Comment supprimer les végétations adénoïdes chez les enfants maintenant

Très souvent, nous entendons parler d'autres personnes d'une maladie aussi désagréable que les végétations adénoïdes chez les enfants. Qu'est-ce que c'est et à quel point c'est dangereux pour la santé de l'enfant? Dans notre article, nous allons décrire comment éliminer les végétations adénoïdes chez les enfants, de la manière la plus rapide et la plus simple.

Les végétations adénoïdes, plus précisément les végétations adénoïdes - il s’agit d’une augmentation excessive de la taille de l’amygdale du nasopharynx, entraînant un certain nombre de complications indésirables. L'amygdale nasopharyngée est l'une des six amygdales, formant ce que l'on appelle l'anneau pharyngien lymphoïde de Waldeyer-Pirogov. Cette accumulation de tissu lymphoïde est la première barrière protectrice que l'on puisse trouver dans tout agent infectieux qui pénètre dans le corps par l'oropharynx.

C'est important! Pour les enfants, en particulier les enfants d’âge préscolaire (de 1 à 3 ans), qui essaient souvent de goûter à des objets de goût inconnus - ce mécanisme de protection ne peut pas être surestimé.

Normalement, aucun agent infectieux ne peut glisser au-delà de l'anneau dense de Waldeyer-Pirogov. L'infection est absorbée par les amygdales, où se poursuit le processus de phagocytose et sa destruction finale. Les amygdales au cours de cela augmentent légèrement, mais reviennent ensuite à la taille normale.

En outre, avec les attaques répétées répétées d'agents infectieux, les amygdales compensent l'augmentation de la taille afin de faire face plus rapidement à l'afflux d'infection. Mais, malheureusement, le processus d'hypertrophie du tissu lymphoïde des amygdales dépasse parfois toutes les limites et l'amygdale du rhinopharynx ne fait pas exception.

Comme mentionné ci-dessus, ils stimulent le développement d'adénoïdes chez les enfants, d'épisodes fréquents de maladies des voies respiratoires supérieures d'étiologies diverses, de maladies infectieuses pour les enfants (rougeole, rubéole, parotidite). La solution réside dans la réduction de la résistance immunitaire globale de l’enfant:

manque de vitamines dans le corps; violation du régime et du repos; séjour prolongé de l’enfant dans des conditions de chute critique de la température (le surrefroidissement et la surchauffe sont tout aussi dangereux); et bien sûr, ne pas respecter les règles d'hygiène de base de l'enfant.

Il est également nécessaire de prendre en compte la qualité de l'air que respire l'enfant. Pollué par des impuretés industrielles nocives et même par la poussière de ménage banale, l’air est un facteur dans le développement de réactions allergiques et, par conséquent, d’adénoïdes.

C'est important! Il est également impossible d'exclure l'hérédité accablée. Si les parents de l'enfant avaient des végétations adénoïdes dans l'histoire, l'enfant sera probablement également affecté.

Adénoïdes chez les enfants photo

En raison des caractéristiques anatomiques, même une légère hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée constitue un obstacle à la circulation normale de l'air dans les voies respiratoires et au bon fonctionnement du système de drainage nasopharyngé. Enfin, le diagnostic des végétations adénoïdes ne peut être posé que par un médecin ORL après un examen au miroir spécial. Il expose le degré d'augmentation (seulement trois degrés, lisez en détail sur les adénoïdes 2 degrés chez les enfants dans notre article) et propose sur cette base un traitement supplémentaire. Cependant, il est possible de suspecter des végétations adénoïdes chez un enfant par des signes indirects.

En raison du fait qu'il devient plus difficile pour l'enfant de respirer par le nez à cause des végétations adénoïdes, les enfants passent à la respiration par la bouche. L'enfant dort la bouche ouverte, le ronflement apparaît, la voix et la parole sont perturbées. Si les parents ne prêtent pas attention à cela pendant longtemps, ils risquent de ne pas remarquer à quel point leur enfant ne prononce pas un nombre entier de lettres, ce qui n'est pas si facile à résoudre, même avec l'aide d'orthophonistes.

L'air inhalé par le nez est réchauffé, humidifié, nettoyé - c'est physiologique. Lorsqu'il respire par la bouche, l'enfant perd ces avantages et respire un air de «mauvaise qualité», qui ne peut qu'affecter sa santé et son développement.

Un apport réduit en oxygène dans le corps a également un effet néfaste sur le jeune corps. La tolérance de l'enfant au stress mental et physique diminue et le développement et le fonctionnement normaux de tous les organes et systèmes sont également perturbés.

C'est important! Pour un enfant souffrant d'adénoïdes pendant longtemps, une violation de la morsure et une croissance osseuse normale de la partie faciale du crâne est typique.

L'amygdale hypertrophiée ferme les ouvertures pharyngiennes situées à proximité de la trompe d'Eustache, ce qui réduit considérablement l'audition de l'enfant.

Dans le contexte de la maladie adénoïde, surviennent des maladies chroniques, une sinusite et une pharyngite pouvant être traitées de manière sévère.

La violation du système de drainage du nasopharynx, est la cause de la stagnation du liquide sécrété dans les sinus, un œdème de la membrane muqueuse du nasopharynx se produit, qui est des conditions favorables à la reproduction de microorganismes pathogènes.

Pour la toux adénoïde se caractérise par l'absence de tout changement dans les bronches ou les poumons. La cause de la toux est l’irritation des terminaisons nerveuses avec les végétations adénoïdes, ce qui induit souvent en erreur les parents et le médecin.

Enlèvement des végétations chez les vieux

Il est possible de traiter les végétations adénoïdes de manière conservatrice ou opératoire, selon la situation. Comment traiter les végétations adénoïdes sans chirurgie peut être obtenu en consultant un médecin. Dans certains cas, il est possible d’utiliser de l’huile Tui ou du Lymphomyosot pour les végétations adénoïdes, mais la meilleure méthode de traitement est proposée par le médecin ORL en fonction du degré d’hypertrophie des amygdales et de l’état général de l’enfant. Évidemment, plus le degré de végétation de l'amygdale est faible, plus la balance penche en faveur d'un traitement conservateur.

C'est important! Vous trouverez des informations sur le traitement des végétations adénoïdes dans notre article.

La structure de la thérapie conservatrice comprend le lavage avec des solutions antiseptiques, des toniques, des thérapies immunostimulantes et un certain nombre d’autres méthodes efficaces. Cependant, une approche individuelle est requise pour chaque enfant. Très souvent, la gravité de l’état de l’enfant n’est pas corrélée au degré d’hypertrophie de l’amygdale du rhinopharynx et le premier degré de l’hypertrophie ne nécessite que de l’adénotomie.

Le choix du lieu de l'adénotomie reste entre les mains des parents et importe peu en principe. L'opération est peu invasive et est souvent effectuée dans des cliniques externes, mais les conditions de l'hôpital ne sont pas exclues. Cela peut être un hôpital public ou une clinique privée. Bien que la qualité des soins, l'équipement moderne et la présence de professionnels dans le personnel affectent sans aucun doute le résultat final de l'opération.

Les végétations adénoïdes peuvent être retirées par la bouche et par le nez. Le meilleur accès pour la chirurgie sera offert par un médecin en fonction du type de chirurgie. Pour un enfant, les deux méthodes sont équivalentes.

À l'heure actuelle, la médecine a plusieurs types d'adénotomie.

Classique: sous le contrôle de la vision, utilisez l'adénotome avec un miroir guttural. Endoscopique: utilisation d'un microdébrideur. Plasma froid: l'utilisation de plasma froid assure une perte de sang minimale. Onde radio: utilisation des ondes radio pour la destruction des végétations adénoïdes.

