au sujet de l'opération, puisqu'il ne s'en souviendra tout simplement pas plus tard.

Avantages de l'anesthésie générale:

  • L'absence de situation traumatique pour un enfant
  • Procédure sans douleur,
  • L'incapacité à aspirer (inhaler) des morceaux de tissu enlevés.
  • Par rapport à l’anesthésie locale, le risque de saignement du lit de végétations adénoïdes éloignées,
  • Situation calme dans la salle d’opération, non perturbée par la résistance active du patient aux manipulations médicales,
  • Opération plus précise,
  • La possibilité d'un examen plus approfondi du champ opératoire après une adénotomie et la prévention des saignements avec une tamponnade du nez, ce qui est assez difficile à réaliser dans des conditions d'anesthésie locale chez un enfant en pleurs.

L'anesthésie générale chez les enfants est réalisée par l'administration endotrachéale au patient de ftorotana et d'oxyde nitreux par un anesthésiste. Dans ce cas, l'opération est effectuée en position couchée. Après la fin de l'adénotomie (20-30 minutes), au réveil, le patient peut être perturbé par une léthargie, une somnolence, des nausées et des vomissements. De tels symptômes de sevrage de l'anesthésie, réalisés par Ftorotan, sont relativement rares.

Récemment, les médecins tentent moins fréquemment d’appliquer une anesthésie locale car, malgré l’absence de sensations douloureuses, tout enfant aura peur, pleure, crie et se libère des mains du personnel. Cela non seulement engendre de nombreuses émotions désagréables pour le bébé et les parents, mais peut également nuire à l'élimination qualitative des végétations adénoïdes. L'anesthésie est réalisée en lubrifiant ou en irriguant le nasopharynx avec un spray de lidocaïne, de dikaïne et d'autres anesthésiques locaux.

Quelle que soit l'anesthésie utilisée, on administre à l'enfant des sédatifs par voie intraveineuse ou intramusculaire 20 à 30 minutes avant le début de l'opération.

Comment se passe l'opération?

L'adénotomie peut être réalisée à la fois en ambulatoire (le plus souvent) et dans des conditions stationnaires. La question de l'hospitalisation à l'hôpital est tranchée individuellement, mais la durée de séjour à l'hôpital ne dépasse généralement pas trois ou quatre jours. Un enfant le matin avant l'opération ne peut pas être nourri, car l'anesthésie peut être courante. Après avoir examiné le médecin et mesuré la température du patient, ils sont conduits en salle d'opération où une anesthésie générale ou locale est réalisée sur le fauteuil. Les autres étapes de l’opération ont leurs propres caractéristiques, en fonction du mode de mise en œuvre.

Le prélèvement endoscopique des végétations adénoïdes est la technique la plus moderne et la plus douce de l'opération. Un endoscope est inséré dans le patient sous anesthésie générale dans le nez, ce qui permet d’examiner les végétations adénoïdes et de définir la portée des actions. De plus, en fonction des instruments que possède le médecin, l’élimination des végétations adénoïdes est réalisée à l’aide d’un scalpel, d’un couteau radiofréquence ou d’un microdébrider. Dans ce dernier cas, les végétations adénoïdes sont éliminées par le nez. Étant donné que cette technique nécessite des équipements plus coûteux et des spécialistes plus qualifiés, toutes les cliniques ne peuvent proposer une adénotomie par endoscopie. Le plus souvent, ces services sont fournis dans des centres médicaux privés.

Ablation endoscopique des végétations adénoïdes

L'un des types de chirurgie endoscopique est la méthode d'élimination de l'adénoïde au cobalt, à savoir l'introduction dans la cavité nasopharyngée d'un instrument qui a un effet destructeur sur les tissus en utilisant du plasma froid.

L'adénotomie au laser peut être réalisée sous anesthésie locale. Cependant, du fait que l'excision traditionnelle des tissus est plus fiable, de nombreux médecins utilisent d'abord les adénoïdes au laser pour retirer les végétations au scalpel ou à l'aide d'une adénotomie, puis utilisent le faisceau laser pour cautériser les adénoïdes restants.

L'excision manuelle des végétations adénoïdes à l'aide d'un adénotome est réalisée comme suit: un miroir laryngé est inséré dans la bouche de l'enfant, ce qui soulève le voile du palais et la luette et permet au médecin d'examiner plus en détail la zone de végétation adénoïde. Après inspection, une boucle spéciale est amoncelée sur l’amygdale, dont les bords sont coupants, et les adénoïdes sont coupés par cette boucle. Ensuite, une électrocoagulation des vaisseaux saignants est réalisée et, si nécessaire, une tamponnement avec des solutions hémostatiques.