Une question assez difficile que les parents demandent souvent. Et il est définitivement impossible de répondre ici. Pour chaque méthode a ses propres contre-indications, que votre médecin vous informera, mais en bref, cela peut être décrit comme suit.

Enlèvement au laser des végétations adénoïdes

En choisissant une anesthésie locale, vous minimisez les effets toxiques des médicaments pharmacologiques et rendez généralement service au corps de l’enfant. Hélas, le traumatisme mental de la procédure impartiale, vous ne pouvez pas éviter. En choisissant une anesthésie générale, vous facilitez le travail des médecins, protégez l'enfant de souvenirs douloureux et épargnez son psychisme. Cependant, pour le corps, ce sera un impact beaucoup plus palpable.

Physiologiquement, l’amygdale atteint sa taille maximale entre 7 et 10 ans. À l'avenir, il y a involution et diminution progressive. Sur cette base, il est parfois recommandé aux parents d'attendre des tactiques, ce qui est inacceptable en présence de complications. Dans de tels cas, la seule solution correcte - l'adénotomie.

Comment supprimer les végétations adénoïdes chez les enfants, il est connu de tous les médecins. Malheureusement, la prise de conscience des parents est loin d’être satisfaisante. Pour déterminer l'état du bébé, les indications / contre-indications à une intervention chirurgicale, le traitement médicamenteux peut uniquement le médecin traitant.

Les parents pratiquent l'auto-traitement et amènent très souvent l'enfant dans un état plus difficile. Afin d'éviter de tels malentendus, adressez-vous à un médecin dès les premiers signes d'adénoïdite. Plus tôt vous faites cela, plus le risque de l'opération est faible.

L'enlèvement des végétations adénoïdes chez un enfant doit être prescrit par un médecin après plusieurs examens, un certain nombre de tests et diverses tentatives de traitement médical (selon le stade de la maladie).

La procédure est effectuée dans de tels cas:

Déficience auditive grave (lorsque l'amygdale atteint une taille telle qu'elle empêche le bébé de respirer / entendre / parler normalement) Le patient était atteint d'une maladie infectieuse plus de 6 fois par an. D'autres méthodes de traitement (traitement conservateur, inhalation) n'ont pas donné de résultats positifs. otite plus de 2 fois par an Difficulté à respirer par le nez, ronflement Le patient est sujet à une inflammation fréquente du larynx.

Prescrire un traitement ne peut que le médecin traitant. Retirer les végétations adénoïdes ne devrait être que dans les cas les plus extrêmes. Retirer l'adénoïde n'est pas difficile. Nous ne devrions pas oublier que l’élimination de n’importe quelle partie du corps constitue un énorme stress physiologique et psychologique. Tout d'abord, les parents devraient être prêts pour cela. Ils sont obligés de fournir à l'enfant des soins appropriés avant et après la chirurgie.

La méthode chirurgicale dépend du type d'anesthésie. Si l'anesthésie générale est utilisée pour la procédure, l'opération est réalisée à l'aide d'un équipement endoscopique. Comment est le processus:

L’endoscope est inséré dans le nasopharynx du patient, le chirurgien découpe à l’enfant la partie enflammée de la lymphe et le tissu lymphoïde est retiré, séparé de la membrane muqueuse. À ce stade, le saignement peut s'ouvrir. Les causes du saignement et de son arrêt sont éliminées. Le tissu restant (le cas échéant) est retiré par le chirurgien.

Dans le cas de la procédure sous anesthésie locale, utilisez un adénotome (un outil spécial pour le retrait des végétations adénoïdes). Cela ressemble à une petite cuillère avec une pointe acérée sur les bords et un manche oblong. Algorithme d'actions:

L'adénotome est injecté dans le nasopharynx par la cavité buccale: en un seul mouvement, la lymphe enflammée est découpée et rejetée par la muqueuse.

Cette procédure a un inconvénient: le médecin ne voit pas la situation dans son ensemble et n’a guère de contrôle sur le processus de retrait. La probabilité de récidive (repousse de tissu au cours de l'infection) augmente. Il existe plusieurs autres méthodes qui aideront à gérer l'adénoïde en expansion:

Adénoïdectomie. La procédure est réalisée sous anesthésie locale. Le chirurgien enlève les zones pathologiques avec un couteau spécial. Inconvénient: l'enfant, conscient, peut résister aux actions des médecins, ce qui affecte négativement le résultat de l'intervention chirurgicale. En outre, après l’adénoïdectomie, le tissu lymphoïde se régénère. Ablation endoscopique des amygdales. Maintenant, cette approche des végétations adénoïdes gagne en popularité. Les principales raisons: sécurité, efficacité. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale (sédation). Une certaine dose de la substance médicamenteuse est administrée au patient, celui-ci se détend et est à moitié endormi. Dans ce cas, l'enfant n'interférera pas dans le processus, ne ressentira aucune douleur et, de plus, dormira sans se rendre compte de ce qui se passe. Cela aide à éliminer le stress des enfants et des parents. Un autre avantage: grâce à un équipement spécial, le médecin peut contrôler le processus. Le nasopharynx et la cavité buccale sont dans son champ de vision, ce qui accélère considérablement le processus et le rend plus efficace. L'enlèvement au laser ne garantit pas la destruction complète du foyer de la maladie. En fait, cette méthode élimine la chirurgie. Le faisceau laser, pénétrant dans la zone touchée par l’infection, brûle le tissu lymphoïde, ce qui le diminue. Le processus se déroule sous anesthésie locale, est indolore, a un effet antiseptique et anti-inflammatoire. Il peut être utilisé pour prévenir la récurrence de la maladie, en complément de la chirurgie.

Comme il a déjà été indiqué, l’opération n’est pratiquée que dans les cas où les végétations adénoïdes n’ont pas prêté attention et ont fortement déclenché le processus infectieux. Avant de décider d'une intervention chirurgicale, un traitement médicamenteux. Ceci est perçu comme préparant le corps aux conséquences possibles. Sans suivre un traitement, le corps est plus difficile à subir une intervention chirurgicale, il y aura des risques de complications, de rechute. Le traitement comporte deux étapes principales:

traitement médicamenteux, qui est fixé par le médecin traitant, la chirurgie.

En fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme, le médecin élaborera un programme de traitement. Le spécialiste approprié doit également sélectionner le type d'anesthésie souhaité.

Après avoir effectué une série d’actions sur les végétations adénoïdes, le résultat doit être corrigé avec les soins postopératoires appropriés. L’application de certaines règles évitera à l’enfant d’autres problèmes liés aux amygdales:

Il doit être nourri sans particules solides ni grosses, soulager l'enfant de l'effort physique dans les 30 jours et limiter son séjour à la chaleur, dans des pièces boueuses. Le microclimat de votre appartement doit correspondre à la norme. Le médecin vous prescrira un régime spécial pour votre bébé, qui est maintenu de 3 à 10 jours.Équilibrez le régime en incluant davantage de fruits et de légumes. Donnez à votre enfant des complexes de vitamines spéciaux, dont l'utilisation doit également être coordonnée avec votre médecin. Éliminez les aliments solides et chauds de l'alimentation pendant quelques jours.Le médecin doit prescrire une certaine liste de médicaments pour accélérer l'état du corps dans les meilleurs délais.

Approche responsable du traitement postopératoire. Dans un délai d'un mois, l'enfant sera complètement rétabli, le travail du corps se stabilisera. La respiration nasale reviendra à la normale, le nez qui coule cessera, les maladies infectieuses seront rétablies, l'audition sera restaurée, le cerveau deviendra plus libre de recevoir de l'oxygène. N'oubliez pas que chaque action de rééducation que vous devez informer le médecin. N'exercez pas d'amateur, il est chargé du retour de l'inflammation infectieuse des végétations adénoïdes.

Soyez prêt pour les manifestations suivantes de la période postopératoire:

Augmentation de la température corporelle. Augmentation maximale - 38 degrés. N'utilisez en aucun cas des antipyrétiques, notamment l'acide acétylsalicylique (qui peut provoquer des saignements). La chaleur passera dans les 3 à 4 jours. Les masses émétiques seront constituées de caillots sanguins entrés dans le tractus gastro-intestinal au cours d'une intervention chirurgicale. Douleur abdominale. La raison en est que le sang entre dans le tractus gastro-intestinal. Cela prend 2 à 3 jours après l'intervention chirurgicale: nausée, démangeaisons au nez. Détenu indépendamment dans les 10 jours.

Comment supprimer les végétations adénoïdes chez les enfants?

Les adénoïdes sont des amygdales pharyngiennes situées sur la voûte du nasopharynx. Avec leur inflammation, les végétations adénoïdes augmentent de taille et bloquent l’accès de l’oxygène par le nez. Par conséquent, les enfants commencent à respirer par la bouche et des ronflements et des signes de suffocation apparaissent dans leur sommeil. Puisque la gorge humaine est protégée par des végétations adénoïdes de la pénétration de microbes pathogènes, lorsqu'elles sont enflammées, elles ne remplissent plus leurs fonctions de protection. L'enfant commence à tomber malade plus souvent avec des rhumes, des otites, des bronchites et d'autres maladies.

Le plus souvent, l'adénoïdite survient chez les enfants. Si le médecin met 1 et 2 degrés d'adénoïdes, un traitement conservateur est généralement appliqué. Mais si des adénoïdes de grade 3 sont trouvés, les médecins commencent à dire comment éliminer les végétations adénoïdes chez les enfants. C'est-à-dire que la question de l'opération d'enlèvement des végétations adénoïdes est soulevée.

Adénoïdes - Symptômes

Les premiers signes d'adénoïdes parents ne doivent en aucun cas manquer. Les végétations adénoïdes lancées sont plus difficiles à traiter.

L'un des premiers symptômes chez les enfants respire par la bouche et le ronflement apparaît dans un rêve. Un enfant en bonne santé respire complètement en rêve. Si vous remarquez ces signes chez votre enfant, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

D'autres signes d'adénoïdes se manifestent dans les caprices de l'enfant. Le matin, il a mal à la tête, l'enfant commence à parler dans le nez ou à ne pas prononcer certaines lettres.

Il est préférable de prévenir la maladie ou de tout faire pour que cela ne se reproduise plus. Voici quelques mesures préventives:

1) Augmenter constamment l'immunité de l'enfant. Il peut s'agir non seulement d'exercices physiques et de durcissement, mais également d'herbes ou de préparations à base de plantes pour renforcer l'immunité locale.

2) Faites le nettoyage humide aussi souvent que possible. Dans la pépinière ne doit pas être chaud et étouffant, ouvrez souvent la fenêtre pour la ventilation.

Toutes ces mesures simples vous aideront à ne jamais vous demander comment on enlève les végétations adénoïdes chez les enfants.

Que ce soit pour enlever les végétations adénoïdes bébé

Lorsqu'un médecin vous dit que les végétations adénoïdes doivent être enlevées et qu'une opération est nécessaire, cela ressemble à une phrase adressée aux parents. Personne ne veut exposer un enfant à un tel stress. Et immédiatement, un ver de doute s'installe dans la tête, et s'il faut enlever les végétations adénoïdes à l'enfant.

La réponse à cette question dépend entièrement de la situation spécifique. Mais il y a des cas où un médecin a dit qu'il fallait enlever, et l'autre - non. Par conséquent, si votre médecin a soulevé la question de la chirurgie, ne vous précipitez pas pour prendre une décision. Trouvez un autre médecin dès que possible. Lire les commentaires sur Internet, si un autre médecin vous dit la même chose, alors doute de savoir si supprimer les végétations adénoïdes à l'enfant disparaissent. Cependant, il existe de nombreuses histoires sur Internet selon lesquelles les parents ont pu guérir un enfant. Ici, tout dépend de votre décision. Ceci est votre enfant et vous seul en êtes responsable.

Mais si votre médecin vous a dit - Adénoïdes 3 degrés, supprimez. Cette information est trop peu pour vous. Après tout, vous devez supprimer uniquement les végétations adénoïdes hypertrophiées. Alors n'hésitez pas et demandez à votre médecin des questions supplémentaires:

1) Y a-t-il du pus et du mucus sur les végétations adénoïdes? Si c'est le cas, l'opération ne peut pas être discutée, car vous devez d'abord vous débarrasser de ces problèmes. Après cela, vous devez voir à quel point l'enfant respire. Si sa respiration était complètement rétablie par le nez, l'alarme était fausse.

2) De quelle couleur sont les membranes muqueuses des végétations adénoïdes? Votre médecin peut être scandalisé par ce problème, car il se considère incompétent. Calmez-le et assurez-vous que vous voulez simplement savoir ce qui se passe avec votre enfant. Si la muqueuse est rose, alors l'opération est probablement inévitable. Si rouge vif ou bleuâtre, alors vous devez essayer de guérir les végétations adénoïdes.

3) Les végétations adénoïdes ont-elles une surface plane? Si la surface est lisse, il y a gonflement et inflammation. Et nous savons déjà que pour toute inflammation, l'opération est contre-indiquée. Dans les végétations adénoïdes en bonne santé, la surface est dans le pli.

Ces questions simples vous aideront à identifier le professionnalisme du médecin et à éviter éventuellement une intervention chirurgicale.

Nous verrons ensuite où retirer les végétations adénoïdes de l’enfant et comment retirer les végétations adénoïdes chez les enfants sous anesthésie générale.

Comment supprimer les végétations adénoïdes chez les enfants sous anesthésie générale

Tout d'abord, si nécessaire, l'opération pose la question de l'âge de l'enfant. En règle générale, si l'enfant a moins de 6 ans, le risque de réopération est élevé. Les végétaux adénoïdes sont un organe tellement important dans notre corps qu'ils repoussent même après leur retrait. Par conséquent, si l'enfant a moins de 6 ans et en l'absence de complications, l'opération peut être retardée. Tout ce temps devra être observé par un médecin.

Voyons quelles méthodes et comment éliminer les végétations adénoïdes chez les enfants.

1) Adénotomie. Il s'agit d'une opération chirurgicale complète, réalisée sous anesthésie générale ou locale, à condition que l'enfant soit âgé de 6 ans ou plus.

2) élimination des ondes radio. La médecine ne reste pas immobile et en vient à des méthodes plus bénignes. L'élimination des ondes radio est l'un d'entre eux. Cela réside dans le fait que les végétations adénoïdes sont affectées par les ondes radio, sous l'influence desquelles elles sont réduites.

3) retrait du laser. Cette méthode s'applique à n'importe quel degré de végétations adénoïdes. Par conséquent, ils sont lissés sous l'influence d'un laser ou sont complètement éliminés, en fonction de la taille des végétations adénoïdes.

Seulement dans les cas les plus graves, la question de l'anesthésie générale est soulevée. Dans la plupart des cas, l'anesthésie locale est utilisée si l'enfant a plus de 6 ans. Même la plus petite anesthésie locale est contre-indiquée car une asphyxie peut se développer pendant la chirurgie. L'opération elle-même dure seulement 1-2 minutes. Mais son court délai ne garantit pas une sécurité totale. Par conséquent, avant l'opération, les parents sont exposés à d'éventuelles complications.