L'adénotomie ne prend généralement pas plus de 20 minutes. Après l’opération, le médecin examine de nouveau le nez du bébé, puis le transporte du bloc d’opération au service d’observation et, après 4 à 5 heures, sans complications et en cas d’état satisfaisant, il peut rentrer chez lui. Le séjour d'une journée de l'enfant à l'hôpital est accompagné par l'un des parents.

Vidéo: retrait des végétations adénoïdes chez les enfants (méthode endoscopique)

La période postopératoire - que peut et ne peut pas?

En postopératoire, une légère augmentation de température pouvant atteindre 38 ° C est possible, elle peut être facilement arrêtée à l'aide de suppositoires ou de sirop à base de paracétamol, de douleurs et une sensation de congestion dans le nasopharynx, disparaissant au bout de quelques jours. Dans les deux heures qui suivent l'opération, l'enfant ne doit pas être nourri et, pendant 7 à 10 jours, il doit suivre un régime léger. Éliminez les aliments chauds, épicés et salés qui irritent l'oropharynx et consommez davantage de liquides. De plus, pendant plusieurs jours, l'enfant ne doit pas être baigné, en particulier dans un bain chaud ou dans un bain, et limiter le nombre de contacts afin d'éviter une infection virale.

Au cours des 7 à 10 premiers jours, un gonflement réflexe de la membrane muqueuse se développe dans la cavité nasale. Il convient donc d'appliquer des gouttes nasales vasoconstrictives pendant au moins 5 jours et des gouttes à base d'argent (protargol, collargol) pendant au moins dix jours (jusqu'à un mois)..

Pendant deux ou trois semaines, il est déconseillé d'aller à la maternelle ou à l'école, de faire de l'exercice physique, de nager et de faire de l'activité physique excessive. Pendant le mois ne devrait pas visiter la piscine.

Au cours du premier mois suivant l'opération, l'enfant devrait recevoir des aliments vitaminés à haute teneur en calories, consommer davantage de fruits et de légumes frais, se reposer davantage et reprendre des forces.

Complications possibles

Il est intéressant d’envisager les complications possibles de l’adénoïdite en cas de refus de l’opération, à savoir:

  1. Otite et perte auditive causées par une altération de la perméabilité des tubes auditifs, recouverte d'adénoïdes envahis par la végétation,
  2. Perturbation de l'activité mentale et baisse des performances due à une hypoxie chronique du cerveau,
  3. Maladies allergiques, allant jusqu’à l’asthme bronchique, causées par des rhumes fréquents avec l’acquisition de la composante allergique du rhume et ses complications.

Dans le même temps, les complications postopératoires chez l'enfant sont rares, le principal étant les saignements causés par une coupure incomplète du tissu adénoïde. La probabilité d’une telle complication est extrêmement faible si l’opération est réalisée par endoscopie et sous anesthésie générale, car l’activité physique de la patiente qui interfère avec l’opération est, dans ce cas, minimisée.

En outre, la récurrence de l'adénotomie des végétations adénoïdes est considérée comme une complication de l'adénotomie. Cela est dû à l'utilisation d'une anesthésie locale, lorsque l'enfant empêche le médecin de verrouiller complètement la base des végétations adénoïdes et de retirer complètement le tissu. La fréquence de repousse des végétations adénoïdes avec l'anesthésie générale a considérablement diminué ces dernières années, passant de 20 à 30% sous anesthésie locale à 1-2% avec l'anesthésie générale.

En conclusion, il convient de noter que la peur inconsciente des parents à qui on raconte la nécessité de retirer des végétations adénoïdes à un enfant est provoquée par leurs propres souvenirs déplaisants ou par des récits de connaissances sur des chirurgies accompagnées d’une grande quantité de sang et réalisées par des enfants conscients. Les dernières avancées des médecins en oto-rhino-laryngologie permettent de s'affranchir de ces peurs et de mener l'opération de manière correcte, efficace et sans douleur.

Adénoïdes: chirurgie pour enlever les végétations adénoïdes chez les enfants

La chirurgie des végétations adénoïdes chez l’enfant (adénotomie) n’est pratiquée que selon des indications strictes, lorsque la présence de végétations adénoïdes est associée à un risque plus grand que leur retrait. Ceci s'applique aux situations où les végétations adénoïdes créent des obstacles importants à la respiration nasale, entraînent un retard de l'enfant, une perte auditive persistante, une otite chronique, l'asthme, la formation d'une morsure anormale et d'un type de visage adénoïde. Dans d'autres cas, en présence d'une pathologie, la méthode de choix est la thérapie conservatrice.