Où l'adénoïde est-il retiré chez l'enfant? En règle générale, il s’agit de cliniques externes dans un hôpital ou une clinique. L'enfant n'est pas placé à l'hôpital, mais la procédure elle-même ne devient pas plus agréable pour la petite patiente, qui doit être soigneusement préparée pour elle sur le plan psychologique et moral.

Plus l'enfant saura ce qui va lui arriver, mieux il transférera ce moment désagréable de la vie. Bien sûr, la chirurgie est un gros stress pour un enfant. Discutez avec des psychologues pour savoir comment préparer au mieux votre enfant à la chirurgie.

Les médecins prescrivent systématiquement une telle opération, de sorte que vous aurez toujours le temps de soigner les adénoïdes avec l'aide d'un autre médecin. L'opération est réalisée uniquement pendant la période de rémission stable, c'est-à-dire 4 semaines doivent s'écouler à partir de la dernière infection virale respiratoire aiguë ou de la grippe.

L'opération se déroule dans l'ordre suivant. Dans la salle d'opération, où les végétations adénoïdes sont retirées pour un enfant, un médecin et une infirmière sont présents. L'enfant est assis sur une chaise, ses mains et ses pieds sont fixés à l'aide de sangles. La médecine anesthésique est ensuite instillée dans le nez. Quand cela se produit, une injection d'anesthésique est administrée. Ensuite, l'infirmière par derrière tient la tête de l'enfant dans la bonne position et le médecin retire les végétations adénoïdes. Le bébé peut se moucher le nez pour réduire les saignements et éliminer le mucus. Un morceau de tissu adénoïde doit être envoyé pour histologie. Cela ne signifie pas qu'il y a des soupçons. Mais c'est le processus de l'opération. Vous avez maintenant une idée sur la façon de supprimer les végétations adénoïdes chez les enfants.

Après la chirurgie, vous devez:

- dans les 30 jours pour éviter toute activité physique;

- un régime spécifique qui exclut les aliments chauds, durs et grossiers;

- protéger l'enfant des contacts avec les patients viraux pendant 30 jours;

Enlèvement des végétations adénoïdes chez les enfants - examine les mamans. Détails de l'opération

Renifler le nez est depuis longtemps synonyme d'enfance. Les enfants souffrent beaucoup, surtout le rhume. Les maladies inflammatoires fréquentes dans le nasopharynx conduisent à l'apparition d'adénoïdes.

Avec la progression de la maladie, le seul moyen de la traiter consiste à éliminer rapidement le tissu envahi. Il fait souvent peur à l'enfant et à ses parents. Comment le retrait des végétations adénoïdes chez les enfants intéresse-t-il de nombreux parents?

Quels sont les végétations adénoïdes?

Les adénoïdes sont des amygdales nasopharyngées envahissantes pathologiquement, qui entraînent des difficultés respiratoires, des troubles de l'audition et d'autres troubles.

L'amygdale est située dans le nasopharynx et n'est pas visible à l'œil nu. Seul un oto-rhino-laryngologiste à l'aide d'un miroir spécial peut l'examiner.


Avec la croissance adénoïde, la respiration nasale est bloquée. L'enfant respire de plus en plus par la bouche. De ce fait, les mécanismes de protection de l'organisme ne remplissent pas leur fonction, l'air n'est pas suffisamment filtré et les virus et les microbes pénètrent dans les voies respiratoires.

Par conséquent, il y a de plus en plus de maladies inflammatoires: amygdalite, bronchite, sinusite et autres. Augmente le risque de pneumonie. En raison des processus inflammatoires du nasopharynx, les enfants développent souvent une otite (inflammation de l'oreille moyenne).

Les végétations adénoïdes peuvent se développer chez les enfants de 1 an à 14 ans, mais le plus souvent, les enfants de 3 à 7 ans souffrent.

En raison de la croissance adénoïde, de tels problèmes apparaissent:

  • La voix devient nasale, l'enfant parle comme dans le nez;
  • Il existe une rhinite chronique avec écoulement difficile, souvent purulent;
  • En raison du processus inflammatoire constant et de l'affaiblissement du système immunitaire, l'enfant souffre souvent, sa récupération est difficile, des complications surviennent en cas de DRA;
  • Commence à ronfler dans un rêve;
  • L'audience peut diminuer.
  • Il y a des maux de tête fréquents, pâleur de la peau, confusion.

Il y a trois stades de croissance adénoïde:

  1. Le stade initial. L'amygdale nasopharyngée est légèrement élargie et ferme légèrement le passage nasal;
  2. Deuxième étape Les végétations adénoïdes couvrent plus de la moitié du passage nasal;
  3. La troisième étape. Le tissu adénoïde envahi obstrue presque complètement le passage nasal.

Dans les premiers stades, un traitement conservateur peut être prescrit pour arrêter la croissance des tissus. Ce sont généralement des gouttes spéciales, le lavage du nez et du nasopharynx avec des solutions médicamenteuses, des préparations homéopathiques, etc.

Si cela ne résout pas le problème et que la prolifération du tissu adénoïde se poursuit, elle est enlevée chirurgicalement.

Causes et indications pour la chirurgie. Conséquences possibles

Pas toujours avec les végétations adénoïdes désignent une opération pour les supprimer. Les causes de la chirurgie sont:

Adénoïdes du troisième degré, quand ils couvrent plus des 2/3 de la lumière du nasopharynx;

Lors de la fermeture des excroissances adénoïdes de la fistule excrétrice des trompes d'Eustache et, par conséquent, de l'accumulation de mucus dans l'oreille moyenne. Cela conduit à une perte auditive et à l'apparition d'otites fréquentes, notamment purulentes;

Complications possibles

Les parents ont souvent peur de subir une intervention chirurgicale en raison de complications possibles. Cependant, une adénotomie (opération consistant à retirer des végétations adénoïdes) n'est pas considérée comme une procédure difficile ou dangereuse. Les techniques modernes le rendent aussi efficace et indolore que possible.

Cependant, parfois, il y a de telles conséquences:

  • Une élévation de la température supérieure à 38 degrés pendant plus de 48 heures peut indiquer la survenue d'une inflammation infectieuse;
  • Saignement persistant du nasopharynx. Se produit si le tissu des végétations adénoïdes n'est pas complètement éliminé. Un nettoyage supplémentaire ou une cautérisation au laser est nécessaire.
  • Dommages causés au tissu muqueux adjacent, entraînant en outre le développement d'une épipharyngite atrophique;
  • Rechute de la maladie.

Pour éviter d'éventuelles complications, il est nécessaire de sélectionner avec soin le spécialiste qui procédera à l'opération et à la méthode d'élimination des végétations adénoïdes chez les enfants.

Opérer ou pas?

Les parents doutent souvent et ne veulent pas avoir une opération de bébé. Bien sûr, la chirurgie est stressante pour l'enfant. Mais il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas d'autre alternative pour se débarrasser des végétations adénoïdes.

Parfois, les parents confondent croissance adénoïde et adénoïdite. L'adénoïdite survient à la suite d'une inflammation du tissu adénoïde. Il peut être traité et l'inflammation passera. Cependant, les végétations végétariennes envahissantes sont si impossibles à traiter.

L'opération n'est pas prescrite sauf en cas d'absolue nécessité. Si les végétations adénoïdes ne causent pas de graves violations, elles tentent alors d’arrêter leur croissance de manière conservatrice. En cas de non-efficacité du traitement et de poursuite de la croissance de la pathologie, l'opération ne peut être évitée.

Par conséquent, si une intervention chirurgicale est nécessaire, vous ne devez pas la reporter afin d'éviter des conséquences irréversibles sur la santé de l'enfant.

La suppression est-elle douloureuse? Quel médicament contre la douleur est utilisé?