Les adénoïdes sont la croissance pathologique de l'amygdale nasopharyngée, constituée de tissu lymphoïde et appartenant aux organes du système immunitaire, dont le rôle est d'empêcher l'infection de pénétrer dans l'organisme par les voies respiratoires supérieures. Cette maladie survient dans l'enfance, les enfants de 3 à 5 ans sont les plus vulnérables aux végétations adénoïdes.

Contribuer à la croissance adénoïde, ou la végétation peut fréquente les infections virales respiratoires, les maladies infantiles, les allergies.

Le médecin ORL traitant (oto-rhino-laryngologiste) et les parents de l'enfant prennent une décision quant à la nécessité d'un traitement chirurgical après qu'un degré significatif de prolifération des adénoïdes ait été établi et que les possibilités d'un traitement conservateur ont été épuisées. Les parents devraient être informés des conséquences possibles de l'échec de l'opération, ainsi que des risques qui y sont associés.

Préparation à l'adénotomie: examen

En préparation de l'opération, un examen médical détaillé de l'enfant est effectué. Aller aux antécédents personnels et familiaux, aux données, au matériel et aux recherches en laboratoire.

Les diagnostics instrumentaux sont généralement limités aux rayons X. Toutefois, dans certains cas, il peut être nécessaire de procéder à une tomographie assistée par ordinateur, ainsi que d'effectuer des diagnostics supplémentaires (par exemple, un électrocardiogramme avec une suspicion de maladie cardiaque, etc.).

Les diagnostics de laboratoire comprennent des analyses de sang générales et biochimiques, la détermination du groupe sanguin et du facteur Rh, un coagulogramme, des tests de dépistage de certaines infections (VIH, hépatite virale), des analyses d'urine.

Comment est l'opération sur les végétations adénoïdes chez les enfants

L'adénotomie prévue est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale (consiste à appliquer un anesthésique sur la membrane muqueuse du nasopharynx), moins fréquemment sous anesthésie générale (inhalation et intraveineuse). En cas de comorbidités ou de complications, une hospitalisation de plusieurs jours peut être nécessaire. L'opération consistant à retirer les végétations adénoïdes chez les enfants est simple: toute la procédure, ainsi que l'anesthésie et le traitement antiseptique, prend entre 10 et 15 minutes.

En raison du manque de respiration nasale, une insuffisance chronique en oxygène (hypoxie) se développe, se manifestant par des maux de tête, une détérioration de la mémoire et de l'attention, et avec une hypoxie prolongée, le développement de l'enfant commence à prendre du retard.

Adénotomie classique

L'élimination des végétations adénoïdes est réalisée à l'aide d'un couteau annulaire de Beckmann (adénotome). Celui qui est injecté dans la cavité buccale, en plaçant de telle sorte que la végétation adénoïde soit entièrement recouverte par l'anneau, après quoi leur mouvement rapide est excisé et enlevé par la bouche. Ensuite, le médecin arrête le saignement qui est généralement insignifiant. Si nécessaire, recourir à la coagulation des vaisseaux sanguins ou au traitement de la membrane muqueuse hémostatique.

L'inconvénient de cette méthode est le manque de contrôle visuel, qui conduit souvent à des zones de végétation lymphoïde, qui repoussent par la suite, entraînant une rechute de la maladie. En outre, le tissu environnant risque de se blesser, ce qui peut avoir des conséquences très graves.

Adénotomie endoscopique

L'utilisation de la technologie endoscopique, qui fournit un contrôle visuel complet, augmente considérablement l'efficacité et la sécurité de la procédure. L'endoscope affiche une image à l'échelle du champ chirurgical sur un moniteur, le médecin contrôle complètement le processus d'excision de l'amygdale nasopharyngienne. Le manipulateur fournit une précision accrue, sans aucun fragment de l'amygdale. Le tissu adénoïde excisé est retiré par la cavité buccale ou par la narine sans endoscope.

Les inconvénients de la technique incluent le fait que la procédure est un peu plus longue et nécessite également un équipement spécial et des compétences du chirurgien.

Élimination mini-invasive des végétations adénoïdes

En plus de l’excision chirurgicale, l’élimination des adénoïdes peut être réalisée par électrocoagulation, chirurgie par ondes radio, cobaltation, ainsi qu’à l’aide d’un laser. Cette dernière méthode est l'une des plus populaires car, selon les médecins, elle donne de bons résultats: absence de douleur importante pendant et après l'opération, absence de saignement, risque d'infection et récupération rapide.

Les végétaux adénoïdes créent des obstacles importants à la respiration nasale, entraînent un retard de développement chez l'enfant, une perte d'audition persistante, une otite chronique, de l'asthme, la formation d'une morsure anormale et d'un visage de type adénoïde.

L'élimination des végétations adénoïdes par laser est réalisée en deux versions: rapide (simple) et progressive (lente). Le traitement progressif des végétations adénoïdes au laser est la méthode la plus bénigne que nombre de praticiens en pédiatrie préfèrent. La méthode consiste à exposer le tissu adénoïde au laser, ce qui a pour effet de diminuer d’une procédure à l’autre (il peut y avoir jusqu’à 15 avant l’élimination complète des adénoïdes).

Période postopératoire

En règle générale, après l'opération sur les végétations adénoïdes, l'enfant rentre chez lui le même jour, après plusieurs heures d'observation médicale. En raison de l'œdème postopératoire, la respiration nasale ne récupère pas immédiatement, elle est restaurée dans les 7 à 10 jours. Dans la période postopératoire, le patient peut être assigné à des gouttes nasales vasoconstricteurs, des analgésiques. Pendant un ou deux jours, la température corporelle peut atteindre des valeurs subfébriles (pas plus de 38 ° C). Dans ce cas, il est possible de donner un fébrifuge à l'enfant (attention! Vous ne pouvez pas donner d'acide acétylsalicylique, vous pouvez utiliser du paracétamol et de l'ibuprofène).

Avant de cicatriser complètement les tissus, il est nécessaire de veiller à ce que l’enfant ait un régime alimentaire sain. Les aliments sont pris sous une forme molle et moulue (purée de pommes de terre, soupes en purée, bouillies visqueuses, gelée), excluent les produits de la membrane muqueuse durs et irritants (boissons acidulées, épicées et carbonatées). Les plats chauds sont exclus (ils peuvent provoquer des saignements), tous les plats sont servis chauds ou à la température ambiante. Les repas doivent être complets et suffisamment riches en calories. C'est mieux s'il y a 5 à 6 repas par jour en petites portions.

Pendant la période de réadaptation, l'effort physique, la baignade dans l'eau chaude et le fait de rester au chaud sont exclus. Comme le corps de l’enfant est affaibli après l’opération, il est nécessaire d’éviter tout contact avec des patients atteints de maladies infectieuses, ainsi que son séjour dans des lieux très fréquentés.

L'opération consistant à retirer les végétations adénoïdes chez les enfants est simple: toute la procédure, ainsi que l'anesthésie et le traitement antiseptique, prend entre 10 et 15 minutes.

Pour réduire la période de récupération, réduire l'œdème, rétablir rapidement les voies nasales et favoriser la respiration nasale chez l'enfant, des exercices de respiration sont recommandés. Ne prenant que quelques minutes par jour, il est dépourvu d’effets secondaires et, en même temps, très efficace, à la condition qu’il soit administré régulièrement.

Complications possibles

Les complications après l'adénotomie se développent rarement. Ceux-ci comprennent une inflammation infectieuse, des troubles de l'oreille, une lésion de la mâchoire inférieure ou d'autres tissus dans la zone d'intervention, une névrose chez les enfants atteints de psyché labile (ces enfants sont recommandés pour une adénotomie sous anesthésie générale).

Maux de gorge postopératoires, difficultés respiratoires nasales, vomissements simples ou doubles provoquant des caillots de sang dus à des complications ne s'appliquent pas.

Quand la chirurgie adénoïde est nécessaire

Au total, il existe trois degrés de croissance des végétations adénoïdes. Initialement, les voies nasales se chevauchent de 1/3, au deuxième stade - de 1/3 à 2/3, au troisième - plus de 2/3.

À un stade précoce, des excroissances adénoïdiennes surviennent chez un enfant qui renifle et / ou ronfle régulièrement pendant la nuit. À mesure que la saison de croissance se développe, le ronflement devient permanent, la respiration nasale est perturbée à l'état de veille et l'enfant commence progressivement à respirer de plus en plus avec sa bouche.

Avec les végétations adénoïdes du troisième degré, on observe une congestion nasale constante, un écoulement nasal muqueux ou mucopurulent, une toux sèche, une voix nasale, une perte d’appétit, une faiblesse et une fatigue accrue. En raison du manque de respiration nasale, une insuffisance chronique en oxygène (hypoxie) se développe, se manifestant par des maux de tête, une détérioration de la mémoire et de l'attention, et avec une hypoxie prolongée, le développement de l'enfant commence à prendre du retard. La respiration par la bouche oblige l'enfant à le maintenir constamment ouvert, raison pour laquelle un type de visage adénoïde spécifique se forme progressivement, une occlusion pathologique se forme.