Certains parents qui ont eu un enlèvement des adénoïdes dans leur enfance s'en souviennent comme d'une procédure désagréable et douloureuse. Ils refusent de lui soumettre son enfant. Mais il convient de noter que, à cette époque, cette opération était réalisée sans anesthésie. Par conséquent, les souvenirs étaient tristes.

Cette forme d'anesthésie a un certain nombre de contre-indications. Par conséquent, une anesthésie locale est parfois utilisée. Cela soulage suffisamment la douleur, mais l'enfant peut être effrayé à la vue d'outils ou de sang. Donc, avec l'anesthésie locale, une injection d'un médicament sédatif est également donnée.

Si une opération est nécessaire et qu'il n'y a aucune possibilité de faire une anesthésie, l'opération est réalisée sans anesthésie. Les végétations adénoïdes sont dépourvues de terminaison nerveuse et leur retrait est donc une procédure désagréable, mais pas trop douloureuse.

Types d'opérations

Le plus souvent, l'opération consistant à retirer les végétations adénoïdes (adénotomie) implique une excision chirurgicale du tissu avec un outil spécial.

Cependant, il existe d'autres méthodes d'élimination des végétations adénoïdes chez les enfants.

En médecine moderne, il existe de telles méthodes de base:

  • Retrait endoscopique;
  • Excision laser des végétations adénoïdes;
  • Excision d'appareils à ondes radio-tissulaires adénoïdes.

Au cours de l'opération, une élimination complète ou partielle des adénoïdes est effectuée.

Pendant la chirurgie, un médecin peut utiliser divers instruments: un adénotome normal, une électrocoagulation, un microdébriseur (rasoir), un couteau à plasma, etc.
Cependant, quelle que soit la technique utilisée, l’opération consiste essentiellement à exciser et à enlever le tissu adénoïde du nasopharynx. Un endoscope est utilisé pour l'imagerie.

Pour les grosses excroissances des végétations adénoïdes, il est conseillé de réaliser une excision chirurgicale suivie d'une cautérisation au laser.

Lors de l'utilisation d'un appareil à ondes radioélectriques pour éliminer les végétations adénoïdes sous l'action d'un courant haute fréquence, une sorte d'évaporation tissulaire se produit et les végétations adénoïdes sont réduites.

Les avantages de la chirurgie par ondes radioélectriques sont une invasion minimale, une hémorragie sanguine, une cicatrisation accélérée.

Ce qui est dangereux, c'est leur absence. Risques d'élimination tardive

Une augmentation des végétations adénoïdes s'accompagne le plus souvent d'une augmentation des amygdales palatines. Cela peut conduire au fait que la respiration devient difficile, non seulement par le nez, mais également par la bouche. Surtout souvent, l'enfant étouffe la nuit.

Le pire, c’est que si une déformation s’est produite, le processus est irréversible, même en tenant compte de l’opération. Par conséquent, ne retardez pas le traitement des végétations adénoïdes.

Une autre complication fréquente des végétations adénoïdes est la perte auditive et l’apparition de la perte auditive. Cependant, cette violation est réversible. Après le retrait des végétations adénoïdes, l'audience est rétablie.

Beaucoup ont peur d'enlever les végétations adénoïdes, parce que ils craignent que le corps de l’enfant ne perde une sorte de «barrière de protection» et tombe malade plus souvent qu’avant son élimination.

Parmi les mères qui ont accepté l'opération, l'enfant a celles qui ne sont pas satisfaites du résultat et qui croient même que la situation s'est aggravée. Pour peser le pour et le contre de l’opération, consultez votre médecin.

Eh bien, si vous avez déjà un médecin de famille reconnu, sinon, consultez un médecin en qui vous avez confiance.

Rappelez-vous qu'avec la prolifération des végétations adénoïdes, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Se préparer à la chirurgie

La préparation à la chirurgie est nécessaire psychologiquement avant tout. Il est important que les parents eux-mêmes restent calmes. Il est nécessaire d'expliquer à l'enfant la nécessité de la procédure, de lui dire ce qui l'attend, mais pour qu'il n'ait pas peur. Vous pouvez promettre à votre bébé après la procédure de la crème glacée.

Lors de la planification de l'adénotomie, le médecin vous prescrira les tests et examens nécessaires. À la veille de l'opération, ils peuvent éventuellement prescrire des médicaments pour améliorer la coagulation du sang.

Le jour où la chirurgie est prescrite, vous ne devriez pas nourrir le bébé ni boire de l'eau deux heures avant la procédure. Ceci est particulièrement important si l'anesthésie est prévue. Sinon, des vomissements peuvent survenir.

Récupération après chirurgie

L'opération elle-même dure 5 à 10 minutes.

Pendant un certain temps, l'enfant s'éloignera de l'anesthésie. Si tout se passait bien, alors, 2-3 heures après que le bébé soit revenu à lui-même, il était autorisé à rentrer chez lui.

Après l'adénotomie, le froid a un effet calmant sur la muqueuse nasopharyngienne, soulage l'enflure et arrête les saignements.

Par conséquent, il est parfois recommandé de donner à l'enfant la possibilité de dissoudre de la crème glacée, du jus congelé ou tout simplement de la glace.

Mais si l'enfant a du mal à avaler ou se sent mal après l'anesthésie, inutile d'insister.

Le premier jour après la chirurgie, une toux ou des vomissements de sang peuvent survenir. Cela est dû au fait que pendant l'opération, du sang est entré dans l'estomac.

Les plaies sur les muqueuses ne sont pas encore cicatrisées et peuvent saigner un peu, surtout si elles sont irritées.

Par conséquent, dans les premiers jours du régime recommandé sous la forme de nourriture en purée liquide, ni piquante ni épicée.

Après l'opération, le premier jour, la température peut augmenter, il y a une faiblesse.

Il n'est pas recommandé de donner de l'aspirine à l'enfant. Il fluidifie le sang et peut provoquer des saignements.

Dans les premiers jours, il est prescrit à l'enfant de se reposer davantage, de ne pas marcher dehors, d'éviter les efforts, de faire des exercices de respiration.

Pour normaliser la fonction de la respiration nasale, des gouttes vasoconstrictives sont prescrites pendant 5 jours.

La récupération de la respiration nasale et de l'audition se produit généralement dans les 7 à 10 jours suivant la chirurgie.

Rechute - occurrence secondaire

Parfois, les rechutes surviennent après le retrait des végétations adénoïdes chez les enfants. La repousse du tissu adénoïde est possible si

  • Le tissu lymphoïde n'a pas été complètement enlevé;
  • Chirurgie chez un enfant de moins de 3 ans;
  • La présence de facteurs responsables de la croissance adénoïde (allergies, hérédité, maladies fréquentes).

Ces cas ne sont pas fréquents et nécessitent des conseils d'experts.

Avis parents

Les examens d'adultes ayant subi une élimination d'adénoïde dans leur enfance diffèrent de ceux des mères dont les enfants ont été opérés récemment.

Si auparavant la procédure était faite sans anesthésie, si les enfants étaient attachés et tenus en place et si les souvenirs de la procédure eux-mêmes étaient plutôt déplaisants pour eux, les mères modernes la décrivent comme suit:

Natalia: Adénoïdes supprimés il y a 2 mois. Nous avons effectué l'opération sous anesthésie générale. Passé avec succès. Son fils s'est réveillé 25 minutes après la chirurgie. Il n'y avait pas d'effets secondaires.

Nez respiré, les oreilles ne font pas mal. ARVI malade pour la première fois 2 mois après la chirurgie. La température et l'otite n'est pas, le nez qui coule est traité! Avant cela, rien n'a aidé.