En raison de l'œdème postopératoire, la respiration nasale ne récupère pas immédiatement, elle est restaurée dans les 7 à 10 jours.

La peau des patients devient pâle, des cernes apparaissent sous les yeux. Lorsque les végétations adénoïdes recouvrent le tube auditif (Eustache), l’ouïe est réduite, des douleurs à l’oreille apparaissent (généralement dans une oreille), des otites et des eustachites se produisent souvent. Les végétations adénoïdes elles-mêmes peuvent également s'enflammer. Dans ce cas, une adénoïdite se développe. Les amygdales palatines (amygdalites) sont souvent impliquées dans le processus pathologique.

Les enfants contraints de respirer par la bouche respirent un air insuffisamment chauffé et purifié, ce qui entraîne de fréquentes infections respiratoires, ce qui contribue à la croissance des amygdales du rhinopharynx - un cercle vicieux se forme.

Ces symptômes associés au troisième degré de la végétation adénoïde sont des indications pour une intervention chirurgicale. L'adénotomie peut être pratiquée sur un enfant de tout âge.

Contre-indications à l'adénotomie

Les contre-indications au traitement chirurgical des végétations adénoïdes peuvent être:

  • maladie infectieuse aiguë (jusqu'à la guérison complète);
  • vaccination récente (moins d'un mois avant la date estimée de l'opération);
  • troubles de la coagulation (nécessite un traitement correctionnel avant la chirurgie);
  • maladies concomitantes graves au stade de la décompensation.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le sujet de l'article.

Indications pour adénotomie endoscopique. Les principales étapes de l'opération

L'adénotomie endoscopique est une opération moderne consistant à enlever les amygdales palatines élargies. L'adénoïdite est une maladie ORL fréquente chez les enfants de 3 à 14 ans. À un âge plus avancé, les végétations adénoïdes sont moins courantes, en raison du fait que le tissu des amygdales après l’adolescence peut être remplacé par du tissu conjonctif. Le traitement conservateur des végétations adénoïdes n’est pas toujours efficace et les conséquences d’un dysfonctionnement des amygdales peuvent être très graves.

Par conséquent, une opération est prescrite. La procédure de prélèvement endoscopique en détail est décrite dans la vidéo sur Internet. Une intervention mini-invasive moderne est pratiquée dans de nombreuses cliniques et, selon les critiques, cette opération serait différée plusieurs fois plus facilement par rapport à une adénotomie standard. Le contrôle vidéo au cours d'une intervention endoscopique vous permet de maîtriser complètement l'hypertrophie des végétations adénoïdes et, chez l'adulte, de déterminer la présence de tumeurs.

Indications pour le prélèvement endoscopique des amygdales

L'adénoïdite chronique, rencontrée chez les enfants, est la cause de nombreuses maladies secondaires et de la dégradation du bien-être général. Le tissu dilaté des amygdales ne remplit plus sa fonction et empêche en outre les autres systèmes du corps de fonctionner dans le mode souhaité. Les végétations élargies sont la cause principale:

  • Respiration buccale. Dans ce cas, l’enfant cesse de respirer comme il se doit, c’est-à-dire par le nez, ce qui signifie qu’il a beaucoup plus souvent des bronchites, des trachéites, des rhinites, des pharyngites.
  • Perte d'audition.
  • Les amygdales élargies affectent négativement l'apport en oxygène du cerveau. En conséquence, les enfants ont perdu de l'attention, les écoliers souffrent souvent de leurs résultats scolaires.

Les complications énumérées et l’absence d’effet d’un traitement conservateur sont des indications pour la chirurgie. Il y a plusieurs décennies, les végétations adénoïdes ont été retirées au scalpel. Une telle intervention entraînait souvent une rechute de la maladie, elle était très traumatisante pour l'enfant et la période après l'opération était difficile à supporter. De nos jours, l'adénotomie endoscopique est de plus en plus utilisée, cette intervention chirurgicale présente de nombreux avantages et sa période de récupération postopératoire est d'un à deux jours. Tous les parents, une fois qu'une opération endoscopique a été prescrite à leur enfant, peuvent regarder la vidéo et lire les critiques, ce qui, dans la plupart des cas, aide à comprendre qu'il n'y a rien de difficile à retirer les amygdales. À des fins de comparaison, vous pouvez regarder la vidéo et lire des critiques sur la procédure de retrait traditionnel des végétations adénoïdes au scalpel.

Comment est l'adénotomie endoscopique

L'adénotomie à l'aide d'un équipement endoscopique est une opération à contrôle visuel qui permet d'éliminer les amygdales envahies avec une grande précision. L’intervention de haute technologie présente un certain nombre d’avantages et chacun d’entre eux doit être considéré séparément.

  • Pour l'opération sous anesthésie générale. Dans le traitement des enfants, il est très important que l'anesthésie générale permette à l'enfant de subir une intervention chirurgicale sans traumatisme psychologique inutile. L'anesthésie locale utilisée plus tôt au cours de l'opération habituelle a provoqué un tic-tac du bébé, ce qui s'est traduit par la qualité du retrait des amygdales hypertrophiées et a eu un effet très négatif sur l'état psycho-émotionnel de l'enfant.
  • Le tube endoscopique avec une microcaméra est inséré dans le passage nasal. Le contrôle vidéo permet au médecin d’examiner avec précision le nasopharynx dans son ensemble et d’éliminer complètement l’amygdale envahie par la végétation. L'adénotomie du rasoir est réalisée à l'aide d'un dispositif spécial à microdébridure (rasoir), à l'extrémité il a une partie fixe avec une lame tranchante à l'intérieur. Le tissu coupé est écrasé par la lame et retiré à l'aide d'une aspiration.

L'anesthésie générale, utilisée lors d'une intervention endoscopique, permet au médecin d'effectuer toutes les actions de manière claire, ce qui affecte à la fois la qualité de l'opération et la période postopératoire. Sous le contrôle de la vidéo, le tissu lymphoïde hyperthoropique est retiré exactement au bon endroit, ce qui garantit l'absence de rechute. L'anesthésie pour l'enfant est choisie spécifiquement, c'est-à-dire que l'anesthésiste tient compte de l'âge, de la présence de contre-indications et de la durée estimée de l'adénotomie.

L'opération est généralement réalisée sous anesthésie générale.

Les étapes de l'adénotomie endoscopique

L'adénotomie endoscopique est généralement attribuée systématiquement. Il est nécessaire de préparer l'enfant à l'opération, cela signifie que vous devez collecter certains tests, faire un cardiogramme du cœur. Il est nécessaire qu’au moment de l’opération, l’enfant ne tombe pas malade; si la température augmente ce jour-là, le médecin ne doit pas pratiquer d’endoscopie. L'anesthésie est choisie par l'anesthésie après avoir parlé avec la mère et examiné l'enfant. Quelques jours avant l'adénotomie, on prescrit au bébé des antihistaminiques, des gouttes nasales, qui réduisent le risque d'infection. Tout cela permet un meilleur transfert et une anesthésie elle-même, ainsi que la période postopératoire.

L'opération elle-même prend environ une heure. Après le retrait de l'enfant, celui-ci est transféré dans la salle commune où il devrait être placé sous la surveillance d'un adulte. L'anesthésie est généralement bien tolérée par l'enfant, et de nombreux rapports de parents le confirment. Mais certains enfants peuvent crier, vous inquiétez, vous devez vous assurer qu'ils ne s'ouvrent pas et ne vomissent pas après la chirurgie.

Après l'opération, l'enfant est généralement sous observation pendant la journée et le lendemain, il est déjà autorisé à rentrer chez lui. L'anesthésie actuellement utilisée ne provoque pas de changements négatifs. Environ une heure après le retrait des végétations adénoïdes, on peut donner un peu à boire au patient et, le soir, il est permis de manger.

Dans les deux semaines suivant la chirurgie endoscopique, l’enfant est très vulnérable au rhume et doit donc être protégé, l’exercice doit être limité pendant un mois.

S'il y a une température, il faut montrer le bébé au médecin - le processus inflammatoire au cours de cette période ne peut pas être retardé. La chirurgie endoscopique chez les enfants est plus facilement tolérée que chez les adultes. Cela est dû au fait que chez les personnes âgées, le tissu guérit plus lentement. Mais comparé au retrait traditionnel, une adénotomie réalisée avec un équipement vidéo entraîne toujours moins de complications.

En plus de l'intervention endoscopique, une adénotomie par plasma froid ou une méthode de cobaltation basée sur l'utilisation d'électrodes est actuellement utilisée. Parfois, une méthode laser de traitement des végétations adénoïdes est utilisée. La méthode de traitement moderne qui convient à votre enfant ne peut être résolue que par un médecin expérimenté. Vous pouvez uniquement évaluer les progrès de chaque opération vidéo. Ils vous aideront à choisir une méthode de traitement chirurgical et d’examens. Ils sont pour la plupart favorables à une intervention endoscopique.