Je ne regrette pas d'être allé me ​​faire opérer, sinon j'aurais mangé des médicaments avec du porc.

Christina: Des végétaux adénoïdes ont été enlevés à son fils lorsqu'il avait environ 4 ans. Avant cela, il ronflait dans son sommeil, avait souvent le nez qui coule. Avec les végétations adénoïdes, une partie des amygdales a été retirée. L'opération a duré 20 minutes. Il n'y avait pas de douleur ou de larmes. L'enfant a commencé à avoir moins mal, le nez respire bien, ne ronfle pas. Le fils a 9 ans.

Lyudmila: Enfin, les végétations adénoïdes ont été supprimées. Nous avons souffert 4 mois avant l'opération. Il respirait constamment par la bouche, ronflait la nuit, il y avait des troubles respiratoires, des infections persistantes, cinq otites en 3 mois! Une mâchoire un peu déformée. Nous avons effectué l'opération sous le contrôle de l'endoscope sous anesthésie générale. L'opération est de 15 minutes.

Après l'anesthésie, il y avait une faiblesse, les jambes n'ont pas obéi, s'est plaint de maux de gorge. Le lendemain, tout est parti. Pendant une semaine, il y a eu un œdème et le fils a ronflé, mais tout est parti, l'audience a été restaurée. Regret pas fait avant.

Phytothérapie

Au stade initial des végétations adénoïdes, vous pouvez utiliser des herbes pour empêcher leur croissance. Le plus souvent, utilisez ces méthodes:

1 c. À thé brasser les herbes avec un verre d’eau bouillante, laisser reposer 5 minutes, laisser refroidir. Vous pouvez laver le nez avec cette infusion 2 à 3 fois par jour. Traitement pendant au moins 2 semaines et plus;

Vous pouvez également utiliser des infusions de ces herbes: millepertuis, camomille, eucalyptus, thé vert.

La préparation et l’utilisation sont similaires à la prêle.

  • Inhalation de vapeur avec calendula, eucalyptus, huile de théier.
  • Installez 2-3 gouttes d’huile de thuya dans chaque passage nasal avant de vous coucher. Le cours est de 14 jours.
  • Une infusion d’écorce de noix verte, préparée à partir d’une cuillère à soupe de matière première dans un verre d’eau, enterre 2 gouttes dans chaque passage nasal. Le cours dure 20 jours.
  • Solutions souvent utilisées pour le lavage à base de propolis, de soda, de jus d'aloès.
  • Dr. Komarovsky à propos des végétations adénoïdes

    Dans la vidéo suivante, vous apprendrez ce que le célèbre pédiatre E. Komarovsky pense au traitement ou à l'ablation chirurgicale des végétations adénoïdes:

    Dois-je enlever les végétations adénoïdes? Comment le faire?

    Pour certains enfants souffrant de prolifération adénoïde, souvent malades et respirant mal, les médecins ORL recommandent une intervention chirurgicale pour les enlever. Les végétations adénoïdes elles-mêmes, ainsi que le processus d'élimination, suscitent la controverse parmi les parents et les spécialistes. Tout d’abord, est-il nécessaire d’enlever le tissu amygdalien, peut-il se réduire lui-même, car c’est l’un des organes du corps qui assure la fonction immunitaire. Est-ce que l'opération est difficile et dangereuse, causera-t-elle plus de tort que de bien? Il y a beaucoup de questions concernant cette opération, essayons de les comprendre plus en détail.

    Enlèvement de la végétation: adénotomie chez l'enfant

    L'adénotomie (comme on l'appelle dans le langage médical sec), est une procédure assez sûre à l'heure actuelle. Elle est effectuée dans une clinique externe ou un hôpital de jour, c'est-à-dire qu'après l'intervention dans quelques heures, le petit patient avec ses parents peut déjà rentrer chez lui.

    Dans certains cas, une hospitalisation préliminaire est présentée afin de préparer le bébé à l'intervention et de le tenir, puis d'observer les progrès de la récupération.

    Il est important de savoir que, quel que soit le type d’opération, vous devez subir un examen complet préalable. Vous devez passer de nombreux tests pour évaluer l’état général de l’enfant, ce qui réduit le risque de complications éventuelles et de résultats défavorables pendant et après l’intervention.

    Est-il nécessaire d'enlever les végétations adénoïdes?

    Pour les parents et les médecins - une des questions les plus difficiles, mais déterminer la faisabilité d'un traitement conservateur ou d'une élimination chirurgicale ne devrait pas empêcher les parents ou les conseillers de côté, ni le médecin ORL, qui effectue auparavant un examen complet et approfondi de l'enfant. Si les excroissances atteignent 2 ou 3 degrés, l'intervention chirurgicale sera montrée, en particulier au troisième degré. Cependant, même après l'excision de végétations adénoïdes, le traitement ne sera pas terminé et il est important de continuer à prendre des mesures conservatrices pour prévenir les récidives (c'est-à-dire la repousse des végétations adénoïdes).

    Il est important de comprendre qu'il est parfois nécessaire de retirer les végétations adénoïdes, même au premier degré, si les manifestations cliniques sont prononcées ou si des complications apparaissent, qui représentent une menace réelle pour la santé d'un petit patient.

    Quand dois-je enlever les végétations adénoïdes?

    Il existe un certain nombre d'indications pour une intervention chirurgicale visant à enlever les végétations adénoïdes chez les enfants. En général, il existe une division en deux groupes:

    • lectures absolues, si possible, l'intervention la plus rapide possible est nécessaire, sans adénotomie, le problème ne sera pas résolu et ne fera que s'aggraver.
    • relatif, dans lequel le retrait est temporairement possible et différé, en raison de maladies prédominantes ou de conditions extérieures, à traiter de manière conservatrice.

    Parmi les témoignages absolus sont appelés troubles respiratoires exprimés, qui conduisent à une hypoxie sévère (déficit en oxygène de toutes les cellules du corps). En outre, une adénotomie est indiquée lorsqu'il existe des lésions infectieuses difficiles à faire couler ou qui apparaissent souvent dans les voies respiratoires supérieures. Il est nécessaire d’intervenir dans les cas de déficience auditive qui se produisent périodiquement, et plus encore - disponibles en permanence. Parmi les indications pour la chirurgie figurent également - la croissance progressive des végétations adénoïdes, l’augmentation de leur taille, alors que les interventions médicamenteuses ou d’autres effets thérapeutiques n’ont aucun effet.

    Il montre également l'utilisation de la chirurgie pour la première fois chez les adolescents et les adultes (pour la détection des végétations adénoïdes (ils ont une forte probabilité de progrès et il n'y a pratiquement pas d'auto-guérison).

    Contre-indications à l'adénotomie chez les enfants

    Il existe un certain nombre de situations, pathologies et conditions dans lesquelles il sera interdit de se concentrer sur les végétations adénoïdes. Ainsi, cela inclut les troubles sanguins graves et les problèmes de coagulation, qui forment un risque élevé de saignement pendant la procédure puis après l’achèvement. Le tissu adénoïde est riche en vaisseaux sanguins et le risque de saignement est accru. Il est important dans les cas où il est nécessaire d'effectuer une opération, de commencer par corriger les troubles du système hémostatique - de transfuser des composants sanguins, du plasma ou des facteurs individuels, et ensuite seulement d'examiner les approches de l'opération et la possibilité de sa mise en œuvre en général.

    Il est interdit de pratiquer l'intervention en cas d'inflammation aiguë (par le froid) dans la région nasale ou oropharyngée, les voies respiratoires supérieures ou toute autre partie du corps et des organes.

    Le but de l’intervention après des affections aiguës (y compris les ARVI) est indiqué au plus tôt un à deux mois après la disparition de tous les changements cliniques et de laboratoire des indicateurs associés aux infections.