«Les végétations adénoïdes de mon enfant ont été perturbées pendant plus de trois ans. La recherche incessante de drogues, la réalisation de toutes sortes de procédures, les ronflements nocturnes et les rhumes fréquents ont fatigué non seulement lui, mais toute notre famille. La suppression des amygdales a été suggérée il y a longtemps, mais nous ne pouvions toujours pas nous accorder avant de lire accidentellement les critiques positives concernant l'endoscopie. Nous avons complètement décidé de cette suppression après avoir parlé avec le médecin de l’opération. L'enfant a subi l'opération lui-même facilement, le soir il était déjà en train de courir et de manger. Pendant deux semaines, nous n’avions toujours pas ronflé, mais maintenant tout est en ordre. Et le plus important, c’est que nous avons beaucoup moins de risques de tomber malade et que les résultats scolaires se sont améliorés. »- Marina, 33 ans.

Enlèvement des végétations adénoïdes chez les enfants

En règle générale, en cas de tels problèmes, les parents ne sont concernés que par une seule question: vaut-il la peine de supprimer les végétations adénoïdes pour un enfant? Les craintes et les sentiments sont causés non seulement par le fait d’une intervention chirurgicale, mais aussi par tout ce qui y est lié: complications possibles, anesthésie au cours de la chirurgie, etc. Aujourd'hui, l'adénotomie est le seul traitement efficace contre les végétations adénoïdes. Dans le même temps, il convient de noter qu'il est impossible de retarder l'opération après un diagnostic précis et la disponibilité des indications appropriées, sans quoi des conséquences graves ne pourraient être évitées.

Enlèvement au laser des végétations adénoïdes chez les enfants

Une des options d'intervention chirurgicale chez les enfants avec des végétations adénoïdes est l'élimination du laser. Dans ce cas, le principal outil utilisé par le chirurgien est le faisceau laser, parfaitement sûr pour la santé de l’enfant. À des fins médicales, le laser a commencé à être utilisé dans les années 60 du siècle dernier. Depuis lors, la technologie a fait un grand pas en avant. Aujourd'hui, la méthode d'élimination au laser des végétations adénoïdes chez les enfants présente les avantages suivants par rapport à un scalpel classique:

  • Blessures mineures sur le site où la manipulation est effectuée;
  • Perte de sang minimale;
  • Augmentation de la précision des actions du chirurgien
  • Stérilité complète;
  • La période relativement courte de récupération de l'enfant après la chirurgie.

Il existe deux manières complètement différentes d’utiliser un laser lors du retrait d’adénoïdes chez les enfants:

  1. Valorisation. L’essence de cette méthode consiste à brûler les couches supérieures du tissu des végétations adénoïdes avec de la vapeur chauffée avec un laser à dioxyde de carbone. Le recours à la valorisation est justifié aux premiers stades de la maladie, lorsque les végétations adénoïdes n’ont pas encore eu le temps d’atteindre des tailles significatives;
  2. La coagulation. Cette méthode convient à l’élimination des gros adénoïdes pour lesquels le chirurgien utilise un faisceau laser focalisé.

En même temps, certains médecins sont d'avis qu'utiliser un laser comme méthode chirurgicale de traitement des végétations adénoïdes n'est pas tout à fait correct, car le faisceau laser ne supprime pas les amygdales dilatées, mais les brûle uniquement, ce qui les réduit à une taille normale. L'élimination au laser du tissu adénoïde chez les enfants peut constituer une alternative au traitement conservateur dans les premiers stades de la maladie, ainsi qu'une méthode auxiliaire d'élimination chirurgicale des végétations adénoïdes (afin de réduire le risque de récidive).

Ablation endoscopique des végétations adénoïdes chez les enfants

L'adénotomie par endoscopie constitue le deuxième moyen de retirer les végétations adénoïdes chez les enfants. Les amygdales hypertrophiées dans ce cas sont retirées par le nez sous contrôle visuel complet. L'adénotomie endoscopique est réalisée uniquement à l'hôpital sous anesthésie générale. Cependant, toutes les cliniques n'offrent pas cette méthode pour se débarrasser des végétations adénoïdes, car une telle opération nécessite un équipement spécial et un chirurgien hautement qualifié.