    Il est impossible de réaliser des interventions en présence de tumeurs affectant la région du nasopharynx tant que leur nature n'a pas été révélée et qu'un examen détaillé de l'enfant n'a été effectué.

    En outre, l'opération est refusée si l'enfant est gravement épuisé ou considérablement affaibli, il a besoin de mesures de réadaptation ou de promotion de la santé.

    Comment enlever les végétations adénoïdes: techniques

    Si la décision sur l'opération est prise, il est également important de décider de la méthode par laquelle ces végétations adénoïdes seront supprimées. Il existe à la fois une correction opératoire traditionnelle - adénotomie (intervention chirurgicale classique) et diverses techniques peu invasives utilisant des instruments et des techniques modernes. Ceux-ci incluent:

    • Intervention endoscopique
    • Enlèvement de la végétation au laser
    • Utilisation de l'azote liquide - cryochirurgie
    • Croissance adénoïde au cobalt.

    Chacune des méthodes présente des avantages, certains avantages par rapport à d’autres, ainsi que des inconvénients importants qui limitent son utilisation dans certaines situations.

    Adénotomie classique (opération)

    Une méthode similaire à son époque, à l’aube de son invention et pendant de nombreuses années, jusqu’à ce qu’elle soit améliorée et modernisée, enfants et parents terrorisés. L'adentia classique est une opération chirurgicale dans laquelle les végétations adénoïdes sont retirées à l'aide d'une anesthésie locale, lorsque le patient est conscient, il voit donc et se souvient de ce qui se passe, ou sous anesthésie générale - ce qui désactive la conscience.

    Bien que l’anesthésie locale soit préférable pour les médecins, les risques liés aux médicaments de l’anesthésie sont moins importants pendant l’opération. Pour les enfants, une intervention aussi sanglante, quand ils sont conscients, tout le monde voit et ressent un puissant traumatisme psychologique. L’anesthésie locale chez l’enfant implique de l’envelopper dans des draps stériles avec une fixation serrée des jambes avec les mains afin qu’il ne monte pas vers le chirurgien et n’interfère pas avec lui. Ensuite, il est mis sur les genoux d'un assistant médecin, qui tient fermement la tête de l'enfant et la rejette légèrement. Une fois la zone de manipulation anesthésiée par un anesthésique local, le médecin fixe la langue du bébé avec une spatule en métal. En introduisant un dispositif spécial (appelé adénotomie), il coupe les excroissances adénoïdes. Au site d'intervention, une plaie saignante se forme et, après l'arrêt du sang, l'enfant est observé pendant au moins 4 heures. Si tout va bien, il n'y a pas de complications, l'enfant est renvoyé à la maison. Bien que cette technique semble simple, peu d’enfants accepteront de rester immobiles et de ne pas crier lorsqu’ils montent dans la bouche avec des instruments terribles et qu’ils sont tenus attachés.

    Aujourd'hui, ils ont souvent de plus en plus recours à la manipulation sous anesthésie générale ou sous sédation. Cela se manifeste dans l'anxiété grave si l'enfant présente certaines pathologies dans lesquelles le stress et l'anxiété sont dangereux. Avec ce type d'intervention, le bébé est hospitalisé à l'avance, il y reste au moins 2-3 jours après l'opération.

    Une hospitalisation et une hospitalisation sont nécessaires en présence de grandes végétations adentoïdes, en cas de risque de complications et de saignements, ainsi que d'autres indications.

    Ablation endoscopique des végétations adénoïdes

    Les médecins modernes essaient, chaque fois que possible, de recourir aux méthodes les plus sûres d’élimination de la végétation adénoïde, y compris avec un contrôle visuel strict. Effectuer de telles interventions sous anesthésie générale (introduction à l'anesthésie). Le petit patient dormira pendant le temps de l'intervention, ne sentira rien, ne s'en souviendra plus. Après avoir été placé sous anesthésie et placé sur la table d'opération, un endoscope est inséré par la bouche. Ce dernier contrôle visuellement la manipulation, puis le sang des vaisseaux endommagés est arrêté. À l’hôpital, les enfants ont jusqu’à 3 à 5 jours. Si la période postopératoire s’est bien déroulée, ils sont libérés sous la supervision d’un médecin à domicile.

    Les avantages incontestables d'une telle manipulation sont qu'elle est réalisée aussi précisément que possible par rapport à l'adénotome classique. Cela réduit le risque de laisser des morceaux de tissu adénoïde, qui peuvent alors recommencer à se développer, ce qui menace de se reproduire. L'inconvénient de la méthode est de tenir compte de la nécessité d'une anesthésie - ce qui est toujours un risque, en plus d'une méthode payante et de la nécessité de se préparer et de passer du temps à l'hôpital.

    Enlèvement de l'étalement au laser

    Avec cette méthode d'élimination de la végétation adénoïde, on utilise l'excision laser (un faisceau laser à rayonnement intense intense remplace un scalpel). Le tissu adénoïde est chauffé activement et rapidement, la phase liquide à l'intérieur des cellules est évaporée, ce qui conduit à la destruction active de la végétation.

    Parmi les avantages incontestables de ce procédé, on peut appeler sa grande précision, même les plus petites zones de tissu adénoïde en croissance peuvent être complètement éliminées à l’aide d’un faisceau laser. De plus, la perte de sang est minimale, tous les capillaires sanguins situés dans la zone de dommage sont soudés instantanément à cause des températures élevées. Le rayon laser désinfecte la zone d'impact, il y a presque toujours des bactéries dans la zone des végétations adénoïdes traitées, elles sont complètement détruites. Cet effet est également indolore, le faisceau laser détruit immédiatement les terminaisons nerveuses à l'endroit de l'impact, de sorte que la douleur dans la zone de traitement est minimale, mais une anesthésie locale est toujours utilisée pendant la procédure.

    Après l'intervention, les enfants se remettent rapidement, ils peuvent reprendre leurs activités habituelles un jour après l'intervention et les tissus traités au laser guérissent en trois semaines environ.

    Il y a des inconvénients à une telle opération. En présence de végétations adénoïdes prononcées, le traitement au laser peut être inefficace. Ensuite, l'opération classique est initialement effectuée ou le prélèvement endoscopique est choisi, puis les membranes muqueuses sont cautérisées au laser dans la zone de la plaie pour arrêter le sang et prévenir les récidives.

    Cryodestruction des excroissances adénoïdes

    La méthode de traitement est également qualifiée de moderne, mais son effet sera en présence d'une petite taille de végétations adénoïdes. L’essence de la procédure est l’effet sur le tissu adénoïde avec un mince courant d’azote liquide qui gèle et détruit les tissus affectés. Intervention sans transfusion, aucune sensation de douleur due au gel des terminaisons nerveuses situées sur le site de l'impact.

    La procédure est effectuée dans des cliniques, l’enfant est assis sur une chaise pour qu’il incline la tête, puis le médecin insère, en contrôlant visuellement, un mince tube qui délivre de l’azote liquide en pointillés, pas plus de 2 à 3 secondes, qui est précisément dirigé vers la zone de prolifération adénoïde. Ceci est répété jusqu'à trois fois, en maintenant un intervalle de quelques minutes. Ensuite, lorsque la procédure est effectuée, le médecin examine activement la zone traitée avec de petits miroirs. Si tout est complètement traité, l'enfant est autorisé à rentrer chez lui, la guérison dure jusqu'à 4 semaines.

    Méthode de codentation des végétations adénoïdes

    Cette méthode fait référence aux méthodes les plus modernes d’adénotomie sans transfusion. Il est basé sur l'utilisation de coupures par électrodes dans une solution saline. Dans les zones de contact avec lui, il active la division des tissus qui se produit au niveau moléculaire, mais les tissus voisins sains ne sont pas endommagés. Appliquez-le sous anesthésie locale ou générale, sous contrôle visuel de l'endoscope, l'électrode est injectée par les voies nasales. Une fois que le médecin a identifié visuellement les végétations adénoïdes, au prix d'un tube de croissance spécial, la solution est traitée avec une solution, ce qui libère un courant qui enlève la végétation.

    Le principal avantage est la grande précision de l'exposition sans endommager les tissus sains, il n'y a pas de sang et l'efficacité de l'élimination est élevée. La procédure permet d'éliminer les petites végétations et les plus grandes, il n'y a pas de douleur, puisque les terminaisons nerveuses des excroissances pendant la cobaltation sont détruites, il n'y a pas de douleur pendant la période postopératoire.

    Conséquences de l'adénotomie, complications

    Les principales prédictions pendant la chirurgie sont déterminées par la gravité des excroissances et le degré de perturbation de la respiration nasale. Lorsque ces adénoïdes sont au premier degré, en l'absence de troubles respiratoires, aucune progression de la pathologie n'est constatée, les chances que les végétations adénoïdes disparaissent sont élevées (ou ne se manifestent pas pendant le reste de leur vie).

    En présence de gros végétations adénoïdes, la formation de divers types de complications est possible si vous n’effectuez pas un traitement en temps voulu. Ceux-ci incluent l'adénoïdite (une lésion inflammatoire de la végétation prenant un cours chronique), la propagation du processus aux amygdales ou à la cavité de l'oreille. Des complications postopératoires sont possibles si le retrait est défectueux.

    Complications après le retrait des végétations adénoïdes chez les enfants

    Aujourd'hui, la probabilité d'adentia compliqué est faible, ce qui est attribué à l'utilisation de dispositifs technologiques modernes ayant un faible effet traumatique. Les causes de complications peuvent être des problèmes qui se forment pendant l’intervention même, ou qui sont associées au non-respect des recommandations médicales, à l’élimination incomplète du tissu lymphoïde affecté ou à la violation de la technique opératoire. Parmi les complications comprennent:

    • Le risque de saignement, qui peut être causé par une lésion de gros troncs vasculaires dans le champ chirurgical, est une violation du système de coagulation. Le premier jour après la chirurgie est particulièrement dangereux. À ce stade, tout impact sur le champ opératoire peut être menacé de saignement. Cette condition est une aspiration dangereuse de sang dans la lumière des voies respiratoires. Au premier signe d'une telle complication, vous avez besoin d'une ambulance ou d'une visite chez le médecin (lorsque le bébé est à l'hôpital).
    • infection du champ postopératoire. Cela peut se produire si les règles d'hygiène ne sont pas respectées ou si l'enfant ne reçoit pas les antibiotiques prescrits par le médecin. Il ne procède pas à la procédure de rinçage avec des solutions désinfectantes. Une des premières manifestations sera une rougeur avec un gonflement des tissus, ce qui entraîne une douleur de la plaie. En l’absence de traitement, l’infection peut se propager étant donné que la fonction protectrice des tissus endommagés est réduite.
    • récurrence de végétations adénoïdes, leur repousse, associée à un retrait incomplet pendant la chirurgie. Les parties restantes du tissu lymphoïde peuvent encore augmenter leur taille, atteignant parfois une quantité importante.

    L'opération est toujours associée à l'identification active des causes de croissance adénoïde et à leur élimination, afin de ne pas conduire à une répétition du processus.

    Soins après chirurgie adénoïde

    Immédiatement après l’intervention, lorsque les végétations adénoïdes ont été retirées, quelle que soit la méthode choisie, des instructions détaillées sont données à l’enfant et aux parents sur le style de vie à suivre, la façon de manger et de prendre soin du champ opératoire jusqu’à la guérison complète. Cela réduira considérablement les risques de complications et de problèmes liés à l'intervention.

    La durée de la récupération postopératoire et la gravité de la condition avec celle-ci déterminent:

    • Type de chirurgie. La récupération prendra plus de temps après la chirurgie classique, alors qu’après les méthodes endoscopiques et peu invasives, le tissu se rétablira plus rapidement.
    • état général de l'enfant. S'il s'agit d'un enfant affaibli et souvent malade, la récupération de ses tissus sera plus lente et la normalisation de son état général interviendra plus tard.
    • l'âge de l'enfant. Chez les bébés, les processus de réparation tissulaire étant plus rapides et plus actifs que les adultes, la période de récupération sera donc plus courte.
    • gravité des végétations. S'il s'agissait de croissances adénoïdes du 1er degré, un retour à la vie normale est possible dès le lendemain, alors que dans le cas de fortes croissances, la période de réadaptation peut durer plusieurs semaines.

    Recommandations après adénotomie chez l'enfant

    Après le retrait des végétations adénoïdes, il est important de respecter le régime du jour et de se reposer. Avec l’adentia classique ou l’intervention endoscopique, les premiers jours de repos au lit sont indiqués. Les jours suivants, en fonction de votre état général, vous pouvez marcher au grand air et retourner à la maternelle ou à l’école au plus tôt une semaine plus tard. Avec d'autres méthodes d'élimination des végétations adénoïdes, une diminution de l'activité physique et un régime de restriction devraient être observés au cours des trois premiers jours.

    Il est important de respecter les règles d'hygiène afin que la période de récupération se déroule le mieux possible. Il est important de se brosser les dents deux fois par jour, de se laver la bouche et de se gargariser avec des solutions désinfectantes et salines. Cela doit être fait dans les deux semaines suivant la chirurgie classique ou dans la semaine après l’application de techniques peu invasives.

    Vous avez besoin de soins réguliers pour la cavité nasale. Dès le deuxième jour après l'opération, vous devez vous rincer le nez avec une solution saline ou à l'eau de mer, mais vous devez vous moucher doucement pour que les tissus de la plaie ne soient pas endommagés et qu'il n'y ait pas de saignement.

    Ne laissez pas l'hypothermie et la surchauffe du bébé pendant au moins deux semaines afin d'éviter toute hypothermie des muqueuses et de réduire l'immunité, ce qui augmente le risque de rhume. Il est interdit de visiter les saunas et les bains, les salons de bronzage, les traitements à la vapeur.

    Nutrition diététique après chirurgie

    Compte tenu de la présence d'une blessure au nasopharynx, l'enfant a besoin pour la première fois d'une correction nutritionnelle afin de réduire le risque de complications. Cela implique le rejet d'aliments ou de produits, afin de ne pas endommager les muqueuses blessées par l'intervention. Dans le contexte de l'intervention, les propriétés protectrices de l'épithélium sont réduites. Il est donc important de préserver la membrane muqueuse de l'influence des aliments denses et épicés qui ont des propriétés irritantes pour la première fois.

    La durée du régime est déterminée par le type d’intervention - avec la version classique, il est de 2 semaines, avec une invasion minimale - une semaine. Le premier jour, les aliments exclusivement liquides sont prescrits sous forme de bouillons chauds et légers, à partir de boissons kissel, compote. Avec l'amélioration recommandée l'expansion du régime alimentaire. Les exceptions pour deux semaines sont soumises aux aliments et boissons froids, aux boissons et aux repas très chauds, ainsi qu'aux baies fraîches, aux légumes, aux aliments bruts et durs. Interdits pendant les deux premières semaines de la confiserie, ils stimulent la croissance de la flore microbienne.

    Alyona Paretskaya, pédiatre, réviseure médicale

    2,064 vues totales, 1 vues aujourd'hui

    En Savoir Plus Sur La Grippe