L'enlèvement par voie endoscopique des végétations adénoïdes chez les enfants présente plusieurs avantages importants:

  • Pendant l'opération, le bébé est en état de sommeil médical et ne ressent donc pas la douleur ni la peur;
  • Grâce au matériel vidéo-endoscopique, le chirurgien peut observer l’ensemble du champ chirurgical élargi;
  • Le tissu adénoïde est complètement éliminé, évitant ainsi les rechutes.

Il convient de noter que, dans les pays développés, l’adénotomie endoscopique est considérée comme une sorte de «standard de référence» pour le traitement chirurgical des adénoïdes. Dans le même temps, en Russie, cette opération est encore rare, car tous les établissements médicaux ne peuvent pas se permettre le matériel coûteux nécessaire.

Enlèvement des végétations adénoïdes chez les enfants: soins postopératoires

La probabilité de complications après le retrait des végétations adénoïdes chez les enfants dépend non seulement du niveau de l'opération, mais également de la qualité des soins postopératoires du bébé. Vous devez d’abord vous préparer au fait qu’après la procédure, l’enfant peut vomir des caillots sanguins coincés dans l’estomac au cours de procédures chirurgicales. Dans certains cas, pour la même raison, des douleurs abdominales modérées ou des selles anormales peuvent être observées. Les troubles digestifs après une adénotomie sont considérés comme normaux et disparaissent complètement le lendemain de la chirurgie.

Au cours de la journée qui suit le retrait des végétations adénoïdes, l’enfant peut faire de la fièvre. Typiquement, son taux ne dépasse pas 38 ° C. Afin de réduire la fièvre, vous ne devez pas administrer à la chapelure de médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique (aspirine) - cela peut provoquer des saignements.

Habituellement, immédiatement après le retrait des végétations adénoïdes chez les enfants, il y a une amélioration significative de la respiration nasale, mais après quelques jours, une congestion nasale, une conglomération nasale et un pincement du nez apparaissent. Cela est dû à l'apparition dans la membrane muqueuse d'un œdème postopératoire, qui ne nécessite pas de traitement supplémentaire et qui diminue au 10ème jour.

Au cours du mois qui suit l'adénotomie, l'activité physique est contre-indiquée chez l'enfant. Pendant au moins trois jours, le bébé ne doit pas être baigné dans un bain chaud. En outre, il est conseillé de limiter la durée de son séjour au soleil, dans des salles bouffantes et chaudes.

Pendant un certain temps (selon les recommandations du pédiatre), le bébé devra suivre un régime. Dans le même temps, les aliments durs, rugueux et chauds doivent être exclus du menu de l’enfant. Il faut privilégier les plats liquides, mais plutôt nutritifs et riches en vitamines.

Pour accélérer la guérison de la plaie laissée après le retrait des végétations adénoïdes chez les enfants, des gouttes nasales sont habituellement prescrites. Dans les 5 jours, vous devez utiliser des médicaments vasoconstricteurs (nazol, naphthyzine, nazivine, sanorine, etc.), ainsi que des solutions à effet desséchant et astringent (collargol, protargol, etc.). Le cours de ce dernier devrait être d'au moins 10 jours.

En plus de ce qui précède, il est recommandé d'effectuer des exercices de respiration, le médecin ORL vous expliquera la technique de mise en œuvre.

Les végétations adénoïdes peuvent-elles réapparaître après la chirurgie?

Malheureusement, assez souvent après une adénotomie, une rechute survient - une nouvelle croissance du tissu adénoïde. Les parents qui ont entendu parler de cette question demandent: «Est-ce que cela vaut la peine de retirer les végétations adénoïdes pour un enfant si, au bout d'un moment, ils réapparaissent?». Il convient de noter ici que la probabilité de récurrence dépend d’un certain nombre de raisons:

  • Tout d’abord, c’est le niveau de l’opération. Si le tissu adénoïde n'a pas été complètement retiré, alors même le «morceau» restant peut provoquer une croissance secondaire des végétations adénoïdes. De ce point de vue, l’adénotomie endoscopique est une méthode plus fiable;
  • Plus le patient est jeune, plus le risque de récidive est grand. L'enlèvement des végétations adénoïdes chez les enfants est recommandé après trois ans, mais avec des indications absolues, la chirurgie est possible à tout âge.
  • Dans la plupart des cas, les rechutes surviennent chez les enfants allergiques;
  • Si un enfant a une tendance individuelle à une prolifération accrue du tissu adénoïde, pondéré au niveau génétique, même avec toutes les règles de la procédure, les végétations adénoïdes réapparaîtront.

En Savoir Plus Sur La Grippe